Far Cry Primal – Avis


Il y a des jeux vidéo que l’on aime parce qu’ils sont beaux. D’autres parce qu’ils ont un gameplay incroyable. Et il y a une catégorie de jeux, que personnellement j’affectionne, ce sont les jeux de fous ! Et la licence Far Cry, je la place dans cette catégorie ! Autant dire que Far Cry Primal, je le place au sommet de ce critère !

Far-Cry-Primal-Avis-Les-Players-Du-Dimanche

C’est parti pour une bonne dose de testostérones !

Petit retour en arrière dans le temps

Vous n’avez jamais joué à un Far Cry ? Bon… personne n’est parfait. Mais résumons un peu tout ça. Far Cry est une licence qui est arrivée à une période où on commençait à peine à découvrir les jeux à monde ouvert. Le premier volet nous avait plongés dans des îles tropicales d’une incroyable beauté ! Des plages, du soleil, de la jungle… Croyez moi qu’à l’époque, ça nous avait mis une bonne claque ! Et le plus surprenant, c’était l’histoire ! C’était toujours une histoire un peu WTF, mais qui nous prenait aux tripes !

Le 4e volet, sorti l’année passée, était juste, à mon sens, le meilleur des Far Cry ! Se déroulant dans la région du Tibet, on incarnait un gars venu à son pays d’origine pour jeter les cendres de sa mère, et ensuite devient le libérateur de son peuple d’un tirant nommé Pagan ! Et autant dire que ce tirant était totalement fou, et on avait presque de l’affection pour ce gars.

Petite anecdote au passage (attention, spoiler alert !), on commençait le jeu en mangeant avec Pagan Min, et il nous quitte et dit revenir dans 15 minutes pour aller jeter les cendres de notre mère… Vous, en tant que gamer impulsif, vous allez profiter d’être seul pour vous échapper ! Et c’est là que le jeu commence ! Mais si vous restez sagement là, à attendre 15 minutes, Pagan revient et vous amène jeter les cendres de votre maman… FIN ! Voilà pourquoi j’adore ce jeu ! Ouais, mais Far Cry Primal dans tout ça ? Et bien on y vient !

Far-Cry-Primal-Tortues-Ninja

On a retrouvé l’ancêtre des tortues Ninja ! Alors, pour moi ce sera une quatre fromages s’il vous plaît !

Grand retour en arrière dans le temps

Far Cry Primal se déroule dans une époque où ni vous, ni moi ne sommes nés. Effectivement, il se déroule à l’époque préhistorique, à une époque où les hommes étaient tous poilus, où les éléphants étaient aussi poilus, et où tous les animaux avaient des dents et des cornes énormes ! Autant dire que ça, c’est un sacré bond en arrière ! Vous incarnez Takkar, un homme des cavernes chasseur qui se retrouve seul après avoir perdu tous les membres de sa tribu suite à une chasse au mammouth qui s’est fini en repas pour tigre­ à ­dents ­de ­sabre. Vous allez apprendre à confectionner des armes : gourdins, arc­ à­ flèches, etc., et le plus cool, c’est que vous allez pouvoir dompter et apprivoiser des bêtes sauvages dans Far Cry Primal !

Far-Cry-Primal-Wenja

Mmmm Bonita !

Et l’histoire de Far Cry Primal débute quand une femme que vous sauvez, nommée Sayla vous dit que vous appartenez à la tribu de Wenja et que des méchants mangeurs de viande humaine d’une tribu voisine, appelés les Udam, dirigé par un chef fort et méchant nommé Ull, foutent le bordel dans la région d’Oros, et toute votre tribu s’est dispersé un peu partout. Votre mission, si toutefois vous l’acceptez, est de chasser ces méchants cannibales, et de rassembler votre peuple ! Aaaah, on retrouve là le fil rouge de Far Cry ! Vous êtes l’ÉLU !

Far-Cry-Primal-Inventaire

C’est comme-ci c’était hier tout ça…

Un FPS sans flingues, ils sont fous ?

