Les clichés dans les jeux vidéo – On en parle ?

Les clichés dans les jeux vidéo

Les clichés dans les jeux vidéo – On en parle ?


Oui, aujourd’hui encore, les clichés dans les jeux vidéo ont toujours la peau dure. En fait, je pense que dans « jeux vidéo » c’est le mot « jeux » qui porte préjudice à ce monde magnifique qu’est le monde vidéoludique. Oui mais, le mot « vidéo » n’est pas là pour les beaux yeux de Meghan Markle. En effet, le terme « vidéo » est synonyme de visuel, d’une interaction entre votre rétine et un support visuel. Cela implique tout un travail créatif en amont, dans lequel des personnes normalement constituées travaillent d’arrache-pied et ne comptent souvent pas leurs heures pour pouvoir fournir un contenu final satisfaisant. Évidemment, le jeu vidéo comme n’importe quel autre loisir, comporte des dérives. Néanmoins, cela en est de même pour tout autres domaines divers et variés : Le cinéma, le sport, la politique, le sexe,etc…

Alors, si tu es ou as été victime de gros clichés moyenâgeux de la part de personnes ignorantes et fermées comme une moule de Zeeland en basse saison. Ces clichés sur le jeu vidéo pourront t’aider à répliquer de manière intelligente et sans prétention. Pour ne plus jamais paraître pour un extra-terrestre quand tu parles de ta passion à certaines personnes réfractaires. Bon, les clichés dans les jeux vidéo, on en parle ?

Des clichés totalement clichés !

  • Tu joues aux jeux vidéo, t’es forcément un sérial-killer

Pour commencer, on débute avec un cliché qui fait autant fureur qu’un nazi à un rassemblement annuel du « soupé des nostalgiques du 3ème Reich » (Si si, je vous assure). Jeux vidéo égal violence. Celui-là c’est THE cliché. Pas plus tard que le mois passé, le président Prix Nobel des États-Unis, Donald Trump a accusé les jeux vidéo d’être en grande partie responsables de la fusillade du lycée Marjory Stoneman Douglas de Parkland en Floride. À cette accusation sans fondement. Il faudra répondre qu’à l’heure actuelle, aucun lien entre jeux video et violence n’a été démontré scientifiquement. Et surtout que le jeu vidéo n’est pas plus violent qu’un film d’horreur, de guerre,etc… par exemple.

Ensuite, vient la question de l’acteur et de l’observateur. Oui c’est vrai dans certains jeux vidéo tu es acteur de la violence, contrairement aux films où tu es simplement observateur. Alors déjà, y a-t-il vraiment une différence de folie entre un mec qui joue virtuellement de la violence virtuel (j’insiste) et un mec qui observe une personne se faire égorgée par un sériel-killer masqué ? D’autant plus qu’il sait en prenant la décision de regarder un tel film qu’il y aura ce genre de scène… Dans les deux cas, il y a une volonté de se divertir ! Point barre.

(Si vraiment la personne insiste dans le débat, proposez-lui de lui montrer en direct ce que la violence dans les jeux vidéo a comme répercussion sur vous…)

Sérial-killer jeux vidéo

Bouh !

  • Le Gamer est forcément asocial et boutonneux (et gros et moche et…)

C’est bien connu, nous gamers, sommes toutes et tous ce genre de personne, nous avons ce profil type…

FAUX ! Non, le gamer est comme tout le monde. Il a une vie sociale, professionnelle, une famille ou pas, des ami(e)s ou pas, un chien, un chat, une voiture, d’autres passions… Bref, c’est avant tout un être humain comme le reste du monde (mais en mieux et avec de bons goûts). Et paradoxalement, les jeux les plus addictifs et les plus joués de nos jours sont les jeux où le multijoueur est de mise. Donc, la dimension sociale est bien présente. De plus, et là je pense à nos amis streamer de chez LPDD, la notion de partage et d’interactions avec sa communauté est de plus en plus présente dans le jeu vidéo. Oui, le jeu vidéo s’ouvre aux mondes et le monde à tendance à s’ouvrir à lui… Enfin, pas encore pour tout le monde apparemment.

