N’ayant pas eu l’occasion de suivre l’actualité du jeu lui-même, c’est avec un esprit neutre que je me suis lancé dans ce test, mais je dois avouer que j’ai tout de même eu un préjugé négatif au vu du palmarès de médiocrité qu’a eu droit la licence… « Encore un énième jeu Alien qui va me piquer les yeux » me suis-je dis, et ma surprise n’en a été que plus grande ! Alien : Isolation est LE jeu qu’on attendait pour enfin rendre hommage au huitième passager ! Il aura fallu attendre un quart de siècle avant d’avoir eu droit à quelque chose de convenable, on y croyait plus !

Qu’est-ce qui se cache dans l’ombre

01

Regardez-moi ce travail sur la lumière !

Sur le plan graphique, Alien Isolation réussis brillamment à exploiter la puissance de la machine, et ce, peu importe le support. Si l’on veut chercher la petite bête, on pourra dire que les environnements manquent légèrement d’insalubrité, un peu trop « cleans » par moment, mais c’est secondaire. Pour le reste, l’ambiance est extrêmement bien travaillée, les dédales de couloirs sombres mêlés aux jeux d’ombre et de lumière sont superbement bien mis en valeur, et apporte le un côté angoissant, a aucun moment on ne peut savoir ce qui va surgir ! Les effets de feu, de fumée et de vapeurs sont loin d’être des caches misères ici, et apportent un réel plus à l’environnement. Evidemment, très peu de variété, inutile de vous dire que vous ne verrez ni monts enneigés, ni forêt verdoyante en étant coincé dans une station spatiale, mais ce n’est en aucun cas un problème, le coté stressant général comblera à merveille cette petite lacune.
D’ailleurs coté peur, parlons-en peu, c’est un élément très subjectif, certains y seront plus sensibles que d’autres, et tout dépendra des conditions dans lesquelles vous y jouerez, mais personnellement, le background musical calme vous donnant une impression de solitude, agrémenté d’un bon casque audio et d’une pièce peu éclairée me semblent être les conditions idéales pour vous donner quelques frissons et beaux sursauts ! Après, certains diront sûrement qu’il y a plus effrayant, d’autres auront déjà rallumé la lumière et remis Borderlands dans la console, les mains encore tremblantes …

La survie avant tout !

Frustrant ? Oui c'est le mot.

Frustrant ? Oui c’est le mot.

Ici, hors de question de foncer tête baissée vers vos ennemis avec une mitrailleuse en main ! Que ce soit contre les humains ou l’Alien, Ripley n’aime pas le conflit, et pour cause, vous êtes fragile ! Deux balles bien placées ou un coup de griffe et vous rejoignez la morgue … Il sera avant tout question de survie donc, et les casiers seront vos amis ! L’IA est totalement imprévisible, pas de scriptage donc, et personnellement je pense que c’est un très bon point ! En effet, une partie ne sera pas l’autre, les ennemis n’empruntant pas le même itinéraire, il va falloir faire attention à chaque tournant, et cela rajoute une bonne dose d’inquiétude. Vous aurez bien évidemment la possibilité de vous défendre, mais vos munitions sont comptées, et votre force n’a rien de celle d’un spartiate. Il faudra donc être vigilant, utiliser votre radar, vous planquer dans l’ombre, sous une table, dans un casier … tout est bon pour survivre ! Cela change pas mal des titres ou votre personnage devient une machine à tuer sur dix minutes, peu importe son passé et son entrainement, et ce n’est pas un mal ! L’Alien ne vous fera pas de cadeau, et les points de sauvegarde ont été pensés pour correspondre au gameplay : vous devrez attendre quelques seconde en insérant une carte dans un appareil avant de pouvoir sauvegarder votre partie, vous avez la possibilité d’interrompre l’action si vous sentez un danger arriver ! Encore une idée sympathique pour ajouter de l’immersion, même si certains la trouveront frustrante. Le seul point que je reproche, et qui m’a réellement ennuyé, est le fait de ne pas pouvoir sauter ! C’est une mécanique que je trouve indispensable, et il est très frustrant de se retrouver bloquer devant une ligne de valises au milieu d’un couloir … Un choix de gameplay à juger comme bon vous semble.

Une page de plus

Le système de sauvegarde illustré.

Le système de sauvegarde illustré.

Coté scénario, les références au huitième passager seront très appréciable pour ceux sachant les reconnaitre, on se retrouve avec pas mal de fan service, et on aime ça ! Si vous êtes du genre à fouiller chaque recoin de la carte, vous pourrez récupérer d’innombrables fichiers qui vous en apprendront plus sur le background du jeu directement lié au film, et sur le comment du pourquoi la station en est arrivée là ! L’histoire en elle-même réussira à vous tenir en haleine du début à la fin, en vous réservant quelques très bonnes surprises ! Aucune déception à ce niveau là non plus !

En résumé

Alien Isolation réussit avec brio à honorer l’œuvre cinématographique, et ça fait du bien ! Autant au niveau gameplay que visuel, ou encore scénaristique, le titre nous fait un parcours sans faute ! Ce serait de mauvaise foi que d’aller rechercher de petits éléments négatifs à ce titre, car on les oublie bien vite. Espérons que les prochains jeux de la licence nous surprennent autant !

Good

  • Gameplay immersif
  • Jeux de lumière très réussis
  • Graphiquement sublime
  • Scénario prenant
  • Fan service
  • L'IA imprévisible des ennemis
  • Le stress de se faire tuer

Bad

  • Pas de saut !
  • Un peu trop propre par endroit (juste parce qu'il fallait bien trouver un autre point négatif)
8.3

Excellent

Graphismes - 8.8
Gameplay - 8.5
Bande son - 7.9
Scénario - 7.8
Je ne sais pas quoi mettre en biographie, alors je mets un truxt. Un truxt est plus communément appelé "manque d'inspiration flagrant", il se manifeste souvent accompagné d'une flemme plus ou moins puissante selon l'individu. Si le truxt n'est pas soigné rapidement la flemme peut rester à vie.
Average User Rating Write A Review 0 User Reviews
7
1 vote
Rate
Submit
Your Rating
0

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*

Lost Password

Sign Up