Battleborn

Follow
6.3

Sympa Sans Plus

4.5

User Avg

Battleborn – Avis et Preview Gamescom 2015

Battleborn-Avis-et-Preview-Gamescom-2015

Battleborn Avis et Preview Gamescom 2015


Voir aussi: Avis et Preview WWE 2K16


Battleborn c’est complètement What The Fuck !

Lors de cette Gamescom 2015, Emeline et moi-même avons pu assister à une présentation, suivi d’un « Hands-on ». Battleborn est un fps de type aventure et action qui mêle tout un tas de code de gameplay de jeu vidéo clairement inspirés, tels que Borderlans ou encore Street Fighter, oui, vous avez bien lu !

C’est en effet Chris Thomas, producteur chez 2K et Gearbox Software qui nous fait le plaisir d’enfin nous dévoiler un jeu repoussé peu avant la Gamescom 2014 ! Les développeurs du jeu ne voulaient sans doute pas que celui-ci subisse le même sort que Evolve… Pour ce faire, l’envie était de rendre Battleborn comme un fps, mais où chaque personnage pouvait démontrer leurs propres capacités uniques, d’où le sens du Street Fighter cité plus haut. Chris n’hésite surtout pas à souligner que certains codes de gameplay des MOBA ont été repris pour le jeu, surtout en ce qui concerne les phases de leveling.

Battleborn-avis-et-preview-Boldur-Gamescom

Boldur says what ?

Heroes Badass to Kick some Ass

25 personnages jouables vous seront proposés, où chacun d’entres eux vous dévoileront leur rôle principal, tel que Support, Healer, Assault, ou encore Tank, mais aussi leurs jauges de santé, de dégâts, champ de tir…

Comme je vous le disais, chaque personnage est unique. Brûler, empoisonner ou encore ralentir, voilà ce que l’un de ces personnages pourra faire à votre pauvre petite tête blonde.

Laissez-moi vous présenter Marquis, Robot Gentleman aux allures Steampunk, et qui n’hésitera pas à couvrir la zone grâce à sa canne sniper, son hiboux hoodini, ou encore sa capacité à ralentir le temps sur une certaine zone.

Melka, est une assassine qui passe son temps à se refaire la coiffure quand celle-ci ne s’amuse pas à vous empoisonner de sa lame, tout en riant derrière vous, car trop rapide.

Enfin, Benedict est un aigle recouvert d’une armure très type « Américaine ». Cet oiseau de mauvais augure pourra planer (voler), mais également vous éclater un bon lance-missile télécommandé à distance. Attention toutefois que celui-ci aura plus facile d’y laisser des plumes !

Marquis-Battleborn-Avis-et-Preview-Gamescom

J’ai particulièrement apprécié de jouer avec Marquis et son sniper à Headshot !

C’est beau comme un Pixar

Car oui, Chris Thomas a souligné que la principale inspiration de la direction artistique visuelle provenait de chez Pixar, et cela se ressent immédiatement. Le jeu et ses allures cartoon nous en envoi du lourd, notamment avec les effets de poussières, ou encore des douilles qui tombent à terre. C’est vraiment un détail qui fait la différence comparée à son frère Borderlands, parfois jugé trop Cell-Shading. Les personnages et les monstres sont bien pensés, on a un HUB qui est parfaitement approprié pour un FPS, avec la mini-carte sur la droite, sa jauge de vie à gauche, et bien entendu les personnages sont aussi charismatiques qu’attachants et me rappelle un peu la patte artistique de Wildstar, que voulez de plus ? De l’humour ? Eh bien il y en a également et de manière assez subtile en plus !

C’est original et ça fait mal !

Non, on fait pas de promo pour La Fouine, on vous parle là de ce que Battleborn a de plus que les autres après ces 30 minutes de présentation et Hands-On. On vous avait expliqué pourquoi Streefighter avait inspiré Chris et son équipe, mais à présent nous allons parler du leveling à la Moba. Chaque personnage aura accès à deux capacités uniques qui pourront être améliorées via le Système Helix. Ce système peut être activé et vous proposer deux différentes manières de booster votre capacité spéciale dès le gain de niveau. Si l’on pense à League Of Legends, célèbre jeu de Riots, on remarquera que le gain de niveau est primordial pour obtenir ses différentes capacités, mais surtout les renforcer. Le principe du dernier jeu de 2K Games est pratiquement similaire en ce point. Coups physiques, attaques de zones, invocations, et autres loufoqueries viendront enrichir le gameplay du jeu de Gearbox Software qui n’a pas peur de repenser le FPS à leur manière, c’est admirable venant d’eux.

Avis et Preview de la Gamescom 2015

Proposant un mode Solo avec un scénario sympathique, un mode multi 5 contre 5, un mode co-op avec écran splittés ou Online, des mondes très variés (jungle, froid glacial, usines robotique désaffectées, etc.), Battle Born est ce qu’Evolve n’est pas arrivé à offrir aux joueurs, malgré un concept original et un gameplay plutôt intéressant au départ. J’aimerais vivement attirer votre attention sur ce jeu qui est très prometteur. Pour les curieux, sachez que Battleborn est en Open-Beta en ce moment même, alors n’hésitez pas à venir vous inscrire dès maintenant !

BattleBorn sortira le 9 février 2016 sur PS4, PC, et Xbox One.

Site officiel de Battleborn et inscription Beta

Je ne sais pas quoi mettre en biographie, alors je mets un truxt. Un truxt est plus communément appelé "manque d'inspiration flagrant", il se manifeste souvent accompagné d'une flemme plus ou moins puissante selon l'individu. Si le truxt n'est pas soigné rapidement la flemme peut rester à vie.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*

Lost Password

Sign Up