Jeudi Retro The Legend of Zelda

Jeudi Retro The Legend of Zelda

Jeudi Retro The Legend of Zelda

Bonjour à tous, nous revoilà pour un nouveau saut dans le passé du jeu vidéo grâce au Jeudi Retro!

Après avoir passé deux semaines à parler de la Playstation, je compte désormais vous plonger dans une franchise phare de chez Nintendo, franchise qui continue, à l’heure actuelle, de nous régaler que ce soit pour les jeux ou ses musiques magnifiques et reconnaissables entre 1000. Un véritable monument vidéo ludique! Je veux bien sur sur parler de The Legend Of Zelda!

La naissance d’une légende.

Shigeru Miyamoto, déjà le papa de Mario, adore se promener dans sa campagne natale, près de Kyoto, au Japon. Il adore découvrir de nouveaux endroits et admirer le paysage. Un jour, lors d’une de ses promenades, il découvre une grotte dans la foret et décide de l’explorer. De la lui vient l’idée d’un jeu ou l’exploration serait le maître mot. Un jeu en « monde ouvert » (Open World) ou le héros devrait visiter ce genre d’endroits. Il imagine un petit chevalier aidant une princesse, le concept n’étant pas encore si mainstream à l’époque. Il baptise la princesse Zelda en hommage à Zelda Sayre, l’épouse de son écrivain favoris Francis S. Fitzgerald. Comment nommer le héros? Il fait le lien entre le joueur et le jeu… tiens… Lien…. Link! (Bien qu’il est possible de changer le nom du héros en début de partie.) Alors que Miyamoto rend hommage à une femme réelle, la pareille lui est rendue plus tard lorsque Robin Williams (paix à son âme) baptise sa fille Zelda en hommage à son jeu favoris. Ils apparaîtront d’ailleurs dans la pub d’Ocarina of Time 3D, le remake 3DS du jeu N64.

Parlons des jeux.

Zelda, Link et Gannondorf

Zelda, Link et Ganondorf

Le jeu est un jeu d’action aventure remplis d’énigmes et de donjons à explorer afin de contrecarrer les sombres desseins d’un monstre maléfique: Ganondorf. Ce dernier est le maître du mal! Il n’a aucune pitié et ne prône que l’asservissement de toute forme de vie. Pour cela, il a besoin d’un artefact divin: la Triforce. La Triforce est l’union de la puissance des trois déesses créatrices d’Hyrule, le pays témoin de l’histoire. Din, Déesse du feu et de la force, Farole, déesse du vent et du courage et Nayru qui est la déesse de l’eau et de la sagesse. Les trois divinités sont à la base de toute création et chacune d’elles doit élire un digne représentant dans le monde mortel afin de lui transmettre ses pouvoirs en cas de danger. La manière dont le conflit éclate et donc la manière dont les 3 élus obtiennent leurs pouvoirs  différent d’un épisode à l’autre mais Link est l’élu de Farole grâce à son courage hors du commun, Zelda est l’élue de Nayru vu sa sagesse et Ganondorf et sa force implacable est l’élu de Din, il peut utiliser son fragment de Triforce pour se transformer en un monstre énorme mi-homme mi-cochon, il est alors appelé « Gannon ». Le but de Ganondorf est de prendre le pouvoir avec l’aide de la Triforce et veut donc récupérer les deux morceaux manquants. Il pourchasse donc Link et Zelda au fil des siècles pour s’emparer de leurs fragments.

La Triforce

La Triforce

Au fil des siècles?

