Beat Cop

Follow
7.4

Très sympa

1.3

User Avg

Beat Cop – Avis Test


Il y a parfois des petits titres indés qui viennent s’échouer sur nos consoles de salon, et c’est généralement un pur bonheur. Ce fut le cas pour ce jeu que j’ai eu la chance de tester. Beat Cop est un petit jeu en Pixelart qui vaut vraiment la peine qu’on s’y attarde, et je vais vous expliquer pourquoi.

De détective à agent de la circulation, il n’y a qu’un pas.

Beat Cop démarre dans une vidéo d’introduction en Pixelart, vraiment bien réalisée. L’histoire se déroule dans la ville de New-York vers la fin des années 80. Dans le quartier de Brooklyn plus précisément. Vous apprenez rapidement votre identité et la raison pour laquelle vous allez vous faire rétrograder à la circulation. Vous incarnez un certain Jack Kelly qui va vivre une situation professionnelle qu’il aurait pu éviter mais bon le destin est ainsi fait. J’ai vraiment apprécié la mise en scène et la manière dont le jeu est écrit et c’est donc pour cela que je vous laisse le plaisir de le découvrir par vous même. Sachez seulement que votre mission principale sera de retrouver des diamants appartenant au sénateur de la ville. Vous l’aurez compris, il sera question ici de hiérarchie et vous en ferez les frais.

beat copUne chouette mise en scène

Comme je vous l’ai déjà dit, le travail réalisé par le studio Pixel Crow m’a beaucoup plu. Le tout se déroule dans une perspective en 2D où vous vous déplacerez de gauche à droite.

Si le jeu est réservé à un public avertit, ce n’est pas pour rien. Beat Cop traite des sujets tels que, la drogue, la maffia, la prostitution, les pots de vin, le rackets et j’en passe. Les dialogues sont parfois crus. Ce n’est pas un gamin qui arriverait à comprendre les sous-entendus et subtilités dont parle le jeu.

Le jeu se déroule en 21 journées. Pendant cette période vous devrez retrouver les diamants de monsieur le sénateur, essayer de vous en tirer avec la maffia ainsi qu’avec un autre gang du quartier. En plus des problèmes au boulot, vous devez payer une pension alimentaire à votre ex femme, et une chose est sûre, passer de détective à agent de circulation ça se fait ressentir dans le portefeuille. Les choix seront vôtres. Un exemple: accepter un service de la mafia et vous serez mal vu par le gang rival, et inversement. Vous pourrez aussi choisir d’être un « bon » flic et de n’accepter aucune faveur ou demande des malfrats. Vous verrez vite que votre maigre salaire vous forcera à faire certains choix une fois encore…

beat copDur dur d’être un bon flic

Je vous le disais plus haut, vos choix auront de l’importance et également des conséquences. Au départ, votre mission quotidienne sera de mettre des pv. Au fur et à mesure des jours, votre chef de brigade vous demandera de réaliser plus d’objectifs. Pv pour mauvais stationnement ensuite vérifier l’usure des pneus, les phares cassés… Diverses raisons qui vous pousseront donc à verbaliser les citoyens. On en revient à vos choix, car de temps à autre les propriétaires des véhicules verbalisés vous supplieront de ne pas leur mettre de pv… Que faire? Vous devrez aussi courir après les voleurs lorsque le central vous fera un appel radio et vous devrez les arrêter. Pas le temps de s’ennuyer dans ce Beat Cop!

beat copUn mauvais choix et c’est le game over.

Lors d’une journée de ronde, un des membres de la maffia m’a signalé qu’une livraison de drogue du gang rival allait avoir lieu. En bon flic, je suis allé sur place et j’ai mis la main sur la drogue. Deux choix s’offraient à moi: l’apporter à la maffia ou l’amener au poste de police. J’ai choisi de l’amener à la maffia, ce qui m’a valu quelques faveurs de leur part. Si par contre j’avais choisi de l’amener au poste de police, j’aurais été bien vu par mes supérieurs, mais qu’en aurait-il été de ma relation avec les ritals… Pour en revenir à la pension alimentaire qu’il faut payer à son ex femme, sachez que si vous ne réunissez pas la somme, vous allez écoper d’un sérieux savon et vous risquez de vous faire virer. Si vous êtes viré, c’est le game over

Graphismes et gameplay

Cette ambiance de la fin des années 80 se fait clairement ressentir. Vous vous souvenez des séries comme Rick Hunter, Chips? Et bien, on y est! Le studio a soigné son jeu en Pixelart jusque dans les moindres détails. Pour tous les commerces présents dans le jeu, que ce soit le vendeur de donuts, le restaurant, le sex-shop ou encore le drugstore, lorsque vous voulez entrer, une fenêtre s’ouvre et le dialogue avec le commerçant commence. Vous l’aurez donc compris, vous ne savez pas réellement entrer dans les commerces.

beat cop

Beat Cop est vraiment un jeu indé que j’ai particulièrement apprécié, que ce soit sa palette graphique, sa mise en scène ou encore la manière dont le jeu est réalisé. Le titre de Pixel Crow, édité par 11 bits studio, vaut donc vraiment la peine qu’on s’y attarde. Attention, Beat Cop n’est pas un jeu à mettre entre toutes les mains! Son aspect Pixelart est trompeur. Les sujets abordés sont réservés à un public avertit et les dialogues pourraient être « incompris » par les plus jeunes. Si vous voulez passer un bon moment, tranquille sans vous prendre la tête, je vous recommande chaudement ce Beat Cop.

https://youtu.be/cvJBrD25O_Y

Good

  • La mise en scène est fun
  • Vraiment bien écrit
  • Le titre s'adresse a un public adulte
  • Très belle réalisation en Pixelart!

Bad

  • J'aurais aimé avoir plus de temps dans une journée!!
  • le stress du Game over!
7.4

Très sympa

Graphismes - 7.5
Gameplay - 7.6
Bande son - 7
Scénario - 7.5
«Il y a des silences qui en disent long comme il y a des paroles qui ne signifient rien.» Edith Piaf
Average User Rating 0 User Reviews
1.3
1 vote
Rate
Submit
Your Rating
0

Lost Password

Sign Up