Final Fantasy : Lightning Returns

PS3 Xbox 360

14 février 2014, Square-Enix allait définitivement clore une saga qui aura fait énormément parler d’elle ! La saga Nova Chrysallis a été l’une des plus longues de tous les Final Fantasy ! En effet, mis à part Final Fantasy 7, aucune n’autre n’avait été aussi longue. Cet ultime titre aura su mettre les points sur les i sur une histoire plus mature, moins, kawaii et occidentale ?

Time is money

La radiance. C’est grâce à celle-ci que vous pourrez ralentir le compte à rebours imminent.

La radiance. C’est grâce à celle-ci que vous pourrez ralentir le compte à rebours imminent.

On se retrouve 500 ans après les événements de Final Fantasy XIII-2 en laissant derrière nous nos 2 compagnons (Serah et Noël).

Lightning a été réveillé d’un long sommeil par le dieu suprême Bhunivelze, où celui-ci a décidé de la désigner comme la grande « Liberatrice ». Celle-ci a 13 jours, pas un de plus, pour sauver les pauvres âmes d’un monde voué au chaos et à la destruction. En échange de ces services, Bhunivelze en fait le serment qu’il ramènera Serah auprès de sa sœur ainée pour qu’elles puissent vivre dans un nouveau monde façonné de ses mains. Pour cela, elle devra réaliser de nombreuses quêtes qui ne sont pas du tout gagnées d’avance. Vous voilà prévenu d’entrée de jeu.

 

Ne rate pas ton train !

6 jours qu'il faudra allonger en 13 au maximum !

6 jours qu’il faudra allonger en 13 au maximum !

Le point le plus important de ce titre réside sur le temps qui nous est imparti, et vous avez plutôt intérêt à ne rien louper, sous peine de devoir recommencer le jeu à presque zéro. De nombreuses personnes devront passer par la case « New Game + » si celles-ci n’ont pas pu sauver assez d’âme en 13 jours. Le gros problème se situe justement sur ce “’ New Game + » car, malheureusement, vous allez devoir vous refaire tout le scénario et vos quêtes secondaires effectuées précédemment. Sous ses airs de Majora’s Mask, Final Fantasy: Lightning Returns demandera énormément d’investissement sur ces joueurs. Sachez que lors de votre partie, tous les détails sont importants. Vous n’aurez que trop peu d’indications sur comment effectuer vos quêtes, et surtout, dans quel ordre les réaliser. Celles-ci sont répertoriées sur trois branches bien distinctes qui sont principales, secondaires et annexes. De plus, certaines zones franchissables et quêtes ne sont disponibles que sous certaines heures de la journée, voire de la soirée. Sachant que vos heures sont précieuses, vous allez devoir mettre à rude épreuve votre esprit pour réaliser l’ultime tâche qui vous est confiée. Laissez-moi vous adresser une part d’objectivité dans ce test. Il est pratiquement impossible de terminer ce titre du premier coup sous peine d’oublier certaines quêtes ou certains détails sur son chemin. Une fois le compte à rebours donné, vous êtes lâché dans la nature. Cette approche peut scinder la communauté de joueurs en deux groupes. L’un satisfait de son énorme challenge et l’autre mécontent de ne pouvoir explorer tous les recoins de chaque ville, forêt, désert, grotte… Après tout, un RPG, c’est aussi l’exploration, dommage…

 

Un gameplay explosif

Reconnaissez-vous cette fleuriste et prêtresse ?

Reconnaissez-vous cette fleuriste et prêtresse ?

Final Fantasy: Lightning Returns nous propose un réel délice vidéoludique en terme de gameplay, malgré le fait que celle-ci se retrouve seule, Square-Enix nous propose une gestion de style aussi parfait que jouissif pour nos estocades. Votre arme, bouclier et vos accessoires seront votre force au sein de ce jeu qui demande énormément de stratégie. Trois styles pourront être attribués sur votre héroïne qui devra switcher au mieux possible à chaque combat. Il vous faudra trouver l’équilibre parfait pour que ceux-ci soient menés avec succès. Ici, il n’y aura pas de niveaux à gagner, mais plutôt des compétences au fil du temps. N’oublions pas que celui-ci est tout de même compté ! Ces compétences pourront être synthétisées afin de pouvoir être améliorées (+80 Force, dégâts plus importants, + 10 % dégâts élémentaires…) et assigner à un bouton que vous devrez presser au moment le plus opportun. Un peu comme un Action/Rpg, vous devrez anticiper l’ennemi et vous protéger de ses attaques grâce à votre garde. Chaque action effectuée vous coûtera des points d’ATB qui seront en constante recharge, et ce indépendamment l’une des autres. Soulignons parfois certaines actions perçues comme rigides. Plus de fluidité n’aurait fait aucun tort à cet ultime opus. Sous son nouveau statut de demi déesse, Lightning aura également de nombreux pouvoir qu’elle pourra mettre à contribution de son travail (réssurection en cas de KO, téléportation à un lieu, chronostase (stopper le temps quelques instants), rétablissement (rétablir quelques PV perdus)). Ces pouvoirs vous coûteront un certain nombre de PE que vous pouvez recharger en affrontant des monstres ou des bêtes féroces sous l’emprise totale du chaos. Votre petit bout de femme comptera sur vos goûts afin de la changer au fil de votre aventure. Mage rouge, mage noir, berserker, tanker, tacticien… Il vous faudra combiner de nombreux objets pour obtenir le style idéal, et à votre demande. Ceux-ci peuvent être intégralement personnalisables. Chaque élément peut notamment changer de couleur selon vos goûts et force est de constater que certains sont assez extravagants (Mi’qote). De nombreux DLC vous donneront accès à des tenues exclusives et bourrées de clin d’œil aux anciennes sagas (FF VII, X, X-2, et même Tomb Raider). À vous de juger si vous aimez mieux Lightning aussi sexy que Jessica Nigri, extravagante que Chocolina, ou la reine des Mogs !

