Dishonored 2 – Avis

PC PS4 Xbox One

Dishonored 2 – Avis


Dishonored 2 était l’un des titres que j’attendais le plus cette année ! Après avoir été complètement subjugué par le premier opus en y incarnant le mystérieux Corvo Attano, je ne pouvais qu’être impatient de voir un jour Arkane Studios annoncer le grand retour de notre garde royal préféré ! Ce n’est sans compter qu’un ami de Rafale travaillait justement pour l’équipe d’Arkane, et figurez-vous que j’avais pu avoir confirmation d’une suite de Dishonored un an avant son annonce à l’E3. C’est donc avec joie que je peux enfin sortir du silence. 15 ans après les événements du premier volet, les concepteurs et Bethesda Softworks ont-ils su sublimer leur jeu ? Avons-nous droit à une direction artistique toujours aussi steampunk et cartoonesque ? En vaut-il vraiment la peine face aux gros triple A qui n’ont pas encore dit leur dernier mot pour cette fin d’année ? Priez l’Outsider et lisez donc mon avis sur le test de Dishonored 2 !

Dishonored 2 Karnaca

Karnaca, votre nouveau terrain de jeu.

Delilah Kaldwin vient voler votre royaume !

15 années à diriger du mieux qu’elle peut le peuple de Dunwall, Emily Kaldwin a depuis bien grandit ! épaulé par son père, le célèbre Corvo Attano.

Ensemble, ils tentent de faire prospérer Dunwall depuis l’épidémie de peste qui a ravagé la population par le passé. Nous retrouvons ainsi une Emily Kaldwin, certes apte à diriger la plèbe, mais également très malicieuse et qui adore par-dessus tout parcourir le royaume le soir lors de petites escapades nocturnes.

Malheureusement, malgré que ce petit monde soit devenu un peu plus rose, ni Emily ni Corvo ne pourront jamais vraiment se remettre de l’absence de Jessamine Kaldwin, ex-impératrice assassinée tragiquement par Daud.

Depuis un certain temps, tous les ennemis d’Emily se voient assassiner dans des circonstances tout à fait alarmantes puisque chaque acte laisse un message laissant croire que l’assassin fait cela « au nom de la couronne ».

Ainsi, toute la population de Dunwall et en dehors garde un soupçon sur l’honnêteté de l’impératrice, mais surtout de Corvo, en n’hésitant pas à l’accuser lui même de « tueur de la couronne ».

Il est donc temps de célébrer le 15e anniversaire de la disparition de Jessamine Kaldwin. Pour ce faire, Emily devra accueillir le nouveau duc de Serkonos, soit le fils de Theodanis, disparu depuis peu, ainsi que de nombreux invités qui seront là pour se remémorer la belle Jessamine.

Et c’est là que le scénario prend tout son sens, tout comme son titre. Kirin Jindosh, ex-élève de l’académie de philosophie naturelle, banni pour des raisons obscures vient présenter ses hommages à Emily et Corvo tout en leur dévoilant sa nouvelle invention : les Soldats mécaniques. Mais sa présence n’est pas simplement de présenter ces nouveaux joujoux.

En effet, Kirin Jindosh annonce publiquement via un décret écrit par l’actuel Duc de Serkonos qu’il existe une autre Kaldwin qui vient tout naturellement légitimer son statut de nouvelle impératrice et invite donc Emily Kaldwin à léguer son poste d’intendante jusqu’à présent bien réussi.

C’est là que Corvo et la plupart des joueurs du premier opus comprendront qu’il ne s’agit de nulle autre que Delilah Copperson, Sorcière ayant côtoyé de très près l’Outsider.

Celle-ci n’hésitera pas à ordonner à ses nouveaux sujets de capturer Corvo et Emily Kaldwin.

Le plan a parfaitement fonctionné, et ainsi Delilah peut en quelque sorte appuyer tous les doutes qu’ont pu avoir les partisans de la couronne.

Corvo essayera d’empêcher Delilah de nuire à sa protégée, sauf qu’étrangement ne ressent aucune douleur face à l’assaut de Corvo et décide de le changer en statue de pierre.

C’est là que vous devrez prendre votre premier choix. Avec qui allez-vous continuer l’aventure ? Corvo ou Emily ? Dishonored 2 démarre fort !

Delilah Kaldwin Dishonored 2

Qui va à la chasse, perd sa place !

Une excellente direction artistique, mais ça reste faiblard.

