Diffusion d’e-Sports sur Facebook, un concurrent à Twitch ?

Facebook-e-sports

Diffusion d’e-Sports sur Facebook, un concurrent à Twitch ?


Le réseau social par excellence annonce un partenariat exclusif avec un titre populaire et s’est fixé le projet ambitieux de devenir la prochaine grande plate-forme pour la diffusion d’e-Sports sur Facebook. Hi-Rez Studios et la W.E.S.A. (World e-Sports Association) proclament l’arrivée de la « Paladins Premier League » cet automne dont le contenu de la ligue sera diffusé uniquement via Facebook Live.

Cet accord fait suite à de précédents partenariats où Facebook avait déjà mis une option sur 5 500 heures de couverture du tournoi d’ESL , 1 000 heures de Wargaming et quatre émissions mensuelles de Player Unknown’s Battlegrounds.

e-Sports sur Facebook Paladins

Un tournoi uniquement diffusé sur Facebook live ?!?

 

Quelle est la politique de Facebook ?

Dans une interview donnée à GamesIndustry.biz, Monsieur Leo Olebe, directeur des partenariats de jeux mondiaux explique les projets à venir concernant la diffusion tournoi e-Sport via Facebook.

« Nous sommes tous partants. Nous mettons toutes nos cartes, tous nos jetons sur la table. Nous croyons fondamentalement que les jeux sont un moyen incroyable de connecter les gens les uns aux autres et les vidéos sont une façon incroyable de le faire aussi. Avec notre compréhension de ces deux concepts, nous allons investir et investir. Certaines choses vont fonctionner, certaines choses pas.« 

Le Directeur précise également que, même si Facebook reste un réseau social, le public actif qui utilise celui-ci pour partager ses intérêts est, pour le moins, étendu.

« Nous avons 800 millions de joueurs connectés sur Facebook chaque mois, l‘ampleur est là, donc grâce à de grands partenariats comme celui-ci, nous pouvons aider les joueurs à se trouver, à créer des connexions et à offrir une excellente expérience pour les jeux comme Paladins. »

« La demande est là, la passion est là, les gens sont là. Les joueurs sont sur Facebook, beaucoup de joueurs et ils passent du bon temps. Il y a tellement de joueurs actifs dans des groupes que nous ne connaissons rien … donc c’est une véritable opportunité. Le monde ne sait tout simplement pas combien de joueurs de base sont là-bas, nous savons simplement qu’ils sont tous là. Nous adorons faire des trucs géniaux pour les joueurs. C’est formidable pour nous. « 

Monsieur Leo Olebe n’oublie pas de préciser que l’entrée de l’e-Sports sur Facebook n’est pas commercialisée …  du moins, pas encore.

« Nous avons une activité publicitaire incroyable et toutes ces choses se passent autour de Facebook, mais nous abordons le défi de créer des communautés autour de jeux extraordinairement altruistes. Nous construisons une excellente technologie vidéo, nous entrons dans le plus grand nombre possible de partenariats étonnants et nous cherchons à voir ce qui fonctionne vraiment sur la plate-forme, puis nous nous pencherons sur elle. Nous sommes investis parce que nous voulons donner aux joueurs une expérience incroyable et les aider à créer des communautés. »

e-Sports sur Facebook Leo OLEBE

Leo OLEBE Directeur des partenariats de jeux mondiaux

 

C’est tout bénéfice pour Hi-Rez Studios.

Pour Todd HARRIS, co-fondateur et COO d’Hi-Rez Studios, l’arrivée de l’e-Sports sur Facebook n’est clairement pas une mauvaise chose.

« Paladins est un exemple de jeu qui peut créer des «écosystèmes complets d’e-Sports» sur un seul site. Les joueurs peuvent utiliser les groupes Facebook pour trouver d’autres fans, former des équipes qui peuvent participer aux Paladins Global Systems, diffuser leurs matches et, éventuellement, être découvert par une des équipes de la Premier League. C’est une vision assez complète et nous avons besoin d’une plate-forme telle pour l’accomplir».

e-Sports sur Facebook Connexion

La communauté de Paladins, c’est près de 15 millions d’utilisateurs qui se connectent déjà via Facebook

 

Facebook – Big Brother ?

