E-Sport | Qu’est-ce que c’est ?

E-Sport | Qu’est-ce que c’est ?

Bonjour à tous et à toutes !

Je viens à peine arrivé chez les Players Du Dimanche, il est donc de mon devoir de me présenter un minimum afin de savoir avec qui vous aurez à faire pour dans cette rubrique E-sport !

Adepte de jeux-vidéo en tout genre depuis ma tendre enfance, j’ai grandi dans l’univers vidéo-ludique qui me fascine toujours autant à l’heure actuelle. Ayant parcouru l’ensemble des consoles rétro gaming, à l’heure actuelle je préfère de loin le PC. J’ai tout d’abord commencé avec un jeu qui ravira de nombreux joueurs « T4C (la 4e prophétie), génération de Goa ». Ensuite, je me suis tourné sur Biosfear et World Of Warcraft. Entre temps, j’ai joué à pas mal d’autres jeux massivement multi-joueurs, [tooltip text= »Acronyme de l’expression anglaise « Real Time Strategy », signifiant « Jeu de stratégie en temps réel »  » placement= »bottom »]RTS[/tooltip] et [tooltip text= »Acronyme de l’expression anglaise « First Person Shooter » désignant les « jeux de tirs à la première personne ». » placement= »bottom »]FPS[/tooltip] que je ne vous détaillerais pas, pour la simple raison que la liste risque d’être très très … longue. Bref ! J’apparaitrais sous le pseudonyme : Valyndral, et nous allons immédiatement aborder le premier sujet de cette rubrique : « L’E-sport, qu’est-ce que c’est ? ».

Un peu d’histoire …
Quand tout a commencé...

Quand tout a commencé…

Les événements professionnels se sont nettement développés depuis le premier tournoi en 1997. Un tournoi qui, cette année-là, a été accueilli par « Cyberathlete Professional League (CPL)« , fondée par Angel Munoz, et regroupant environ 300 concurrents autour d’un jeu unique : Quake.
Début 2003, le tournoi nantais « Lanagame » atteint les 820 joueurs sur 3 jours pour sa deuxième édition, devenant la 1re [tooltip text= »Abréviation de l’expression anglaise « Local Area Network », signifiant « Réseau local ». Par analogie, une LAN désigne également la réunion d’un grand nombre de joueurs se retrouvant dans un même local pour jouer ensemble en réseau.  » placement= »bottom »]LAN[/tooltip]-party de province. L’événement dépasse son statut de simple rencontre en intégrant des débats sur le monde des jeux vidéo, et sur les systèmes d’exploitation, des rencontres avec des graphistes et des hackers, une exposition de PC customisés, l’intervention d’une école de design et de la radio interne d’APO33 (dont le contenu est composé par des flux d’envois de données). Bien qu’éphémère, Lanagame marque un tournant dans l’histoire des Lan-party, attirant et provoquant l’intérêt d’un bon nombre de médias nationaux et étrangers.

Dès lors, la prestation des tournois ainsi que leur taille se sont considérablement développés, et aujourd’hui, grâce à l’avancée technologique, des milliers de spectateurs se relient sur internet pour regarder les finales de ces compétitions.
Les prix sont également beaucoup plus importants, en 2005, le CPL payait un total de 1 500 000 de dollars en espèces.

La CPL est resté une force pilote dans le sport électronique, et en 2005, ses activités se sont déplacées dans un format « World Tour ». Le tour du monde 2005 s’est concentré sur le jeu vidéo Painkiller, exclusivement en mode de jeu « un contre un », et les prix distribués se sont élevés à la somme d’un million de dollars pour ce seul jeu. Le gagnant de la grande finale remporta la somme de 150 000 dollars.
En 2006, le format world tour a été réutilisé pour d’autres jeux tels que : Counter-Strike ou Quake 4.
En 2007, la Dreamhack (située en Suède) accueille 10 638 personnes sur différentes plateformes de jeux.

Les tournois professionnels les plus largement reconnus sont ceux de la cyberathlète Professional League, des World Cyber Games ainsi que l’Electronic Sports World Cup. Les prix pour ces événements sont la plupart du temps fournis par les grandes entreprises informatiques qui sponsorisent les événements, ces mêmes entreprises sponsorisent, en général, plusieurs des équipes. Un sponsoring d’équipe inclut habituellement les frais du voyage et quelques équipements.

La compétition jusqu'au bout des doigts !

La compétition jusqu’au bout des doigts !

Un petit tour rapide sur les jeux ou l’E-sport est très présent à l’heure actuelle

– League of Legends
– Dota 2
– Starcraft 2
– Call Of Duty Black ops 2
– Counter-Strike Global Offensive
– World of tank
– Halo4
– Smite
– Call Of Duty Ghost
– Quake
– FIFA 14
– World of Warcraft (Arène uniquement)
– Battlefied 3 et 4
– Diablo 3
– Trackmania
– Team-fortress 2
– Street Fighter 2X
– Street Fighter 3
– Street Fighter IV
– KOF 13
– …

D’autres jeux feront leur apparition dans le monde de l’E-sport au fil du temps, et il y a fort à penser que les prochains sur la liste seront Heartstone: le fameux jeu de cartes de Blizzard, Heroes of the Storm : le futur MOBA de Blizzard, et peut être le nouvel Elder Scroll Online, pour son système de parties PVP classées.

Les Jeux Olympiques du jeu vidéo !

Les Jeux Olympiques du jeu vidéo !

