Fairy Fencer F est un J-RPG on ne peut plus classique, combat au tour par tout, humour à la japonaise, et par-dessus tout pour un public bien précis. Malgré cela, pourra-t-il faire sortir le porte-monnaie de monsieur et madame tout le monde ? Appuyez sur bas et vous aurez la réponse !

Arthur version japonais

Ça en devient limite yaoi...

Ça en devient limite yaoi…

Fairy Fencer F nous plonge dans la peau de Fang qui va par le plus grand des hasards, délivrer une épée emprisonnée dans un rocher. Sauf que cette épée n’est pas comme toutes les autres. En effet, elle est en réalité une fury qui utilise les pouvoirs d’une fairy, Tiara. Notre jeune homme sera dès lors impliqué dans une quête où il devra récupérer les 100 furys dispersées à travers le monde afin de le préserver. Bien que le scénario soi un peu trop « Classique », les personnages seront aussi attachants que drôles, un peu comme-ci l’on regardait un animé. Les anglophobes (jeu 100 % en anglais) et anti-mangas ne trouveront clairement pas leur compte dans un jeu vidéo prônant le fan service et les nombreux caractères niais des personnages de  Fairy Fencer F.

Un J-RPG certe, mais pas assez étoffé

Le plus gros point fort de Fairy Fencer F réside dans sa progression du jeu. En effet, celui-ci s’annonce aussi libre qu’un Open World de notre époque. En effet, chaque level up vous accordera des points à distribuer pour améliorer vos diverses compétences, obtenir de nouvelles attaques physiques, magiques, des compétences spéciales, ou encore de nouveaux combos. Vous pourrez choisir la voie du personnage qui vous correspond le mieux. Au fil du temps, vous obtiendrez de nouvelle fairy sous forme de carte, qui ajouteront des bonus passifs aux personnages avec lesquelles vous les synchronisez. Malgré tout cela, le jeu reste beaucoup trop facile, et les combats

On ne t’a jamais dit que c’était mal de frapper les filles !?

On ne t’a jamais dit que c’était mal de frapper les filles !?

de monstres ou de boss ne vous donneront franchement pas de fil à retordre… Le système de combat n’a rien de neuf et se veut lui aussi déjà vu. Soulignons tout de même la transformation  en mode « Fairize » qui boost les capacités de vos personnages. Un système de combos rappelant Tales Of Xillia 2 est également à souligner et apporte aux joueurs la possibilité d’enchainer plusieurs coups et de faire appel aux autres personnages pour porter le coup de grâce. Fairy Fencer F excelle également sur une chose, son gameplay. Et quoi de mieux qu’un RPG au tour par tour ! Autant se le dire, si vous n’aimez pas le J-RPG au tour par tour, vous serez déçu de Fairy Fencer F. Pour les autres, le jeu a de quoi vous occuper un petit moment sur le canapé. Comme dans de nombreux RPG, vos premiers instants seront proposés sous forme de tutoriel. 3 combattants possédant leurs affinités avec les éléments (air, feu, glace, vent, terre…) seront choisis sur le terrain, mais aussi de leur affiliation à la force physique ou magique. Il faudra faire preuve de prudence et de ruses lors de vos placements de personnages (certains résistent mieux sur le physique, d’autres sur le plan magique, etc.).

Des pilliers du jeu vidéo sont cachés sous roche !

Parmi la bande sonore se cache un véritable monument du jeu vidéo en terme musical. Nobuo Uematsu s’est chargé des musiques de Fairy Fencer F, rendant ainsi la meilleure bande sonore d’un JRPG de ce genre depuis des lustres. Les Musiques sont en réelle adéquation, et tous le talent de Monsieur Uematsu se transmet, et ça fait plaisir à entendre ! Visuellement, on peut souligner l’effort considérable de Yoshitaka Amano, grand artiste de sa génération, et dans le domaine du J-RPG qui ne cesse d’être omniprésent dans le domaine. Les traits des personnages et leur design nous offrent une belle bouffée d’air frais en dépit de la piètre qualité visuelle globale.

Les connaisseurs reconnaitront tout de suite le style de Yoshitaka Amano

Les connaisseurs reconnaitront tout de suite le style de Tsunako

Fairy Fencer F, un jeu pour tous ?

Fairy Fencer F reste un J-RPG qui aura du mal à se faire remarquer du grand public. Son statut de jeu de niche ne s’adressera qu’à une minorité de joueurs, de par son univers très coloré, avec des personnages stéréotypés que l’on retrouve aussi dans la culture du manga. Hormis cela, Fairy Fencer F reste un bon RPG, malgré qu’il soit techniquement très décevant.

Good

  • Une bande Sonore de qualité
  • Un design du grand Yoshitaka Amano
  • Un humour omniprésent
  • Des boobs?

Bad

  • Pas de voix japonaise
  • Du déjà-vu...
  • Un peut trop fan-service et cucul la praline
  • Visuellement pas au top (tout comme un certain Tales Of Xillia 2)
  • Il lui manque quelque chose
5.3

Pas Terrible

Graphismes - 3
Gameplay - 5
Bande son - 8
Scénario - 5
Jason, aka TNK, est un gamer depuis sa plus tendre enfance. Fan inconditionnel de Final Fantasy, Kingdom Hearts et Metal Gear.
Average User Rating Write A Review 0 User Reviews
0
0 votes
Rate
Submit
Your Rating
0

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*

Lost Password

Sign Up