Alors oui, Dishonored 2 est nettement plus beau que son prédécesseur. Il n’y a qu’à voir toute l’architecture du palais pour le comprendre d’entrée de jeu.

Karnaca est belle et révèle un tas d’environnement aussi beau que glauque à la fois ! Mais le grand problème de ce jeu est qu’il laisse encore un peu à désirer pour sa sortie.

Malgré un premier patch Day one, on reste encore avec trop d’aliasing et de chute de framerates, surtout lorsque l’on affronte 4 à 5 ennemis en même temps (je vous rassure, j’ai terminé le jeu en mode pacifiste sans jamais tuer personne).

Frustré et déçu pour un jeu qui mérite bien mieux que cela, pourquoi ne pas avoir attendu encore un peu avant de le sortir s’il faut se coltiner ce genre d’erreur sur Console ou PC ? Bethesda ferait bien de moins pousser les développeurs à sortir leur bébé à des dates aberrantes.

Les textures des personnages sont un peu plus réalistes sans pour autant dénaturer tout ce qui nous avait charmés dans le premier volet.

En effet, Dishonored 2 se veut également plus joyeux puisqu’ici nous ne sommes pas en plein cœur d’une épidémie de peste, mais bel et bien d’une conspiration dans laquelle Emily devra reprendre son trône face à l’usurpatrice.

Par contre, La bande-son est juste fabuleuse. On connaissait les talents de l’équipe créative de Dishonored, sachez que vous ne serez pas déçu de Dishonored 2 ! Mention spéciale au thème D’Emily Kaldwin ou encore aux bruits de pas lorsque vous êtes en partie.

Ainsi, ne vous surprenez pas à quelques « jump scare » surtout si vous jouez en mode « infiltration totale ».

Dishonored 2 breanna ashworth

On se calme les filles. Une à la fois je vous prie !

Une liberté toujours aussi omniprésente

Darkpearl et moi-même avions de grosses appréhensions suite aux vidéos présentées à la Gamescom sur Dishonored 2.

Rappelez-vous mon live où nous disions avoir l’impression que le nouveau titre d’Arkane Studios se perdait dans les méandres de nombreux jeux d’action sans âmes.

Nous avions tort, comme j’ai pu le témoigner lors de mon passage dans les bureaux de Bethesda Benelux pour y délivrer ma preview que vous pouvez (re) découvrir juste ici.

Que ce soit avec Emily ou Corvo, vous aurez à votre disposition non pas une, deux ou trois possibilités, mais bien plus afin d’arriver à votre objectif !

C’est là que Dishonored 2 opère de tout son charme puisque chaque partie sera unique en son genre !

Utiliser la voie de la violence ou du silence, celle de l’assaut ou de la pacification, neutraliser ou tuer ses opposants, voire même d’accepter ou non les pouvoirs de l’Outsider avec Emily Kaldwin !

Chaque joueur y trouvera son compte et les 3 fins sont toujours axées de la même façon que Dishonored premier du nom ! Ainsi, à chaque fin de mission, vous aurez un récapitulatif de vos actions, vos objectifs réalisés, le nombre de victimes tuées ou d’innocents, les objets trouvés, l’argent perçu, les charmes afin d’améliorer vos compétences, etc.

Dishonored 2 Manoir Mecanique

Le manoir mécanique est un excellent exemple de liberté !

Fille ou Père ? Homme ou Femme ?

C’est également là que Dishonored 2 prendra tout son sens ! Dishonored 2 nous pousse à terminer le jeu avec les deux personnages principaux, afin d’y déceler toutes les facettes du jeu, et tous les angles du scénario.

Selon votre choix, vous aurez accès à différents dialogues vis-à-vis des personnages qui vous accompagnent ou vous affrontent.

De cette même manière, vous aurez également une vue globale sur tout l’univers de Dishonored, de Dunwall, de Jessamine, de Delilah, des antagonistes du jeu, et j’en passe !

Une multitude de choses à découvrir. Si vous êtes comme moi un fier explorateur de moindres recoins, vous allez être servis grassement !

En quoi se distinguent Emily et Corvo ? Celle-ci peut exercer divers nouveaux talents, comme prendre l’apparence d’une ombre errante et fuir face aux différents gardes du niveau ou de les déchiqueter sous leur ignorance, mais encore de lier des ennemis grâce aux dominos et ainsi faire un carnage d’élimination, ou encore faire usage du déplacement rapide où son ombre se propulse vers le lieu ciblé.

