Test

3DS

Que dire … Si ce n’est qu’on a affaire au meilleur J-RPG de l’année, et à un des meilleurs jeux sortis du 3DS. L’attente a été longue… Sorti maintenant il y a plus d’un an au Japon, nous avons eu la chance de pouvoir jouer à sa version ultime. Et quel jeu ! Portant le nom Bravely Default (qui correspond à un mode de combat), il aurait pu tout simplement s’appeler Final Fantasy tant il y a de similitudes entres eux.

Mon village ?!

Un village si paisible...

Un village si paisible…

Tout commence lorsque le village de Norende est englouti par un gouffre mystérieux. Tiz, jeune villageois et miraculée de cette tragédie, croise la jeune Agnès Oblige, vestale du cristal du vent et adepte du cristallisme, au bord de ce gouffre et décide de l’aider et de la protéger dans sa quête à travers le monde, pour réveiller les quatre cristaux et trouver le moyen de refermé le gouffre. Très vite, dans l’histoire, arrive un troisième personnage du nom de Ringabel, jeune don Juan en possession d’un livre assez étrange portant l’initial D. Ce livre semble prédire l’avenir et vous sera très utile tout au long de votre aventure. Arrive ensuite Edéa Lee, quatrième et dernier personnage du groupe, jeune fille originaire d’Eternia. Elle est très déterminée et compte bien aider Agnès dans sa quête. Mais tout serait beaucoup plus simple si un duché d’hérétiques prêchant l’anticristallisme et dirigé par le père d’Edéa n’avait pas décidé de contrecarrer les plans de la joyeuse troupe.

 

Un système de combat bien pensé

De nombreuses classes mises à votre disposition

De nombreuses classes mises à votre disposition

Au niveau des mécanismes du jeu, Bravely Default n’est pas en reste ! Avec pas moins de 24 classes de jeu, il y a de quoi varier ces stratégies pour chaque étape du jeu, et de jongler entre chacune d’elle. Certaines de ces classes seront acquises tout au long de votre aventure. Par contre, pour les autres, ce sera à vous de les dénicher. Le niveau maximum d’une classe est atteint au niveau 14, et le changement de classe pour un personnage ne remet pas celui-ci à zéro. Il vous est donc possible, à chaque moment de l’aventure, de changer de classe et de choisir celle qui vous convient le mieux sur le moment. Ensuite, viens le fait de pouvoir en monter plusieurs en même temps, qui vous permettra, dans les options dédiées, d’attribuer certains points de compétences gagné au fil des niveaux, et de les attribué aux personnages. En plus de ces nombreuses classes, on retrouve un système assez intéressant qui se nomme « mentorat ». Celui-ci permet d’attribuer à chaque personnage du jeu, un ami de votre friend list qui vous donne accès à toutes les classes et leurs niveaux de cet ami( très utile pour tester les classes de vos amis aux niveaux plus avancés et/ou réfléchir déjà à vos futures compositions). Impossible de parler tactique sans énoncer son système « Brave » et « Default » (qui a même inspiré le titre du jeu). Mais que signifient ces termes ? Simplement à casser la linéarité du traditionnel tour par tour du RPG. Apportant un plus au niveau technique. On a d’un coté, le  » Brave  » qui nous permet de faire plusieurs actions dans le même tour( utile pour ressuscité un allié tombé au combat et lui apporter tout de suite après les soins nécessaires et attaqués). Cependant, le « Brave » est à manier avec précautions, ! En effet, si vous utilisez tous vos « Brave » d’un coup, cela revient à prendre de l’avance sur vos prochains tours, et encaisser les attaques ennemies sans riposte. C’est pour cela qu’intervient le subtil « Default ». Ce système permet de passer un tour et gagné ce qu’on appelle dans le jeu un PB (Le « Brave » utilise ces PB), donc en switchant entre le « Brave » et « Default » vous serez en mesure d’anticiper certaines attaques ou simplement poussé plus loin votre stratégie de jeu.

 

Une bonne claque graphique

Une excellente direction artistique ! Une perle !

Une excellente direction artistique ! Une perle !

