Final Fantasy XV

Follow
7.5

Très sympa

7.5

User Avg

Final Fantasy XV Kingsglaive – Avis sur ce film en images de synthèse

Final Fantasy XV Kingsglaive – Avis sur ce film en images de synthèse

Final Fantasy XV Kingsglaive — Avis sur ce film en images de synthèse


 Final Fantasy XV Kingsglaive est disponible en téléchargement, et nous sommes nombreux à avoir eu la chance de le voir avant beaucoup de monde ! Je dois vous avouer que j’ai pris la peine de patienter toute une nuit pour ne pas vous déballer toutes mes impressions sur ce film crossmedia du 15e opus d’une saga légendaire qu’est Final Fantasy.

Je ne vais pas cacher mon émotion et mon avis plus longtemps, car j’ai été agréablement surpris sur de nombreux points ! Le film est un succès pour son éthique, son respect de son univers et tous les fans ne pourront rester insensible à cette dose de fan service et de réconciliation !

Attention toutefois que le film n’est pas non plus parfait, et c’est la raison pour laquelle je vous délivre des à présent mon avis sur Kingsglaive. Pour les nôtres et le royaume !

AVANT TOUTE CHOSE, SACHEZ QUE CET ARTICLE CONTIENT QUELQUES ÉLÉMENTS DE SPOILS MINEURS !

Kingsglaive Nyx-Ulric

Mérites-tu le pouvoir de Lucis ?

L’Empire de Niflheim et le Royaume de Lucis

L’histoire de Kingsglaive prend place pendant Final Fantasy XV et nous avons un bref descriptif de l’histoire du royaume de Lucis, protecteur du cristal de magie et luttant contre l’envahissement de l’empire de Niflheim, assoiffé de conquêtes et de pouvoir.

Un côté prônant la magie et l’autre la technologie Magitek. L’un pour la paix et l’autre la guerre, le blanc et le noir, le yin et le yang, le bien et le mal.

Le destin voudra qu’entre ces deux grandes nations se dressent de nombreux dommages collatéraux. Des immigrés venus d’autres petites contrées ou patries trop faibles pour résister ou encore des princes et princesses impuissantes face aux massacres de leur famille, amis, citoyens. Certains se rangeront du côté de Niflheim, tandis que d’autres chercheront refuge à Insomnia, capitale du Royaume de Lucis. Prêtant ainsi leur courage et dévotion pour devenir une entité de gardes personnels du Roi et soldats surentraînés capable de réaliser des missions secrètes exceptionnelles. C’est ainsi que naquirent les Kingsglaive !

Lunafreya Kingsglaive

À chacun sa destinée…

Un respect total de l’univers et des fans de Final Fantasy

Pendant toute la projection du film, pas un seul moment n’a pas donné lieu à un clin d’œil à divers opus de la saga. Le bestiaire, les cristaux, la magitek, les chimères et invocations, les daemons, le nom des nations, l’ambiance, la magie, tout a été intelligemment ficelé et personnellement j’ai aimé. Le fan service ne peut être perçu d’une manière négative, puisque Kingsglaive a su être subtil du début à la fin ! Je n’ai pas pu m’empêcher de ressentir le film comme un énorme :

« excusez-nous les fans, on veut se faire pardonner, on vous offre ce qu’est un vrai Final Fantasy. On vous rend votre trône et plus jamais on ne vous décevra ! »

Le scénario est très fidèle à ce que l’on connaît. Un héros, un martyr, un incompris, deux entités contraires, une femme, une mort tragique, un fou prêt à tout pour ses propres intérêts, tout y est !

Les daemons de Niflheim sont des copies conformes de l’arme de diamant de Final Fantasy 7, Niflheim lui-même correspond à Nibelheim ! La sauvegarde du cristal de magie est l’essence même d’un Final Fantasy. Nyx est aussi charismatique que Cloud, vivace que Djidane et arrogant que Tidus , le tout avec une destinée similaire à un certain Zack ! Bref, ce ne sont que des exemples précis, car il y a bien plus que cela dans ce film en images de synthèse.