Nous connaissons déjà tous les bons et mauvais côté de ce réseau social. Une fois connecté avec nos smartphones, on vous localise. Les cookies vous balancent les pubs qui vous intéresse. Et maintenant, en jouant à un jeu vous agirez non seulement sur le fait de diffuser votre contenu gratuitement mais de plus vous serez acteur d’une pub indirecte pour celui-ci. Le grand gagnant dans l’histoire restera Facebook. Et il ne s’en cache pas.

L’avenir de l’e-Sports sur Facebook est loin de s’arrêter comme l’annonce Patrick Chapman, Directeur des partenariats d’e-Sports et de jeu chez Facebook, Le réseau social est particulièrement intéressé par explorer les possibilités offertes par la couverture du tournoi en direct et les moyens par lesquels les joueurs eux-mêmes peuvent contribuer à diffuser ce contenu.

« Ce qui me passionne dans le fait de publier du contenu et de diffuser de l’e-Sports sur Facebook, c’est la possibilité d’utiliser chaque participant dans un événement comme un canal de distribution pour ces médias, en utilisant le pouvoir de partager et la possibilité d’utiliser un nouveau produit d’édition que nous appelons « cross-posted video » (la diffusion de vidéo en croix, je diffuse, deux partages qui repartagent à deux et ainsi de suite …). C’est l’équivalent de Manchester United qui a diffusé un jeu sur NBC Sports, mais Wayne Rooney le diffuse également de sa page Facebook. C’est un mécanisme de distribution très puissant ».

L’exemple utilisé par Monsieur CHAPMAN est peu comparable à vous petit utilisateur/joueur derrière votre écran. Il parle d’ici d’un des plus grands clubs européen et d’une star reconnue internationalement.

« Lorsque les gens ont la possibilité de partager leurs expériences grâce à la vidéo, ils sont plus connectés, ils sont plus engagés, ils vont à leur tour partager davantage et créer des communautés encore meilleures. En tant que société, nous avons changé notre mission globale pour donner aux gens la possibilité de construire de meilleures communautés et de rapprocher le monde « .

En août 2016, Blizzard avait lancé via son battle.net la possibilité de diffuser ses parties en live sur sa page personnelle Facebook. A titre personnel, j’ai « streamé » 3x. Mes amis ont regardés un peu mais je n’ai plus jamais utilisé cette fonctionnalité depuis. Je n’ai, personnellement, pas encore entendu quelqu’un dire : « suite à ma diffusion sur Facebook j’ai été engagé chez … »

Leo OLEBE finira son interview par ces magnifiques phrases sur l’avenir de l’e-Sports sur Facebook, sur lesquelles je vous laisse méditer.

« Il doit être un jeu formidable, quelque chose dont tout le monde va tomber amoureux, auquel 15 millions de personnes jouent déjà. Si vous n’avez pas une excellente expérience de jeu, vous ne pouvez rien forcer à partir de ce moment.

« Nous sommes à la recherche de grands développeurs. Il doit y avoir une volonté de réfléchir profondément sur l’endroit où ces choses peuvent aller. Ce n’est pas un partenariat sur lequel nous nous concentrons uniquement aujourd’hui. Nous pensons à de nouvelles technologies, à de nouvelles idées , et la possibilité d’obtenir des commentaires de l’équipe de Hi-Rez sur ce que nous faisons bien et sur quoi nous pourrions travailler. C’est précieux, inestimable pour nous.

« Chez Facebook, nous parlons toujours d’aborder des choses étonnantes et de découvrir comment transformer cela en quelque chose d’économiquement viable au bout de la route ».

e-Sports sur Facebook money

Money, money, money …

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*

Lost Password

Sign Up