Horizon Zero Dawn – Avis

PS4

Horizon Zero Dawn – Avis


Depuis l’annonce de Horizon Zero Dawn à l’E3, j’étais perplexe à l’idée de découvrir un titre à l’opposé de ce que Guerrilla Games proposait par le passé. Il faut avouer que Killzone n’a jamais vraiment brillé et, qu’en plus de cela, je ne lui ai jamais attaché énormément d’importance… Plutôt vu comme une pâle copie de Halo sur PlayStation, j’étais quand même curieux de voir où le studio néerlandais allait nous emmener. Je ne vous laisse aucun suspense quant à mes impressions. Horizon Zero Dawn est juste une grosse tuerie ! Une killerap que Sony ne voyait pas venir. Je vous laisse donc découvrir de ce pas mon avis sur le test d’Horizon Zero Dawn, et surtout savoir pourquoi je l’ai trouvé plus qu’excellent !

Horizon Zero Dawn PS4 Pro

J’peux pas, j’ai Poney !

À la découverte d’Aloy, la Paria, une nouvelle fois

Rien de neuf depuis ma preview d’Amsterdam. L’histoire d’Horizon Zero Dawn prend part lorsqu’Aloy est encore un bébé recueilli par Rost, un sauvage condamné à l’exil par sa tribu.

Forcé de vivre reclus des siens, les autres ont l’interdiction de lui adresser la parole ainsi qu’à « l’enfant qui n’a pas de mère ». Rost, conscient que ce bébé ne peut être jugé comme lui va prendre la décision de le baptiser et ainsi lui donner le nom d’Aloy, devant une Haute-Matriarche, compatissante envers cet homme au final pas aussi mauvais que ce que les gens en disent.

Nous sommes ainsi propulsés 5 à 6 années plus tard, alors qu’Aloy est une enfant qui tente tant bien que mal de s’intégrer aux tribus voisines, mais sans succès. Celle-ci va alors trébucher par erreur dans une caverne regorgeant de mystères du passé, à une époque où la technologie était avancée, à des années-lumière de la nôtre (en 2017). Elle découvrira un objet curieux sur un des cadavres présents dans la grotte. Grâce à celui-ci elle peut relier des événements du passé et, ainsi, en apprendre un peu plus sur l’histoire du monde antérieur.

C’est alors qu’elle remontera à la surface où un Rost aussi angoissé que dubitatif découvrira qu’Aloy, assoiffée de découvertes, est prête à grandir et commencer à se débrouiller toute seule. Rost débutera alors la formation de la jeune sauvageonne, en lui enseignant les bases de la survie. C’est là que le tutoriel prend forme en quelque sorte. Vous devrez ainsi faire preuve de tactique et de furtivité pour prendre par surprise des Veilleurs, sorte de vélociraptors en métal qui protègent les galopeurs (montures mécaniques).

Après avoir réussi  cette épreuve assez facilement, vous devrez porter secours à un jeune homme, tombé peu avant d’une falaise. Rost découvrira avec stupeur que le petit objet trouvé par Aloy dans cette mystérieuse caverne détient de nombreux pouvoirs, dont celui de prévoir les pas des différents monstres de métal ! Une fois la personne sauvée et après vous avoir remercié, celle-ci se fera rappeler à l’ordre par un bon coup de poing du chef de meute. Ce dernier n’oublira pas de préciser que personne ne parle aux parias et qu’ils ne méritent rien. Remplie de haine, Aloy aimerait tant être acceptée, car, en plus de ne pas connaître sa véritable identité, elle vit mal le fait d’être rejetée par les autres enfants.

C’est alors que Rost lui promet de lui permettre de connaître l’identité de sa mère. Mais pour cela, il lui faudra participer au tournoi de l’Éclosion. Le vainqueur de ce tournoi sera considéré comme héro de toutes les tribus, mais pourra surtout poser une question à l’une des hautes matriarches. Pas de temps à perdre pour Aloy, il faut se donner les moyens de gagner cette compétition. C’est ainsi que l’on est encore une fois propulsé plus loin dans le temps, et où l’on retrouve Aloy adulte, prête à relever le défi. Celle-ci prouvera qu’elle est une Brave Nora, prête à être acceptée par les siens. Elle fera la rencontre fortuite de deux personnages clés de l’aventure.

