Agartha sur Dreamcast – Projet décryogénisé

Agartha sur Dreamcast

Agartha sur Dreamcast – Projet décryogénisé


Voilà un fait qui ne se produit pas tous les jours dans le monde des jeux vidéo. Agartha, un jeu qui devait initialement sortir sur la console de Sega, la Dreamcast et qui finalement avait du être annulé, revoit le jour. En effet, une version démo jouable sera disponible le 15 janvier prochain sur une fanpage. Si vous voulez tester cet ancêtre, cliquez ici. Actuellement, Agartha sur Dreamcast n’est pas encore disponible sur le site. Mais, cela ne saurait tarder.

Agartha Kézako ?

Au départ, Agartha est un survival-horror qui était prévu sur Dreamcast début des années 2000. Malheureusement, le projet d’un certain Frédérick Raynal et son studio « No Cliché » a dû être annulé lorsque Sega annonce la fin de production de sa console en 2001. Ensuite, le studio fera faillite et on n’entendra plus jamais parler du jeu. Point de vue scénario, vous incarnez Kirk qui voyage en Roumanie dans les années 20. Une ambiance sombre et malaisante pour un survival-horror qui propose aux joueurs des dilemmes de choix moraux, chose unique à l’époque de son éventuelle sortie. De plus, le bien et le mal étaient des notions importantes à prendre en compte. Bref, un projet novateur et en avance sur son temps.

Agartha Survival horror

Agartha et son ambiance glauque de la Roumanie des années 20.

Malgré cela, Frédérick Raynal n’a cette fois pas supervisé le travail de cette renaissance vidéoludique. Il a néanmoins donné son accord à l’internaute (le dénommé Laurent C) a qui l’on doit cette remise à jour du jeu. Il y a peu, Laurent C avait déjà mis en ligne une vidéo de gameplay. Celle-ci nous montre les paysages enneigés de la Roumanie et les visages particuliers des personnages. Âmes sensibles s’abstenir…

No Cliché et sa vision de l’horreur

En 2004, lors d’une interview pour le magazine Gaming, Didier Quentin, ancien game designer et scénariste, avait exprimé sa vision du survival-horror.

Notre but était de faire d’Agartha LE survival horror de la DC quitte, pour cela, à prendre le temps de tester des innovations, qu’elles soient techniques ou conceptuelles… Au dernier stade auquel nous étions arrivés, c’était un jeu avec une très grande liberté : de nombreux embranchements étaient prévus selon l’orientation donnée à l’histoire par les actions du joueur. Agartha aurait été le premier survival horror où le joueur aurait pu choisir son camp : le Bien ou le Mal (un exemple : on avait imaginé laisser la possibilité au joueur de délivrer un prisonnier ou de le torturer).

Finalement, si à l’époque de sa prétendue sortie vous étiez impatient de voir le projet se terminer, vous pourriez rattraper le temps perdu. De plus, la fin de la Dreamcast avait provoqué un véritable remous chez les gamers. Il s’agissait d’une console au catalogue de jeux peu fourni mais de qualité. L’absence de jeux « incontournables » d’éditeurs tiers renommés comme Square Enix ou Electronic Arts a eu un impact sur les ventes de la console.

Alors, allez-vous tester Agartha sur Dreamcast et vous immerger dans son ambiance lugubre ? Dites-le-nous sur Facebook.

Les jeux vidéo, je suis tombé dedans quand j'étais petit. Je me soigne mais mon cœur de passionné s'emballe dès que je vois une manette ou un clavier/souris... Accessoirement, je scrute les pépites sur Football Manager. Sinon, je touche également à tout ce qui concerne l'High-Tech.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*

Lost Password

Sign Up