Les tournois, la thune et les femmes, il n’y a que ça de vrai !

Si vous aussi vous aimez l’E-sport, voici quelques tournois a surveiller de très près :
(et autant vous dire que les joueurs qui y sont présents sont des acharnés de la compétition, du talent de très haut niveau !)

– L’ESWC représenté sous forme d’une coupe du monde.

– Les WCS et les LCS.
Vous pouvez également retrouver d’autres tournois indépendants comme les Underdogs (cette émission a du chien!), Ogaming TV qui traite la plupart du temps Starcraft 2 (et c’est tous les lundis). Du côté de Millenium quelques tournois se forment, notamment la « Millstone » qui tourne autour du fameux jeu « Heartstone », et finalement la « Numericable Cup » qui se base sur Starcraft 2. Mais voici également d’autres grands noms : Nation Wars, HF lan, DreamHacks, Iron Squid, Zotac, … De nombreux tournois sont organisés chaque année, ouvrez l’œil !

Cependant, n’oubliez-pas que de plus amples informations seront disponibles sur notre site, afin de vous tenir informer !

Mais comment se déroulent ces fameux tournois ?

Ici, nous allons parler du tournoi dit « à double élimination ». Cette catégorie est divisée en deux parties : le tournoi principal (tournoi des vainqueurs), et le tournoi secondaire (tournoi des perdants). À la fin de chaque tour, les vainqueurs poursuivent le tournoi principal comme lors d’une compétition à élimination directe. Les perdants, eux, rejoignent le tournoi secondaire, et s’affrontent pour rester dans la course. Une deuxième défaite étant synonyme d’élimination définitive. La finale opposera le vainqueur du tournoi principal à celui du tournoi secondaire. Si ce dernier remporte le premier match, une deuxième rencontre peut avoir lieu pour respecter le principe du tournoi, et éviter au participant qui a remporté tous ses matchs de chuter en une seule défaite aussi couramment appelée BO3 ou BO5. Par exemple, si le score final est de « 1-1 », un BO3 aura lieu. Par contre si c’est « 2-0 » par exemple, il n’y aura pas de BO3. C’est valable également pour le BO5.

Voici un exemple imagé qui sera sans doute plus clair :

 

C et B se qualifient pour l'alphabet!

C et B se qualifient pour l’alphabet !

Comment fait-on pour voir un tournoi si on n’a pas l’occasion d’aller sur place ?

Si vous n’avez pas l’occasion de vous présenter aux événements E-sport, il existe ce que l’ont appelle « des Streamer ».
Mais qui sont-ils ? Ce sont des personnes qui possèdent une autorisation de la firme qui organise le tournoi, à retransmettre en direct par certains sites de streaming. On les appelle également « ShoutCaster », car leur but n’est pas uniquement de vous montrer le tournoi, mais bel et bien de commenter en live ce qui s’y passe. Le vocabulaire étant spécifique au jeu présenter, il est fortement conseillé de s’y connaitre un minimum pour ne pas se sentir complètement perdu !
Par ailleurs, je vous invite à aller à Botkamp ce samedi 15 février pour y voir un bel évènement en compagnie de la Fnatic Team (League of Legend). Pour plus d’infos, rendez-vous ici et ici

Qui dit « e-sport » … dit « sponsors » !

Hé oui ! L’e-sport aussi a droit à ses sponsors, ici nous n’allons pas parler de sponsors tels que « La vache Kiri » ou « Freedent », mais plutôt de marques spécifique à du matériel informatique comme : Razer, Roccat, Asus, Acer, Benq, Steelserie, Winamax, etc…

À quoi servent-ils ? À financier, non pas votre voiture, mais vos déplacements, ainsi que votre matériel (souris, clavier, casque,…). On peut regrouper trois catégories de sponsoring, qui sont :

– Les tournois
– Les évènements
– Le gamer ou la Team de gamers

Les sommes et les contreparties sont d’une échelle complètement différente. Les interventions des sponsors servent généralement à financer les déplacements des joueurs en compétition, leur fournir le matériel nécessaire à l’entrainement. En échange, les structures affichent les logos des sponsors sur leurs maillots, leurs sites et leurs streams, mettent en avant les produits des sponsors concernés et vont même jusqu’à réaliser des vidéos de promotions réalisées par leurs joueurs.

Le revenu d’un pro-gamer

Pour toute personne s’intéressant un minimum au sport électronique, il y a obligatoirement une question qui vous aura traversé l’esprit un jour: « Combien gagnent les joueurs professionnels ? ». En fait…  pas grand-chose (ou pas) ! Cela varie fortement d’une équipe à l’autre : 1500 à 10 000 par mois, sans compter les gains lors de certain tournois ! Et bien sûr leurs chaines de stream… Un salaire de rêve me diriez-vous ? Je pense que plus d’un ici ont déjà songé à se reconvertir dans le pro gaming, ou peut-être pas. Après tout, ce n’est pas donné à tout le monde de faire de telles performances en continu, sans compter le nombre d’heures incalculables que ces joueurs mettent dans leur entrainement (adieu total à la vie sociale).

Avant de vous quitter, je vous laisse découvrir une vidéo sur un WCS !

ARVE Error: id and provider shortcodes attributes are mandatory for old shortcodes. It is recommended to switch to new shortcodes that need only url

 

J’espère que cet article vous aura plu et n’hésitez pas à réagir et commenter pour ce premier dossier. Soyez indulgent tout de même !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*

Lost Password

Sign Up