Dragon’s Dogma : Dark Arisen

Follow
5.4

Pas Terrible

7.2

User Avg

Dragon’s Dogma Dark Arisen – Avis – Test – Xbox One


Grand adepte des RPG, j’avoue ne connaitre Dragon’s Dogma que de nom. Quand on m’a proposé de tester ce « Dark Arisen » j’étais assez emballé au vu des trailers. C’est donc avec plein d’espoir que j’ai donc lancé le jeu sur Xbox One.

Dragon's Dogma Dark Arisen épique

Apprêtez-vous à rentrer dans des combats dantesques et épiques.

Un peu d’histoire

Dragon’s Dogma est un RPG qui avait envahi nos PC, Xbox 360 et Playstation 3 en 2012. Le titre développé et édité par Capcom sera d’ailleurs plutôt bien accueilli par les critiques qui lui attribueront largement du 7.5/10 en moyenne.

Dans cet épisode « Dark Arisen« , qui n’est au final qu’un DLC du jeu de 2012, nous repartons avec l’histoire de base.

Dans le village de pêcheurs de Cassardis, un dragon surgit dans la ville et confronte le héros (ou l’héroïne selon le choix du joueur). Reconnaissant l’Élu, le dragon lui dévore le cœur mais le héros se relève et devient l’Insurgé, combattant destiné à vaincre le dragon qui lui a dévoré le cœur. Le héros quitte alors le village pour la capitale, où sa quête commence.

Dragon's Dogma Dark Arisen début

Pas le temps de chômer, on va mettre du « cœur » à l’ouvrage.

Un RPG de 2012 en 2017 ?!?

Dark Arisen apporte peu de nouveautés par rapport à son prédécesseur. Cette extension rajoute un nouveau donjon, de nouveaux objets ainsi qu’une nouvelle histoire. Ce qui fait peu ai niveau contenu.

On attendra donc une refonte des vidéos et des graphismes du jeu. Comme je ne connaissais pas la version de 2012, il m’était difficile de comparer, mais au vu de ce qui m’était offert ici j’ai vite été déçu. Des murs invisibles, des combattants bloqués par le décor, … Et ce n’était que le début…

Par contre, il faut le remarquer, le menu création du personnage, ainsi que des pions dont je parlerai après, est très fourni. On peut modifier la taille, le visage, les couleurs, … Sur ce coup là, je ne peux qu’apprécier et en profiter pour faire une belle blonde à forte poitrine qui va latter des c*** .

Dark Arisen création

Le menu de création du personnage permet une personnalisation complète.

Les pions « PNJ » indispensables

Dans Dragon’s Dogma Dark Arisen, vous allez jouer seul mais pas vraiment. Vous allez être accompagné par des pions, ceux-ci sont des êtres venant d’un plan parallèle qui, vous reconnaissant comme L’Insurgé, vont se battre à vos côtés et pour vous.

Mais le fonctionnement de ces pions ne sera pas aisé et il vous faudra quand même beaucoup, beau-coup de temps pour le maitriser. En plus de votre pion principal, vous allez pouvoir en recruter deux autres « éphémères » pour ne pas dire jetables. Ces autres combattants qui vont vous suivre ne gagnent aucun point d’expérience tant qu’ils restent en votre compagnie ! Le fait qu’ils ne s’améliorent donc pas va vous obliger à modifier votre équipe en fonction de l’avancement du scénario, ce qui comporte des avantages et des inconvénients.

La gestion des pions est loin d’être aisée et conviviale, surtout quand il vous faudra remanier toute votre équipe pour aller gérer un ennemi en particulier ou pour finir une quête spécifique. Parfois, vous allez rencontrer un pion lors d’une quête au détour d’un bosquet ou d’un rocher, mais la plupart du temps il vous faudra rejoindre un lieu spécial pour les invoquer. Et ça peut être loooooong.

Dragon's Dogma Dark Arisen pion

Le marché aux pions, à vous de les sélectionner pour réussir quêtes et combats.

Un jeu qui vieillit mal

Sur ce coup-là, je ne vais sûrement pas me faire des amis. Mais je n’ai pas pris de plaisir à y jouer. Après des années sur World of Warcraft, des heures sur Skyrim et The Witcher, des automatismes sont pris et là je ne les retrouve pas et je suis « perdu ».