 

Une difficulté revue à la hausse

Depuis le premier opus, de nombreux joueurs se plaignaient de devoir jouer à un jeu trop facile à leurs yeux. Ce 3e épisode vous fera arracher vos cheveux. En effet, le challenge ne réside pas uniquement sur son nombre d’heures limitées. De nombreux monstres pourraient très bien vous étonner ! Vous allez devoir être très prudent sous peine de voir le game over tomber rapidement et perdre une heure de votre temps pour ressusciter. Certaines zones et quêtes ne sont accessibles que sous certaines tranches horaires, l’ingéniosité sur la répartition de vos styles sera amplement recommandée, car les combats de boss seront fastidieux. Néanmoins, vous avez toujours à dispositions, via le menu, de changer la difficulté. Sachez que les objets en votre possession seront très précieux, car la capacité de votre sac sera très limitée en début de partie, et n’augmentera que très faiblement lors de votre avancée. Tous les jours, à six heures, Lightning devra retourner à l’arche où celle-ci y offrira sa radiance gagnée lors de ses missions journalières. Finissez au plus vite vos quêtes lorsque votre horaire s’approchera de l’heure fatidique.

 

Fini la linéarité, voici un univers vaste

Et tu tapes, tapes, tappeuh, ce mobeuh qui te plaît !

Et tu tapes, tapes, tappeuh, ce mobeuh qui te plaît !

Pour fermer une page sur l’histoire des final fantasy, Square-Enix nous offre une Nova-Chrysallis aussi vaste que plaisante. Les étendues sont gigantesques, les villes sont vivantes et les régions nous permettent de découvrir différents décors. Il aura fallu attendre 5 ans pour enfin déclarer Final Fantasy XIII comme véritable membre de la famille. Chaque zone vous réservera ses parts de surprise avec un personnage clé à chaque destination. Je n’en dis pas plus sous peine de vous spoiler, ce qui n’est pas le but de ce test. Il est vraiment plaisant de rencontrer de nombreux pnj prêt à vous vendre de multiples objets pour votre quête (armes, armures, objets de soins, pages pour le bestiaire…), et des personnages vivant au sein d’une carte de jeu. Là où Final Fantasy XIII décevait, Final Fantasy: Lightning Returns a su corriger ses énormes lacunes qui ont tant fait polémiques lors de sa sortie, et si certains ne sont pas vendeurs, d’autres peuvent vous demander de l’aide, et ainsi sauver leurs pauvres âmes en peine. Chaque quête réalisée pourra vous rapporter des points de force, de magie, de vie, des gils et des objets en plus de votre radiance. Chocolina sera également de la partie, prête à vous proposer un tableau de prière. Ce sont des souhaits que de nombreuses personnes pourront vous demander lors de votre quête (tuer 10 gremlins et obtenir leur plume, obtenir le numéro d’une chocolinette…). Comment ne pas applaudir ce travail effectué malgré un ultime opus ?

 

Des graphismes qui s’essoufflent

Malheureusement, depuis le premier opus, Final Fantasy: Lightning Returns n’a pas franchement évolué. La chevelure des personnages pourrait faire mal aux yeux, ceux-ci sont trop rigides sur certains points et les mouvements de la mâchoire nous montrent concrètement qu’en 2014, nous avons évolué depuis. Malgré cela, Square-Enix a voulu nous offrir une direction artistique de qualité. Les musiques sont sublimes et bien pensées pour chaque univers, les bruitages ont été améliorés (bruit de coup d’épée) et les animations font toujours plaisir à voir ! Les cinématiques nous offrent une magie que seul Square-Enix peut nous offrir. Un régal !

 

The Final Countdown pour Final Fantasy: Lightning Returns

Finalement, Final Fantasy: Lightning Returns referme comme il se doit, une saga qui aura fait de nombreuses polémique et fâché la plupart des fans. Nous attendons avec impatience comment ce Final Fantasy XIII Versus transformé en Final Fantasy XV nous offrira, avec, nous l’espérons, un Final Fantasy comme nous les aimons. Pour cela, il faudra toujours continuer à écouter ses fans, et pas seulement des chiffres et des statistiques. Mettons les choses aux clairs, Lightning n’aura certainement pas été l’héroïne la plus charismatique de cette génération. À quand un prochain Cloud Strife ?

Good

  • Une difficulté nettement revue à la hausse
  • Un système de combat dynamique et qui requiert énormément de stratégie
  • De nombreux pnj
  • Des clins d'oeils sympa aux anciens titres de la firme
  • La gestion des style parfaitement établie
  • Un challenge de taille aux vues des heures qui tournent

Bad

  • Un univers trop pseudo-complexe
  • Un personnage trop transparent pour prétendre être un héros
  • L'impossibilité de boucler le jeu en une partie
  • Devoir reprendre tout le scénario à zéro
7.1

Très sympa

Graphismes - 5.8
Gameplay - 8
Bande son - 7.8
Scénario - 6
Je pense qu'il existe un sens artistique inhérent entre les cookies et le jeu vidéo, permettant de démontrer que les pingouins roux d'Afrique ne se révèlent pas seulement de nature belliqueuse aux licornes, et que ... Non en fait je m'en fout, j'achète tous les Call of, je rage sur LoL et je me moque des moutons qui achètent Apple. - envoyé de mon Iphone 6 -
Average User Rating Write A Review 0 User Reviews
0
0 votes
Rate
Submit
Your Rating
0

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*

Lost Password

Sign Up