Overwatch

Follow
7.3

Très sympa

8.4

User Avg

Overwatch League – Où en sommes nous ?

League Overwatch News

Overwatch League – Où en sommes nous ?


Trois semaines déjà que la compétition a commencé et il est temps de jeter un coup d’œil sur l’Overwatch League et ses résultats. Plutôt que de simplement vous remplir une page de scores, nous allons voir qu’elles sont les équipes « In » et « Out« .

Overwatch league stade

C’est ici que tout se passe.

Petite piqure de rappel.

L’Overwatch League voit s’affronter deux divisions (pacifique et atlantique) chacune composée de 6 équipes dont nous vous avions présentés les joueurs ainsi que leurs couleurs précédemment. La compétition est scindée en quatre étapes de cinq semaines. Chaque équipe jouant deux matchs par semaine.

Chaque match se déroule sur un format BO4, une 5ème manche est envisageable en cas d’égalité. Le format BO4 a été choisi car certaines cartes se soldent parfois sur un score de parité.

A la fin de chaque étape, deux équipes s’affronteront pour un cash prize de 125.000,00 $.

overwatch league money

125.000 dollars ça en fait des loot box.

 

Qui domine qui ?

Comme dans toute compétition, certaines équipes sortent du lot tandis que d’autres sombrent vers les abysses du classement en espérant revenir plus fortes par la suite. Après trois semaines d’affrontements, trois équipes trustent le haut du ladder.

overwatch league semaine 3 classement

Pauvre, pauvre Shanghai Dragons

Certains diront, non sans avoir raison, que la Corée est au top de l’e-Sport. Quand on voit les Seoul Dynasty ainsi que l’équipe, qui n’a d’européenne que son nom, London Spitfire en première et troisième position, on peut logiquement se poser la question du niveau des autres équipes.

Les Shanghai Dragons, quant à eux, déçoivent plus qu’ils ne surprennent. Même s’il est clair qu’ils ne brilleront pas sur cette première période, espérons que les prochaines ne soient pas aussi décevantes.

Ce mercredi débute la quatrième semaine de la première période et l’affrontement entre les Seoul Dynasty et les London Spitfire sera surement le match à ne pas rater (vendredi 02 février à 03h00).

 

Un début de championnat des plus calme.

Cette première saison de l’Overwatch League ne fait pas grands bruits dans le monde de l’e-Sport et c’est dommage. Pourtant, Blizzard a mis les petits plats dans les grands afin que les viewers puissent profiter du spectacle.

Des lives sur le site officiel qui sont castés dans un panel de langues variées, le stream français est d’ailleurs de qualité. Mais là où Blizzard à eu une bonne idée, c’est de rajouter la possibilité de visionner les matchs en live ou en VOD via le battle.net qui est logiquement installé sur votre machine si vous possédez un des derniers titres de l’éditeur. L’idée, loin d’être novatrice, est des plus agréables vu que les matchs (qui pour rappel se déroulent de nuit pour nous Européens) sont visibles en VOD et dans la langue de Molière.

overwatch league live

Un simple onglet qui nous donne un accès total.

Du beau jeu, du spectacle mais pas que …

Clairement, l’Overwatch League en est a ses balbutiements, les joueurs semblent un peu gênés en montant sur scènes, le public ne semblent pas des plus réactifs et le créneau horaire est sur celui des LCS NA.

Niveau qualité de jeu, on ne peut rien reprocher aux équipes. Peu d’entre nous pourraient rivaliser avec la précision et la mécanique de jeu de certaines team. Par contre, au niveau du visionnage cela se complique un peu.

Je m’explique, lors d’un match sur DOTA, LoL ou même R6S on assiste à du spectacle autre que du teamfight, sur Overwatch l’action se situe à 95% sur la zone à capturer ou à défendre et donc la caméra qui est proposée aux viewers sera rarement sur un Reinhardt ou un autre tank, les animations se mélangeant entre-elles, on sera très souvent sur des héros à distance ou même le support. Mais je pinaille.

Retenons aussi un premier BAN et une sanction émanant des organisateurs pour un comportement qui n’a pas sa place ni chez soi et encore moins en tournoi. Le Canadien Félix « xQc » Lengyel, joueur des Dallas Fuel, qui, après la défaite de son équipe, s’en est pris à son opposant Austin « Muma » Wilmot, lui demandant de « fermer sa gueule »  et de « sucer une grosse ****. Je veux dire que ça lui plairait« . Faisant ouvertement référence au fait que Muma soit gay (et ne s’en est jamais caché). xQc se retrouve suspendu pour quatre matchs et doit payer une amende de 2.000,00 € pour violation du code de conduite.

Félicitations à l’équipe des Dallas Fuel qui a pris la décision de bannir le joueur pour le restant de la première étape.

overwatch league xQc

xQc laisse déjà une mauvaise impression sur son CV de joueur.

Est-ce que cela en vaut la peine ?

Pas sur que cette première année de l’Overwatch League marque les esprits, mais rappelez-vous quand les autres ont débutés, qui pouvait imaginer qu’on vivrait une finale de League of Legends dans un stade Olympique, on envisageait pas un cash prize de 10.000.000,00 € pour un tournoi de DOTA, …

Laissons le temps à l’Overwatch League de faire ses preuves, qui sait ce que l’avenir peut nous réserver.

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*

Lost Password

Sign Up