Ederend, Osseram aux services d’Avad, nouveau Roi-Soleil des Carjas et Olin, mystérieux personnage qui possède lui aussi un focus et qui passe son temps à fouiner les ruines interdites. Malheureusement, alors qu’Aloy avait démontré ses compétences et allait se voir remettre le titre de Brave, toute la tribu tomba sous l’embuscade d’un groupe étrange. Un vrai massacre s’en es suivi, laissant pour quasi seule survivante notre héroïne. Recueillie par les hautes Matriarches, celle-ci aura pour mission de retrouver les assassins, découvrir qui est réellement sa mère et apporter la paix dans le monde.

Se voyant confié le rôle de chercheur des Hautes-Matriarches, celle-ci découvrira que l’étreinte est bien minuscule comparé au monde qui s’étend à perte d’horizon…

Horizon Zero Dawn Boss de fin

ça c’est du boss de fin !

Encore plus beau que les Boobs à Jessica Nigri qu’une vidéo de chatons !

Je n’en reviens toujours pas, mais Horizon Zero Dawn est enfin un vrai de la PlayStation 4, et ça fait plaisir bon sang de bonsoir ! Mis à part ce problème récurrent d’aliasing près des cheveux et ces mini effets de clipping rarissimes, Guerrilla Games a fait un sans faute. Les couleurs, le grain de peau, les effets d’ombres et de lumières, l’eau, la végétation, la fluidité de l’image, etc. Franchement, on est servis comme des princes, et j’aime ça !

À côté de cela, l’univers du jeu est vaste et surplombé de micro-climats. Ainsi, il n’est pas difficile de reconnaître les différents lieux proposant des steppes enneigées, une forêt dense, ou encore des roches montagneuses. Horizon Zero Dawn nous invite à nous perdre dans la nature avec sa flore, mais surtout sa faune tout à fait particulière.

Ici, si vous rencontrez de temps en temps quelques sangliers et autres petits lapins, vous y verrez surtout de nombreuses créatures mécaniques de tous horizons. Veilleurs, Galopeurs, dent-de-scie , gueule d’orage, et autres carapateurs ne vous laisseront pas indifférent !

En outre, l’Open World d’Horizon Zero Dawn est fichtrement bien fichu ! La carte est gigantesque, ça fourmille de détails de partout, les pnj sont nombreux, la faune et la flore sont riches, bref, c’est juste fantastique.

Horizon Zero Dawn test ps4

Avé César !

The Witcher Primal Fantasy XV

On ne va pas se le cacher, mais Horizon Zero Dawn est arrivé à prendre de manière subtile tous les éléments qui ont fait les succès de The Witcher 3, Far Cry Primal ou encore Final Fantasy XV. Un univers préhistorique et post apocalyptique, des lances, un arc à flèche,etc… Oui, on est plongé dans le monde de Far Cry Primal, surtout au moment où l’on se fritte à un dent de scie pour la toute première fois. On ressent cette sensation étrange de déjà vu.

Pareil pour les quelques missions où Aloy doit pister et chercher des indices. Tout comme Geralt de Riv, celle-ci pourra suivre des traces, mais cette fois-ci sans devoir laisser son focus en fonctionnement.

Ainsi, Horizon Zero Dawn est parvenu à utiliser cette fonctionnalité de manière plus efficace. Enfin, qui n’a jamais rêvé de traquer des bêtes sauvages hautes de plusieurs mètres ? Franchement, cette sensation de puissance fut la même que celle ressentie au moment où je jouais à Final Fantasy XV, prêt à en découdre avec un Béhémoth.

Mais là où débarque Horizon Zero Dawn où je ne l’attendais pas. Ni un TPS, ni un FPS, mais plutôt un Action RPG dans un Open World ! Et encore une fois, j’ai pris une gifle lorsque je me suis aperçu de l’étendue du jeu et de tout ce qu’il propose. Crafting, points d’expérience à récupérer, équipements et armes, points de compétences, apparences, etc.

Tout y est pour nous permettre de passer un agréable moment en compagnie de la belle rouquine ! Si comme moi vous avez été déçus d’un certain quinzième épisode d’une saga Fantasy, vous allez pouvoir lâcher un peu un certain The Witcher 3, pour vous consacrer à Horizon.

