Jeudi Retro Final Fantasy X / X-2

Jeudi Retro Final Fantasy X / X-2

Jeudi Retro Final fantasy X / X-2

Voir aussi: Notre test PS4 de Final Fantasy X/X-2 HD Remaster

Vous avez vu notre test sur le remake HD de Final Fantasy X/X-2 mais vous ne connaissez par ces deux jeux? Déjà, honte à vous, ensuite je vais vous aidez à en apprendre d’avantage sur eux dans cette chronique.

Final Fantasy X? c’est quoi?

Final Fantasy est une série de RPG née en 1987 au Japon. Square, éditeur de jeu, est au bord de la faillite… Mais un génie apparaît alors! Son nom? Hironobu Sakaguchi. Cet homme va créer un jeu, probablement le dernier de la compagnie. Il le nomma alors « Final Fantasy« . Ce fut le sauvetage de Square qui réussit à redresser sa barque et à revenir sur le devant de la scène grâce à ce jeu. Ce succès perdure toujours au jour d’aujourd’hui mais c’est sur le dixième épisode que nous allons nous attarder ici. 2001 (2002 en Europe) Square Soft nous offre son requiem, le dernier épisode de son ère avant de devenir Square Enix. Final Fantasy X sort sur PS2. C’est le premier épisode de la série sur cette console et il deviendra l’un des préférés des fans. Deuxième épisode le plus vendu derrière Final Fantasy VII, c’est dire! Il est aussi le premier épisode à être doté de voix! Jusque la, les dialogues n’étaient qu’en textes alors que Final Fantasy X donne enfin la parole aux personnages. C’est aussi le dernier épisode à se jouer complètement au tour par tour, le mode de jeu ayant fait le succès de la franchise et qui fut lentement dénaturé ensuite. Perso, mon premier Final Fantasy était le IX (oui je sais j’ai découvert ça tard) et j’ai tout de suite été fan, j’ai ensuite joué au VIII et lorsque j’ai décidé de passé à la PS2, Final Fantasy X était la à me narguer dans la vitrine… Vous comprenez donc que Final Fantasy X fut mon premier jeu PS2 et quoi de mieux pour aimer une nouvelle console que de tomber sur un chef-d’oeuvre pareil? Pour un fan de la série, comme moi, il n’en fallait pas plus pour élever Sony au rang de n°1 à l’époque.Jeudi-retro-FFX-LPDD-1

Final Fantasy = des histoires sublimes.

Effectivement, la série des Final Fantasy est réputée pour ses histoires grandioses alliant un groupe de petits héros qui affronte une puissance démoniaque qui les dépasse, le tout, entouré d’une romance un peu cul-cul. Final Fantasy X ne fait pas exception. Tidus est une star, un joueur exceptionnel de Blitzball, un jeu de ballon alliant le Handball et le Football ou les matchs se déroulent dans une bulle d’eau maintenue en lévitation. Tout comme son père avant lui, Tidus est devenu le joueur vedette des Zanarkand Abes. Père qui a d’ailleurs disparu il y a des années. Un soir, alors que Tidus joue un match, un monstre géant apparaît au dessus de la ville et la ravage sans pitié. Tidus survit à la destruction du stade et croise la route d’Auron, un ami de la famille ayant beaucoup côtoyé le père de notre héros. Ce dernier conduit Tidus jusqu’au monstre qui fini par les aspirer tous les deux. Là commence l’histoire de Final Fantasy X. Tidus devra alors traverser le monde dans l’espoir de revoir sa ville: Zanarkand. Sur sa route, il rencontrera tout un tas de gens avec qui il se liera, surtout Yuna. Yuna est une jeune invokeur (invocatrice) qui débute sa carrière en suivant l’exemple de son défunt père dont la renommée résonne encore en Spira. Cet homme est le dernier à avoir défait Sin, le monstre géant ayant attaqué Tidus au début de l’histoire.

Sin

Sin

Yuna compte bien y arriver à son tour alors que Sin est de retour. Elle doit donc se rendre à Zanarkand (je hasard fait bien les choses) afin d’y obtenir l’invocation suprême capable d’éliminer Sin. La route étant dangereuse, Yuna s’entoure de gardiens qui la protégeront lors de son pèlerinage, allant de temps en temple jusqu’à celui de Zanarkand, une ville détruite par Sin, il y a 1000 ans! Wakka, le joueur de Blitzball et sa femme, Lulu, mage noire veillant sur Yuna. Kimahri, un Ronso ayant fuit sa patrie après avoir promis au père de Yuna qu’il la protégera au péril de sa vie. Auron, l’ami du père de Tidus. Tous deux étaient les gardiens du père de Yuna en son temps. Et Rikku, jeune Al-Behd enjouée s’opposant au pèlerinage de Yuna, elle est aussi la première personne amicale que croisera Tidus lors de son arrivée.Jeudi-retro-FF-X-LPDD-2