Depuis le temps, l’impératrice est devenue à la fois une femme de parole, mais aussi d’action ! Ce sera à vous de la dévoiler sous un jour radieux ou sinistre selon les choix que vous allez prendre durant Dishonored 2.

Emily et Corvo Dishonored 2

Ou c’est Emily ou c’est Corvo, mais va falloir prendre une solution maintenant !

L’IA moins stupide, le jeu un chouia plus difficile avec Emily

Première réflexion lors des premières minutes de jeu à Dishonored 2 : C’est plus difficile qu’auparavant ! Si le premier épisode montrait une IA pas toujours très futée (bah oui, buter un garde à 5 mètres d’un autre et que celui-ci débarque, le voit à terre et se dit « C’est sûrement des rats » ne donnait pas forcément l’impression que les gardes de Dunwall avaient terminé l’école…), Dishonored 2 se veut moins accessible, notamment lorsque l’on décide de jouer avec Emily.

Si celle-ci peut se permettre de disparaître en une ombre rampante, à chaque occasion ou celle-ci tentera d’endormir ou de tuer un ennemi la rendra totalement vulnérable !

à l’inverse de Corvo, ou celui-ci pourra ralentir le temps, neutraliser 4 gardes, boire le thé et lire Picsou Magazine sans se faire repérer.

Suivant le mode de jeu que vous préférez, on pourra dès lors constater qu’Emily se veut beaucoup plus furtive que Corvo, qui lui à l’inverse est un vrai bourrin. Même si entre nous, il est toujours possible de terminer Dishonored 2 sans tuer personne (mode chaos faible) !

Dishonored 2 Garde

Alors les gars, on vous appris à tenir la garde cette fois-ci ?

Le pouvoir des ombres et ses conséquences

Comme dans le premier opus, ma session de test de Dishonored 2 Preview m’a permis de retrouver l’arbre des compétences que l’on rencontrait déjà en 2012.

Ainsi, lorsque l’on ramasse une rune, il est possible, selon un nombre de points de pouvoir améliorer ses compétences, voire même d’en obtenir de nouvelles ! Souvenez-vous de Corvo et de son pouvoir de contrôle sur les rats par exemple… Vous serez surpris !

Vous ne serez pas étonné de voir que selon l’intensité du chaos régnant sur Karnaca, vous serez confronté à plus ou moins de difficulté. Des gardes plus agressifs, des munitions moins présentes, ou encore des lieux plus sordides…

Dishonored 2 pouvoir des rats

Je ne pouvais RATer l’occasion de vous (re)faire découvrir cela.

Conclusion

Renforçant le scénario de base et proposant de nouvelles perspectives au niveau du gameplay, Dishonored 2 est une excellente suite.

Par contre, il faudra espérer un nouveau patch afin de corriger les bugs du jeu pour se dire que le jeu est vraiment excellent sur tous les points. Un triple A à ne pas manquer en cette fin d’année ! Que vous soyez barbare ou subtil, Corvo et Emily vous accueilleront toujours les bras ouverts !

En jouant d’une traite, comptez près de 10 heures de jeu avec un seul personnage si vous tentez de finir Dishonored 2. Multipliez donc ce chiffre par deux ou trois selon votre style. C’est à vous de voir si vous voulez le rusher ou découvrir un tas d’infos, terminer le jeu sans pouvoir et sans mort, obtenir tous les tableaux, runes, charmes d’os, etc.



Acheter le jeu sur PlayerOne.Be

 

Good

  • Bande son
  • Gameplay et liberté au top !
  • Découvrir le scénario à travers deux personnages
  • Les nouveautés concernant les pouvoirs
  • La direction artistique

Bad

  • Pas fluide suffisamment
  • ça pourrait être mieux graphiquement sur consoles
  • L'ia
  • Une impression de " sorti trop tôt "
7.9

Très sympa

Graphismes - 6.6
Gameplay - 8.8
Bande son - 8.8
Scénario - 7.2
Je ne sais pas quoi mettre en biographie, alors je mets un truxt. Un truxt est plus communément appelé "manque d'inspiration flagrant", il se manifeste souvent accompagné d'une flemme plus ou moins puissante selon l'individu. Si le truxt n'est pas soigné rapidement la flemme peut rester à vie.
Average User Rating Write A Review 0 User Reviews
0
0 votes
Rate
Submit
Your Rating
0

Lost Password

Sign Up