Test

Xbox 360

7 février 2014, Microsoft nous proposait un remake de l'une de ses sagas phare de la Xbox… Fable ! Ce jeu magnifique où selon vos actions vous pouviez être le messie comme le diable incarné. Remake, oui, mais jusqu'à quel point ? Serait-ce une mode un peu trop exagérée ? Vous allez le découvrir via ce test signé '' Les Players Du Dimanche '' !

Bienvenu dans le monde d’Albion !

Voyez le travail effectué. Il faudra être pour autant patient...

Voyez le travail effectué. Il faudra être pour autant patient…

On se retrouve là où tout à commencé. Oakville, petit village paisible qui prospère grâce à la pêche et l’agriculture où vivent des hobb… des humains ! Vous êtes un jeune garçon de douze ans qui doit apporter un cadeau pour votre sœur bien aimée car c’est son anniversaire (tout comme Fable) ! Malheureusement, vous n’êtes pas Rotchild et allez devoir vous débrouiller pour rassembler assez d’argent pour lui offrir une boite de chocolats (Mmm calories). C’est à ce moment précis que l’intérêt du jeu prend tout son sens. Allez-vous effectuer de bonnes ou de mauvaises actions pour arriver à vos fins ? Dès que vous aurez remis votre présent à votre sœur (qui vous révélera qu’elle fait des rêves prémonitoires), le village est attaqué par des malfrats, alors qu’il a été longtemps épargné de ce genre d’attaque par le passé. Votre sœur s’enfuit et vous voyez votre père mort, un bandit est sur le point de vous tuer quand soudain apparaît un personnage au visage couvert de traces bleues, il tue le bandit et vous dit : « Viens, tu n’as plus rien à perdre ici ». Vous disparaissez, laissant derrière vous votre vie et le théâtre de la journée qui changea votre destinée… Triste histoire…

 

Véritable Remake ?

Depuis, quelques années, nous avons vécus de nombreuses remasterisations dites  » HD  » avec Metal Gear, Dragon Ball Z Budokai, Mickey Mouse: Castle Of Illusion, Duck Tales, Halo, The Legend Of Zelda: A Wind Waker, Ocarina Of Time, Starfox, The Secret Of Monkey Island, Zone Of The Enders, Okami, Final Fantasy X/X-II, et j’en passe… Certains d’entres eux ont parfaitement respectés leur appellation. Quand on voit ce que 343 Industries ont fait comme boulot pour rendre un Halo 1 tout vieillot d’une Xbox sur une 360. On ne peut qu’applaudir l’initiative. Fable: Anniversary fait heureusement partis de cette famille. Cependant, on se demande si Lionhead Studios ont eu peur que les fans de la premières heures leur en veulent si de tels changement opéreraient. Dès les premières minutes de jeu, on comprend tout de suite qu’un filtre plus sombre a été placé. Selon mon avis, cela n’apporte pas vraiment de fraîcheur et peu gêner le gamer lors de sa partie. Les éléments du décors n’ont pas bougés d’un poil ! Les fleurs, les maisons, les barrières et tout ce qui touche généralement l’environnement ne connaissent que très peu amélioration graphique et visuelle. Il faudra attendre la fin du début de l’histoire pour y voir de réels changements ! Le visage du héros a connu quant à lui des modifications qui peuvent, selon les goûts vous apporter un petit plaisir tout de même. Ceux-ci sont un peu plus expressifs. Les animations sont améliorées. Bref c’est beau, c’est chaud, et non ce ne sont pas les gaufres de maman.

 

Un gameplay qui fait toujours peine à voir

Feriez-vous le bien ou le mal lors de votre aventure ?

Feriez-vous le bien ou le mal lors de votre aventure ?

Côté gameplay, je rougis de savoir que Lionhead Studios ont à nouveau rien modifié. Les temps de chargement ont été revu à la baisse mais sont toujours présent et le personnage est toujours aussi rigide que lors du premier opus. Notre héros a vraiment du mal à nous faire avaler la pilule alors que de nombreux fans on certainement encore la version originale sur Xbox ou en dématérialisé sur leur 360. Cela déçoit quand on sait que Fable III était nettement plus fluide. Néanmoins, une petite option qui se trouve dans les réglages vous permettra de jouer selon les commandes de Fable I, II ou III. Tout le monde pourra y trouver son compte, et parmi les légères nouveautés se trouve aussi l’intégration des succès et l’utilisation du SmartGlass qui apporte un peu plus d’intérêt au titre. Ce gadget permet notamment d’afficher la carte ou de comparer certains endroits avec des images de l’épisode sorti sur Xbox. Bref, on ne vous offre pas grand chose à vous mettre sous la dent ! C’est tellement dommage…

 

Des musiques plus belles qu’autrefois

La remasterisation de la bande sonore de Fable: Anniversary est tout bonnement de la bombe atomique, et autant vous dire que sur ce point là, Lionhead studios a mis le paquet en nous offrant du Surround de haute qualité. Fini les sons en stéréo à l’ancienne !

 

Fable: Anniversary En vaut-il la chandelle ?

Si vous ne connaissiez pas la saga Fable, je vous le recommanderai sans aucun problème, car si il reçoit aujourd’hui une note moyenne bien mérité est surtout du à la quantité médiocre de nouveautés comparé au titre de 2004 si ce n’est son lifting. Cela n’en fait pas moins un excellent jeu qui se place parmi le top Xbox dans son domaine action/aventure/rpg. L’histoire combiné au dlc  » Lost Chapters  » vous prendra une vingtaine d’heures pour en venir à bout et les quêtes sont nombreuses. Un vrai rpg interactif ! Par contre, pour ceux qui comme moi, font parti des fans de la première heure, je vous dirais de rebrancher votre Xbox et d’y rejouer ! Cela vous coûtera nettement moins cher. On voit bien que Lionhead a voulu surfer sur la vague remake pour nous offrir un spécial 10 ans avec un léger goût de trop peu. On ressent vraiment le départ de Peter Molyneux plus que jamais !

Le sort d'Albion est entre vos mains...

Le sort d’Albion est entre vos mains…

Good

  • Remasterisation des musiques
  • La sauvegarde en cours de mission est possible
  • Petit apport gadget du smartglass de Microsoft
  • Un beau travail de refonte graphique avec l'Unreal Engine 3

Bad

  • Il faut attendre un peu pour que la magie opère
  • Très peu de changement comparé à l'original en terme de quêtes
  • Scénario …
  • Mêmes problèmes de gameplay aussi rigide
6.2

Sympa Sans Plus

Graphismes - 4
Gameplay - 7.2
Bande son - 4.1
Scénario - 8
Je pense qu'il existe un sens artistique inhérent entre les cookies et le jeu vidéo, permettant de démontrer que les pingouins roux d'Afrique ne se révèlent pas seulement de nature belliqueuse aux licornes, et que ... Non en fait je m'en fout, j'achète tous les Call of, je rage sur LoL et je me moque des moutons qui achètent Apple. - envoyé de mon Iphone 6 -
Average User Rating Write A Review 0 User Reviews
0
0 votes
Rate
Submit
Your Rating
0

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*

Lost Password

Sign Up