Chaque objet ramassé vous permettra de fabriquer des flèches de métal ou de feu, des herbes médicinales, des pièges ou encore d’en créer d’autres (câbles, pièges et autres bombes artisanales). Les PNJ seront nombreux et les marchands prêts à commercer avec vous afin d’acheter de l’équipement, des objets, ou encore de nouvelles armes.

Horizon Zero Dawn Avis et Test

Snake !?

Beaucoup de possibilités s’offrent à vous

Reprise de territoires détenus par des bandits, sauvetage, défis, nettoyage de zones corrompues, pirater des galopeurs pour en faire des montures, ou encore grimper sur l’immense grand cou que vous avez pu découvrir lors des derniers trailers de l’E3.

Bref, vous n’allez pas du tout vous ennuyer dans Horizon Zero Dawn, croyez-en mon expérience !

Vous parcourez l’aventure comme bon vous semble et vous aidez les tribus de votre choix. Permettant souvent des options dans les dialogues ou lors de scènes de cinématiques, il est évident qu’Horizon Zero Dawn prévoit plusieurs fins alternatives.

Ce sera à vous de faire vos propres choix et ainsi faire votre propre voyage dans le monde d’Aloy.

À la recherche de sa mère et des opposants qui ont massacré ceux de son village, notre héroïne devra faire face à une personne qui lui ressemble beaucoup, mais dont elle ignore toute l’existence. En bref, avec un scénario plus complexe qu’il n’y parait, un monde ouvert proposant une multitude de possibilités, le tout combiné à un Action-RPG de qualité, on ne peut qu’être impatient face au nouveau titre de Guerrilla Games.

Horizon Zero Dawn Grand Cou

Maman ? Pourquoi la girafe a une pizza sur la tête ?!

Les musiques et l’ambiance sont un régal !

Que ce soit les bruits de pas, les glissades, le ruissellement de l’eau, l’extraction de matériaux d’une bête métallique ou encore des éléments de la nature, Horizon nous délivre là une invitation au monde sauvage, le vrai !

Il suffit juste de mettre un casque pour se perdre dans les méandres du monde d’Aloy. Subjugué par les musiques du jeu, j’ai été charmé par la direction artistique du projet dans sa globalité.

Mystère, adrénaline, peur, extase, tant d’adjectifs pour qualifier les musiques envoûtantes du jeu. Enivrés du matin jusqu’au soir, vous verrez tout de suite qu’un jeu accompagné d’une belle BO et de bons effets sonores donnent déjà l’eau à la bouche.

Horizon Zero Dawn Avis Les Players Du Dimanche

Qu’ils sont mignons…

Un GOTY alors que l’on est qu’au mois de Mars !

Ce jeu est juste complètement dingue ! On tient là une pépite alors que l’année 2016 vient à peine de nous quitter. Alors que Microsoft peine en annonçant déception sur déception, du côté de Sony, ça explose dans tous les sens et cet Horizon Zero Dawn est clairement l’argument valable pour vendre des PlayStation 4 (Pro) par palette !

Soyez-en sûr que ce titre vaut vraiment la peine d’être touché de vos petits doigts boudinant. Moi, de mon côté, je retourne près de la Haute-Mère !



Acheter le jeu sur PlayerOne.Be


 

Good

  • C'est beau
  • Les aspects RPG sont complets
  • L'univers est riche et vaste
  • L'ambiance sonore est splendide
  • Il réutilise des éléments de gameplay d'autres grands jeux et les sublime

Bad

  • Quelques clipping
  • De l'aliasing près de la chevelure
  • Aloy est rousse ? Non, on déconne...
9.3

Chef d'oeuvre

Graphismes - 9.6
Gameplay - 9.4
Bande son - 9.5
Scénario - 8.8
Je ne sais pas quoi mettre en biographie, alors je mets un truxt. Un truxt est plus communément appelé "manque d'inspiration flagrant", il se manifeste souvent accompagné d'une flemme plus ou moins puissante selon l'individu. Si le truxt n'est pas soigné rapidement la flemme peut rester à vie.
Average User Rating Write A Review 0 User Reviews
7.1
10 votes
Rate
Submit
Your Rating
0

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*

Lost Password

Sign Up