En effet, peu importe l’épisode, c’est le même Gannondorf qui revient pour s’emparer des deux fragments de Triforce. Il est si puissant qu’il parvient toujours à survivre ou s’échapper de sa prison divine afin de poursuivre ses plans démoniaques. Alors que Gannondorf revient à chaque fois, Link et Zelda ne sont pas immortels, eux. Et c’est donc des « réincarnations » des deux élus qui sont la pour le contrecarrer. Le point culminant de l’histoire se passe pendant Ocarina of Time (bien que ce ne soit pas le début de l’histoire). C’est la que Gannondorf, alors l’allié du roi d’Hyrule, trahit son roi afin de le détrôner. Il tente d’ouvrir le temple renfermant la Triforce mais son entrée est scellée par des pouvoirs qui le dépassent. Zelda et Link ne se connaissent pas, mais tout deux font des rêves mutuels ou ils combattent le vil seigneur du mal. Link finira par ouvrir le temple et Ganondorf en profitera pour y pénétrer et, pensant s’en emparer, libère la Triforce dont les trois parties iront rejoindre leur élu respectif. Ganondorf usera donc de sa partie pour asservir Hyrule alors que Link sera propulsé dans une aventure temporelle visant à libérer les 7 sages de la lumière que Ganondorf a enfermé dans les temples. Ce n’est qu’avec leur aide que Link sera en mesure de sauver Hyrule en surpassant Gannon.  Ce dernier sera alors enfermé dans une prison divine. Link est alors renvoyé à son époque ou il empêchera les événements d’arriver. Hélas, on ne joue pas avec le temps comme ça. Ces actions ont créé 3 trames temporelles apportant de nouveaux scénarios séparés des autres. L’une ou Link échoue contre Gannon et ou il domine, l’une ou Link gagne son combat dans le futur, en tant qu’adulte et l’une ou c’est en tant qu’enfant qu’il empêche les événements d’arriver.

La chronologie

La chronologie

Comme je l’ai précisé plus tôt, c’est sans arrêt le même Ganondorf qui revient, tantôt le méchant principal, tantôt juste invoqué. Il parvient donc à chaque fois à s’échapper de sa prison et ne souhaite que la vengeance et la domination d’Hyrule. heureusement, il y a toujours un héritier courageux de Link pour venir gâcher ses plans.

Á ce jour, il existe une multitude de jeux Zelda sur toutes les consoles de Nintendo et, à l’exception des épisodes CDI, tous furent de très bons jeux avec un succès mérité. Le gameplay est réussi, les énigmes sont cherchées, bien que redondantes, et les jeux sont remplis de quêtes secondaires visant à booster l’équipement, les compétences et la santé de Link. De quoi rallonger de quelques heures le temps de jeu..

The Legend of Zelda est aussi connu et réputé pour ses musiques et plus simplement l’ambiance sonore que le jeux met en place. Que ce soit dans les donjons ou dans la campagne, chaque musique est soignée et étudiée pour coller au mieux à la situation. Á l’instar de Distant World pour Final Fantasy, Zelda est aussi mis à l’honneur lors de concerts philharmoniques nommés « Symphony of the Goddess » qui est un véritable succès à travers le monde.

 

C’est tout ça qui fait un bon jeu!

The Legend of Zelda est l’un des plus grands monuments du jeu vidéo actuel. Les personnages, l’histoire, les musiques, le contenu… Le mélange de toutes ces petites choses fait que Zelda restera à tout jamais l’une des licences phares de Nintendo, l’un de ces jeux dont on ne verra, heureusement, jamais la fin.

 

J’espère que ce Jeudi Retro vous a plu, je n’ai fait que gratter la surface de ce monument afin de pouvoir dans le futur proposer des chronique sur l’un ou l’autre épisode en particulier.

Comme d’habitude, n’hésitez pas à me dire ce que vous avez pensé de ma chronique et à partager vos souvenirs en rapport avec elle. Quel fut votre Zelda préféré, votre musique préférée, votre moment préféré, etc etc.

je vous donne rendez-vous la semaine prochaine pour un nouveau Jeudi Retro.

Jason, aka TNK, est un gamer depuis sa plus tendre enfance. Fan inconditionnel de Final Fantasy, Kingdom Hearts et Metal Gear.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*

Lost Password

Sign Up