Rares sont les jeux ayant réussi à exploité pleinement les ressources de la 3DS. Dans Bravely Default, la beauté est bluffante ! Le joueur se retrouve embarqué sur Luxendarc après avoir été émerveillé devant une cinématique digne d’une haute direction artistique. La carte du monde est particulièrement jolie, et le travail apporté se ressent énormément. Mais ce n’est pas tout ! Là où vous allez vous en prendre plein les yeux, est une fois à l’intérieur des différents (et nombreux) villages. La beauté des décors réalisés à la main vous empêchera littéralement de détourner le regard de votre écran. Si vous ne touchez pas votre 3DS, la caméra dézoome, vous offrant une large vue sur les environnements regorgeant de détails splendides. La 3D apporte un plus, accentuant encore la splendeur des graphismes sans vous donner le moindre mal de tête. On regrettera cependant que les donjons ne soient pas aussi bien travaillés que les villes. En plus de l’aventure principale, très tôt, dans le jeu, il vous sera possible d’aider à la reconstruction de Norende, la ville natale de Tiz. Vous avez à votre disposition des villageois (qui augmenteront grâce aux codes amis que vous ajouterez) et des bâtiments à reconstruire bien évidemment. La reconstruction des bâtiments vous octroie, tout au long de l’aventure , des items que vous pourrez utiliser dans celle-ci. Au fil des heures passées, la reconstruction de Norende se fera automatiquement, et vous n’aurez qu’à garder un œil attentif pour affecter les tâches à vos villageois et/ou de nouvelles recrues venant régulièrement augmenter votre effectif via le StreetPass. Vous aurez aussi de temps en temps, certains boss qui apparaîtront dans votre ville. Ceux-ci sont envoyés, soit par Square Enix lors d’évènement, soit par des personnes via le StreetPass. Leurs niveaux varient de 25 à 99, et vous aurez droit aussi à certains boss de Final Fantasy comme le très connu Leviathan. Comptez déjà de nombreuses heures de jeu rien qu’en suivant la quête principale. En ajoutant la reconstruction de Norende, les quêtes et donjons annexes, vous n’êtes pas près d’en voir le bout. Il vous est même possible à tout moment du jeu de régler la difficulté selon vos envies via les options ainsi que la fréquence des rencontres avec les montres. Vous vous en doutez donc, ce jeu est bien parti pour vous offrir du plaisir pendant des heures durant.

 

Une bande-son magique

Revo, le compositeur de Bravely Default, nous a offert une des plus belles OST du moment. Certaines musiques deviendront, au fil des heures, aussi mémorables que cultes et inoubliables. Chaque musique s’adapte parfaitement aux différents moments du jeu, et on ne s’en lasse pas ! Revo à eu la brillante idée de créer le groupe Linked Horizon afin de mettre en scène la musique du jeu. Un concert à d’ailleurs eu lieu au Yokohama Arena en novembre 2012, pour y jouer les musiques issues de l’OST, mais aussi des singles tirés de l’univers de Bravely Default. Un DVD du concert a été commercialisé depuis mars dernier qui peut se trouver facilement sur Amazon.com. En tout cas, que ce soit au niveau de la direction artistique ou de la bande-son, il n’y a rien à redire, Square Enix ne s’est pas reposé, et a presque atteint la perfection sur console portable en dévoilant, sans doute, l’un des plus beaux jeux sur 3DS.

 

Bravely Default: En Conclusion

Un monde fascinant, des personnages charismatiques, une histoire féerique et prenante, tel est ce jeu qui en fera rêver plus d’un et qui nous replonge dans nos bons vieux RPG. On regrettera cependant la redondance de la dernière partie du jeu même s’il est possible de passer outre et la censure faite par Nintendo sur la version européenne du jeu qui touche Ringabel au niveau des dialogues et certaines tenues un peu trop olé olé sur nos deux demoiselles. Enfin, vous l’aurez compris, Bravely Default est un digne successeur de la lignée Final Fantasy sur console portable et certainement un des meilleurs RPG à l’heure actuelle, à avoir absolument et à consommer sans modération.

Un messie et véritable BLOCKBUSTER !

Un messie et véritable BLOCKBUSTER !

Good

  • Bande son épique
  • 3D très bien exploitée
  • Univers immersif
  • Extrêmement tactique avec l’utilisation du Brave/Default
  • Durée de vie énorme
  • Un vrai JRPG des temps modernes

Bad

  • Donjons graphiquement moins travaillés que les villes
  • Répétition des derniers chapitres
8.6

Excellent

Graphismes - 8.9
Gameplay - 8
Bande son - 9.2
Scénario - 8.4
Je pense qu'il existe un sens artistique inhérent entre les cookies et le jeu vidéo, permettant de démontrer que les pingouins roux d'Afrique ne se révèlent pas seulement de nature belliqueuse aux licornes, et que ... Non en fait je m'en fout, j'achète tous les Call of, je rage sur LoL et je me moque des moutons qui achètent Apple. - envoyé de mon Iphone 6 -
Average User Rating Write A Review 0 User Reviews
9.4
2 votes
Rate
Submit
Your Rating
0

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*

Lost Password

Sign Up