Effectivement, Far Cry Primal est un FPS totalement immersif dans le thème préhistorique. Vos seules aides « modernes » est une carte où vous prouvez y marquer la localisation de votre objectif. Pour le reste, c’est comme à l’époque ! Les distances sont mesurées en nombre de pas restant, pas de GPS pour vous indiquer la route à prendre, pas de téléphone portable pour appeler vos potes, etc. Pour appeler vos animaux, vous sifflez ! (et dire qu’on reproche aux jeunes de siffler, alors qu’ils essaient juste de perpétuer une tradition ancestrale pffff)

Dans Far Cry Primal, vous attaquez vos ennemis à coup de gourdin, enflammé ou pas, au corps à corps. Vous la jouez sniper avec votre arc caché dans un buisson. Ça a l’air sympa et simple dit comme ça. Sauf que le souci, c’est que vous êtes dans les bois non-stop. Et qui dit forêts préhistoriques, dits animaux pas gentils un peu partout ! Autant vous prévenir directement : le premier ours que vous voyez, ou plutôt qui va vous voir, vous allez mourir. Autant certains animaux, après un moment à courir derrière vous, vont abandonner. Autant l’ours, lui, tant que vous n’êtes pas mort, il ne vous lâchera pas ! Alors Ubisoft, si vous nous lisez, vous auriez pu rajouter l’option « faire le mort », histoire de survivre aux ours ! Mais au moins, comme ça, l’expression « ne pas vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tué » prend tout son sens… Mais sinon, le jeu, il est comment ? Le jeu est beau ! Même s’il y a quelques petits détails un peu bâclés, comme les animaux…

Far-Cry-Primal-Animaux

Ce loup est… perturbant !

Quand vous nourrissez ou caressez vos animaux apprivoisés, vous voyez que graphiquement, il y a un souci. Les poils un peu étranges, les yeux faits avec Microsoft Paint… Mais bon, le reste est très agréable à regarder. Belle réussite pour Far Cry Primal !

Sinon, c’est beau ! La faune est riche, la flore l’est tout autant. Le jour rend les décors agréables à regarder. La nuit, sans torche, on a peur, surtout avec mes bruits environnants, et surtout quand on voit, derrière quelques plantes, quelques paires d’yeux étincelants, signifiant qu’une meute de loups vient de vous voir…

Niveau gameplay, c’est un Far Cry, un FPS classique. Mise à part que les armes à distance sont des armes de jet, et donc vous devez prévoir le temps de trajectoire pour vos flèches afin de toucher les cibles mobiles, ça reste un FPS classique. Quand dans beaucoup de FPS, vous avez un arbre de compétences. Quoi que différent d’autres jeux, car ici, vous pouvez améliorer les compétences d’autres personnages de votre tribu afin qui vous aident dans votre quête, ainsi qu’améliorer les huttes de votre village pour débloquer les compétences supplémentaires.

Far-Cry-Primal-Ours

C’est vraiment moche ça… Désolé Ubisoft.

Conclusion

Far Cry Primal est très bien pensé, très bien réalisé, surtout niveau ambiance sonore, même si graphiquement, on aurait pu s’attendre à quelques petits détails plus beaux, surtout pour des éléments que vous allez avoir en close­up, comme les yeux de vos animaux. Sinon l’histoire est sympathique grâce au thème préhistorique, même si classique de Far Cry, voir même des jeux Ubisoft de manière générale : conquérir du terrain en prenant des avant-­postes. En tout cas, si vous aimez les FPS, et que vous avez aimé Far Cry 4, Far Cry Primal est un jeu que je vous conseille fortement !


Site officiel de Far Cry Primal


Good

  • L'ambiance de Far Cry, en plus bestial !
  • Adaptation parfaite du monde préhistorique
  • L'ambiance sonore, les animaux, les cris lointains réalistes

Bad

  • Les animaux sont un peu bâclés quand ils sont vu de près
  • Monde un peu petit et vite exploré, même à pied
8.6

Excellent

Graphismes - 8.2
Gameplay - 8.3
Bande son - 9.5
Scénario - 8.5
Average User Rating Write A Review 0 User Reviews
7.7
1 vote
Rate
Submit
Your Rating
0

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*

Lost Password

Sign Up