Daemon Kingsglaive

J’ai beau être un ultrafan du 7e opus, on ne peut pas nier cette ressemblance flagrante !

Tout n’est pas forcément rose

Alors oui, si vous vivez dans une grotte et si en plus de ça vous ne connaissez pas un minimum le monde de Final Fantasy XV, il est un peu compliqué d’y déceler tout le sens de l’histoire de Kingsglaive ! En effet, contre toute attente et surtout la mienne, Kingsglaive n’est pas vraiment un pré-quel mais se déroule bel et bien pendant Final Fantasy XV ! L’idée des développeurs du jeu étant de donner un impact cross-média sur ce dernier titre phare de Square Enix.

Du coup, je conseille aux personnes de prendre le temps d’y consulter quelques vidéos ou articles concernant Final Fantasy XV, afin de profiter du film en images de synthèse comme il se doit ! Ajoutons à cela quelques passages un peu trop « bordel » pendant les phases d’opérations militaires, ainsi que quelques incompréhensions sur certains détails du scénario qui ne m’ont pas forcément plu.

De plus, même si l’univers est riche et respectueux envers ses grands frères, le scénario de Kingsglaive restera pour le moins classique ! Mis à part certains points, il sera évident de deviner l’aboutissement de l’histoire.

Noctis Kingsglaive

Ben oui mon petit gars, va falloir regarder Brotherhood et quelques trailers pour comprendre à 100 % tout ça !

Scénario et bases bien mises en place

Les points forts de Kingsglaive résident sur sa qualité de narration ainsi que sur le fondement des bases du quinzième épisode de la saga.

En effet, on y voit les intentions du roi Regis, de Nyx, Lunafreya, de l’Empire de Niflheim, voire même du chancelier Ardyn ! Tout est clair au fur et à mesure de l’histoire du film et l’on voit où celle-ci nous emporte. Final Fantasy XV Kingsglaive met en valeur l’avenir, l’espoir, la vie, les traditions ancestrales, l’amitié et l’amour.

C’est beau, émouvant, cela pousse à réfléchir sur notre monde réel dans lequel nous vivons aussi. L’univers de Final Fantasy XV a su s’imposer naturellement, grâce à cet apport crossmedia et le film en est une belle preuve.

Fini le mauvais épisode des Créatures de L’esprit ou encore du film un peu (trop) fan service pour Final Fantasy VII Advent Children. Ici, nous avons un scénario sombre, loin de toutes les paillettes que peuvent nous apporter la plupart des Final Fantasy d’entrée de jeu. Tout a été dosé correctement et l’on ressent que l’équipe qui s’occupait de ces deux projets a bien mûri depuis lors !

Les personnages sont attachants, les émotions bien présentes, spécialement dans quelques scènes bien précises que je ne peux vous révéler sous peine de spoil.

Et enfin, la suite promet un bel avenir, que ce soit pour l’avenir des films en images de synthèse, ou pour la suite de la saga Final Fantasy.

Ardyn Izunia Kingsglaive

Et c’est qui qui va encore foutre le bordel partout où il passe ?!

En conclusion

Final Fantasy XV Kingsglaive est un réel échange avec le public ! il ravivera la flamme dans le cœur des fans déçus de ces dernières années, mais surtout montrera que Final Fantasy est toujours là, fort et puissant !

Les prouesses techniques sont la preuve du savoir-faire de Square-Enix et l’on a hâte d’enfin pouvoir toucher au jeu. Rendez-vous en fin novembre !

 


Site officiel


Je ne sais pas quoi mettre en biographie, alors je mets un truxt. Un truxt est plus communément appelé "manque d'inspiration flagrant", il se manifeste souvent accompagné d'une flemme plus ou moins puissante selon l'individu. Si le truxt n'est pas soigné rapidement la flemme peut rester à vie.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*

Lost Password

Sign Up