 

Geek jeux vidéo

Coucou ! Efke tu Baifes ?

  • Les jeux vidéo ?! c’est pour les gamins !

Que Nenni ! Des études ont démontré que dans chaque tranche d’âge et ce jusqu’au groupe des 45-54 ans, plus de 50% des personnes interrogées jouaient aux jeux vidéo. Alors évidemment, ceux qui y jouent le plus sont les 10-14 ans. Mais cela est surtout lié au fait qu’ils ont plus de temps libre et donc plus de temps à consacrer aux jeux vidéo. Et surtout moins d’obligations que les adultes.

Désolé pour les anti-gamers, le jeu vidéo est joué par toutes les tranches d’âges, que ce soit junior ou sénior. De 1 à 99 ans, les gamers accueillent tout le monde. Ouais, on est comme ça nous !

Enfants jeux vidéo

Encore une partie ? Non, j’ai un biberon à prendre.

  • Les jeux vidéo ?! Ça rend bête.

Pas plus que de faire de la politique, de chasser le caribou ou bien même d’écrire un article sur les clichés dans les jeux vidéo. Non, des cons il y en a partout et dans tous les domaines. Le jeu vidéo, n’abrutit pas pour autant. La connerie n’a pas attendu l’arrivée du jeu vidéo pour exister.

D’ailleurs, c’est tout le contraire. Une fois encore, de nombreuses études ont été publiées à ce sujet. Et il en est conclu que le jeu vidéo augmente même certaines capacités cognitives du cerveau. Notamment, les FPS qui sont souvent résumés par ce genre d’onomatopées : Pan Pan ! Boom Boom ! Finalement, pas besoin de jouer 12 heures par jour à Cérébral Academie du Docteur Kawashima pour développer son cerveau de manière ludique.

Bêtise jeux vidéo

Juste Ralf Wiggum qui cherche un vélo.

  • T’es une fille, tu ne peux pas jouer !

ALERTE ! Je tiens à prendre mes responsabilités, je ne veux pas me mettre les associations féministes à dos. Je fayote même la gente féminine dans le sens du poil, je trouve ce cliché honteux et réducteur Mesdemoiselles et Mesdames !

Voilà, ça s’est dit. Maintenant, venons-en à ce TERRIBLE cliché venu d’un autre temps. Car il est vrai qu’à une époque pas si lointaine, les jeux vidéo étaient majoritairement joués par les mecs. C’était un truc d’homme rempli de testostérones… ou pas.

Aujourd’hui, il y a autant de joueuses que de joueurs dans le monde. L’autre cliché concernant les femmes dans ce monde de macho, serait de dire qu’elles jouent surtout à des « petits » jeux mobiles ou sur Facebook. Raté ! Il s’agit là aussi d’un cliché de bas étage. De plus, elles sont bien plus nombreuses à jouer à des jeux de bastons, FPS, de sports et autres que l’on pourrait le croire.

Non, le seul vrai souci avec les femmes c’est qu’elles seraient plus susceptible d’être addicts aux jeux vidéo… Que voulez-vous, faut bien trouver un moyen d’éviter les tâches ménagères.

Filles jeux vidéo

Spécimen rarissime : une gameuse.

Enfin, réagissez à cet article sur les clichés dans les jeux vidéo sur notre Page Facebook LPDD ou dans l’espace commentaire.

Les jeux vidéo, je suis tombé dedans quand j'étais petit. Je me soigne mais mon cœur de passionné s'emballe dès que je vois une manette ou un clavier/souris... Accessoirement, je scrute les pépites sur Football Manager. Sinon, je touche également à tout ce qui concerne l'High-Tech.

1 Comment

  1. Quel sont vos sources concernant la moyenne de joueurs et joueuses dans le monde et aux types de jeux joués ?

    Reply

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*

Lost Password

Sign Up