Sunset Overdrive Gamescom 2014

Sunset Overdrive Gamescom 2014

Lors de la journée Play Day, et de la soirée Xbox Community Party, j’ai eu la chance de pouvoir découvrir les futurs titres de la nouvelle Xbox One, qui, je vous l’avoue, me donne un peu plus envie que la PlayStation 4. Néanmoins, tout n’est pas si ros… euh, vert ! Dans cet article, je vais vous dévoiler le nouveau jeu des papas des Ratchet & Clank : Sunset Overdrive ! Triple A ou jeu qui passera inaperçu ? TPS original ou complètement à la ramasse ? Je ferai de mon mieux pour répondre à toutes vos questions !

 

Un feu d’artifice de plaisir !

Sunset Overdrive proposait une démo reprenant un niveau où le personnage se promène à travers une sorte de fête foraine. Un

Mamie ! Je vais avoir besoin des tes vieux disques d'Elvis et de Claude François !

Mamie ! Je vais avoir besoin des tes vieux disques d’Elvis et de Claude François !

peu comme un Santa Monica, On ne peut que souligner l’apport d’attitude très « cool » de la part de l’équipe de développement. À peine débarqué, que l’on reconnaît immédiatement la patte graphique d’Insomniac Games. De la couleur, une touche d’humour, et un gameplay des plus nerveux. Que demande le peuple ! Votre personnage détient plusieurs armes qui sont réparties dans une interface de sélection (exactement comme dans Ratchet & Clank, justement !), et où chacune d’entre elles détient des particularités différentes. Parmi elles se tien le lance-vinyle, qui, au contact d’une créature affreuse, ricochera sur tout un tas d’autres atrocités, et permettre de dégager une zone délicate et oppressante, ou encore le lance-grenade ours en peluche qui fonctionnera comme une bombe à retardement. Vous avez également la possibilité d’utiliser les éléments du décor pour fuir, grider sur des rails, profiter de plus de hauteurs en vous hissant sur un ventilateur, ou encore parcourir des murs en courant par dessus.

Shisu n'avait pas conscience des effets secondaires du " Overcharged "

Shisu n’avait pas conscience des effets secondaires du  » Overcharged « 

Coloré à souhait

Visuellement, le jeu n’est pas le plus « Next-Gen » que j’ai pu apercevoir, mais il a le mérite d’être assez beau pour émoustiller mes yeux de vieux geek aigri et chauve ! Les particules d’explosion, le mélange des couleurs, les effets spéciaux, et le pouvoir de « dash » de notre héros en sont la preuve. Les monstres et autres bêtes loufoques ont réellement leur unique distinction. En effet, chaque monstre aura quelque chose de particulier, par exemple, un bras complètement difforme, une tête rallongée, une atrocité volante, ou encore un visage qui ressemble plus à l’entre jambes d’une octogénaire… Bref !

Le fun, les objectifs, ou les deux

Sunset Overdrive se distingue des autres jeux à la mode « zombie » de par son bris du quatrième mur, ou encore de son humour particulier. Votre but n’est pas uniquement de dégommer tous les humains transformés en zombies, mais également de déclencher des cinématiques. En l’occurrence, je devais détruire deux wagons de montagne russe pour pouvoir accéder à la fin de la démo, ou encore, accéder à un certain point pour devoir me mesurer à une énorme chose qui devait être 40 à 50 fois plus grande que mon personnage. Reste à savoir si vous êtes du genre sérieux (trop peut-être), ou complètement décalé, car l’appréciation ne sera sans doute pas la même…

Première conclusion

Fidèle à lui même, Sunset Overdrive peut fièrement prendre la relève des petits vieux Ratchet & Clank, et je suis certain que cette exclusivité Xbox One ravira les plus verts d’entre vous ! Néanmoins, cette conclusion est bien que trop hative que pour vous donner un avis tranché et définitif. Le scénario du jeu est à peine annoncé, et je ne voudrais surtout pas que le jeu soit simplement dans la catégorie « jeux entre potes » qui ne rentabiliserait l’achat du joueur que 2 ans plus tard, car celui-ci aurait décidé d’y consacrer 15 minutes toutes les demi-lunes… Sunset Overdrive est beau, drôle, avec un gameplay dynamique, mais soyez encore un peu patient pour succomber à la tentation ultime. Pour rappel, un bundle pack spécial sera en vente pour la somme de 399 €. La PS4 blanche de Sony a trouvé son challenger  !

 

 

 

 

Je ne sais pas quoi mettre en biographie, alors je mets un truxt. Un truxt est plus communément appelé "manque d'inspiration flagrant", il se manifeste souvent accompagné d'une flemme plus ou moins puissante selon l'individu. Si le truxt n'est pas soigné rapidement la flemme peut rester à vie.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*

Lost Password

Sign Up