Je m’explique, habituellement lorsqu’on reçoit une quête, celle-ci est complète et les informations reçues nous permettent de nous localiser et de l’effectuer aisément. Ici, on reçoit uniquement la chose à faire.

Par exemple, « il faut localiser des pierres de réanimation ». Pour en savoir plus, les seuls moyens sont : d’avoir éventuellement un pion qui a déjà fait la mission ou de parler à une multitude de PNJ en ville qui peut-être vont pouvoir vous donner l’information qu’il vous manque.

Alors, l’idée en elle-même n’est pas mauvaise, mais quand on voit la taille des villes, le nombre de PNJ, et surtout les différentes pages de textes que certains vous dévoilent, cela va vous rendre fou. La durée de vie du jeu est bien gonflée par cette subtilité. Surtout que certains PNJ ne vont pas vous aider mais au contraire, vont vous refiler une quête annexe.

Niveau graphisme on a les yeux qui piquent, les effets de lumière ainsi que les décors sont d’une autre époque. Les herbes sont des lignes droites et vous avez l’impression qu’elles vont disparaitre une fois dépassées. Certaines pentes d’un mètre vous seront infranchissables tandis qu’un gouffre sera grimpé en moins de deux.

Pour ce qui en est du gameplay de Dragon’s Dogma Dark Arisen, j’ai failli plus d’une fois jeter ma manette à l’autre bout de la pièce. Nos pions repèrent des adversaires à 50 km et sont invisibles pour nous, d’autres vont passer sous le charriot que vous escortez et il vous faudra taper sur les PNJ pour en venir à bout avec le risque de faire échouer la quête (c’est du vécu).

Seules les cinématiques sont bien retravaillées (comparées aux originales de 2012). Même si l’on a connu mieux.

Dragon's Dogma Dark Arisen graphisme

Des graphismes retravaillés, mais loin des standards actuels.

La gestion de l’équipement

Tout bon RPG vous oblige à obtenir le meilleur équipement possible afin d’être le plus fort. Dragon’s Dogma Dark Arisen n’y échappe pas.

Mais là encore, vous allez passer un temps considérable sur l’optimisation de votre personnage et de vos pions. Un RPG sur console est loin d’être optimal pour ce genre de manipulations. Dans les autres jeux du genre, il vous suffit d’ouvrir votre feuille de personnage et accessoirement votre inventaire et ensuite vous équiper.

Ne souriez pas, sur Dark Arisen, ce n’est pas si simple. Vous allez donc devoir aller dans votre inventaire et page après page, passer entre vos pièces des jambes, de taille, de mains, de …… pour vous en équiper ou équiper vos pions.

Dragon's Dogma Dark Arisen équipement

Une gestion des équipements archaïque et loin d’être ergonomique.

Une déception ?!?

Peut-on considérer que Dragon’s Dogma Dark Arisen est une déception ? Je ne crois pas. Ce jeu est juste en retard sur son époque. En 2012, j’aurais surement passé un bon moment sur ce jeu. Mais avec les pépites qui sont disponibles actuellement, ce n’est pas le jeu que je conseillerais.

Attention, le background et le contenu sont parfaits, je n’en disconviens pas. Mais, les graphismes et surtout le gameplay auraient eu besoin d’une bonne correction. Des bugs, chaque jeu en a, surtout actuellement, mais ceux-ci sont corrigés rapidement. Ici pour un jeu de 5 ans, le travail est décevant.

Les ré-éditions, c’est parfois très sympathique, mais dans certains cas, ne faut-il pas travailler sur un nouveau jeu plutôt que de nous sortir du réchauffé …. Et cette conclusion est encore plus vraie quand on voit les multiples versions de Skyrim …..

Acheter le jeu sur PlayerOne.Be

Good

  • Très longue durée de vie
  • La gestion de l'équipe via les pions
  • Difficulté juste "ce qu'il faut"
  • Combats épiques

Bad

  • IA à la ramasse
  • La caméra aux ras des pâquerettes
  • Manque de musique épique
  • Graphisme d'un autre temps
5.4

Pas Terrible

Graphismes - 6.2
Gameplay - 4.8
Bande son - 3
Scénario - 7.6
Average User Rating Write A Review 0 User Reviews
7.2
5 votes
Rate
Submit
Your Rating
0

Lost Password

Sign Up