Voila les bases de l’histoire de cet opus. Yuna et Tidus voyageant avec leur troupe dans le but de rejoindre Zanarkand. L’une, pour obtenir le pouvoir de sauver le monde, l’autre, en quête de réponse sur ce qui lui est arrivé sachant que la ville fut détruite par Sin il y a 1000 ans. Sin qui n’est pas la plus grande menace se trouvant sur leur chemin. Seymour Guado, un évêque de Yevon, la divinité ayant créé Sin pour punir les hommes, veut utiliser Yuna pour éliminer Sin, prendre sa place et détruire Spira. En effet, arrivé à Zanarkand, l’un des gardiens de l’invokeur doit se sacrifier pour devenir l’invocation ultime qui détruira Sin. Cette invocation tue son utilisateur et, une fois tué, Sin reviendra inexorablement sauf que c’est le gardien sacrifié qui prends la place du damné coincé en lui. Seymour veut donc devenir cette invocation qui détruira Sin en tuant Yuna et prendre le contrôle du monstre lors de son retour à la vie. Si vous voulez savoir ce qu’il se passe réellement au final, je vous laisse le plaisir de parcourir le jeu, que ce soit en PS2, PS3, PS4 ou en PsVita. Même tarif pour la romance cul-cul, je m’en voudrais de vous gâcher la surprise même si vous vous doutez sans doutes de ce qu’il va se passer. ^^Jeudi-retro-FFX-LPDD-6

Et Final Fantasy X-2 dans tout ça?

Eh bien dans Final Fantasy X-2, Sin n’est plus. Yuna et les autres parviennent à l’éliminer pour du bon mais Tidus n’est plus la… Yuna découvre une sphère vidèo montrant un garçon ressemblant fortement à notre ami Tidus. Elle devient donc chasseuse de sphère aux cotés de Rikku et Paine, une nouvelle acolyte. A trois, elles écumeront tout Spira à la recherche d’autres sphères qui donneront peut-être d’autres infos sur ce garçon. L’histoire est fondamentalement moins profonde que celle de l’épisode précédent, le gameplay diffère aussi très largement puisqu’on passe de sept personnages à trois. Les demoiselles peuvent néanmoins changer de vêtement afin d’utiliser des compétences différentes liées aux tenues. Les combats sont aussi plus rapides et dynamiques. Jugé trop « girly » et n’étant pas aussi intéressant que son aîné, cet épisode restera dans les mémoires comme celui ayant enclenché le déclin dans la qualité des Final Fantasy.Jeudi-retro-FFX-LPDD-4

L’ambiance, c’est important aussi.

Nobuo Uematsu, ce nom ne vous est pas inconnu, je l’espère. C’est ce monsieur qui rend les Final Fantasy encore plus énormes qu’ils le sont déjà. A l’instar de The Legend Of Zelda, Final Fantasy est réputé pour ses musiques enchanteresses. Pour cet épisode, Uematsu n’est pas seul, il sera aidé par Masashi Hamauzu et Junya Nakano qui signeront, avec lui, les musiques de Final Fantasy X. Et, tout comme les personnages, les musiques sont désormais dotés de paroles augmentant encore le coté émouvant de ces dernières.

Le Blitzball

Le Blitzball

Un vrai chef d’oeuvre

Final Fantasy X est l’un des plus populaires de la série, comme je l’ai signalé plus haut, c’est le deuxième épisode le plus vendu. Les améliorations entre le IX et le X sont énormes et classent ce jeu parmi les must-have de tout fan de RPG. Je ne saurais que vous conseiller de profiter des remakes HD des deux épisodes sortis récemment. Le contenu est énorme,  comme sa … durée de vie (vous avez vraiment cru que j’allais le faire?) et l’histoire mérite vraiment d’être connue, les quêtes annexes foisonnent et de nombreux défis sont proposés afin de devenir l’élite de Final Fantasy X / X-2.

 

Ainsi se termine notre Jeudi Retro spécial Final Fantasy X / X-2. J’espère vous avoir donné envie de vous y pencher d’avantage. Je vous donne rendez-vous la semaine prochaine avec une nouvelle chronique. vous découvrirez d’ailleurs bientôt d’autres chroniques sur notre site mais je n’en dirai pas plus :p

Jason, aka TNK, est un gamer depuis sa plus tendre enfance. Fan inconditionnel de Final Fantasy, Kingdom Hearts et Metal Gear.

1 Comment

  1. On peste contre les remakes mais celui-ci est vraiment une pépite pour ceux qui n’ont pas eu l’occasion de les faire !

    Reply

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*

Lost Password

Sign Up