Super Lucky’s Tale

Follow
5.8

Pas Terrible

Super Lucky’s Tale – Avis preview Gamescom 2017

Super Luckys Tale

Super Lucky’s Tale – Avis Gamescom 2017


Après s’être présenté au départ comme un jeu VR, Super Lucky’s Tale semble avoir changé radicalement de direction pour se présenter comme un jeu de plateforme reprenant les anciens codes tout en y apportant les standards actuels. Sommes-nous en face d’un jeu qui ne compte que sur la nostalgie ou alors avons-nous en main un nouveau titre qui restera dans nos mémoires ?

Un monde plein de couleur !

La patte cartonne est un véritable plaisir pour les yeux et les décors sont à la fois simples par leurs textures à plat et  en même temps fournis en détail, rendant le paysage vivant. Le personnage a été refait pour l’occasion et ce qu’on peut dire c’est que celui ci possède une âme et la petite étincelle dans ses yeux qui nous fait sourire lorsque l’on voit dans ces paysages idylliques. Les développeurs ont vraiment peaufiné son animation afin de le rendre le plus vivant possible et accentuer l’univers bon enfant du jeu.

Lucky's Tale

Regardez moi ces paysages ! On aimerait y être

Les autres éléments ne sont pas sans reste non plus, tout est fait pour vous donner envie d’explorer chaque recoin de la map afin de découvrir les bonus et les pièces secrètes où simplement pouvoir frapper les petites bestioles pour juste admirer leurs animations qui ont été aussi créées dans un but « fun ».

Le son a été soigneusement travaillé également, on se retrouve avec des PNJ qui marmonnent avec une voix plus ou moins grave en fonction de s’ils sont vilains ou gentil/mignon. Les bruitages des mouvements et des pièces/bonus nous renvoient à l’univers enfantin et exagéré pour notre plus grand plaisir et la musique donnerait même un coté épique à votre aventure.

Un Gameplay simple et un environnement riche

Super Lucky’s Tale a été pensé de manière à ce que l’on comprenne facilement et qu’il puisse communiquer avec nous pour nous diriger dans la bonne direction. Pour cela, il s’est armé d’un bon level design et de très bon feedback visuel lorsque l’on effectue une action qui permet de faire avancer l’aventure. Les seuls écrits que vous aurez à lire dans le jeu sont les explications pour sauter, frapper, se déplacer sous le sol et cela de manière très discrète.

Lucky's Tale

Coucou toi !

Néanmoins, j’ai trouvé le niveau beaucoup trop dirigiste ! J’aurais préféré me retrouver face à un monde ouvert tel que celui de Spyro, s’ouvrant peu à peu, au gré de nos nouvelles compétences.

Le coeur gameplay reste simple et c’est par la variété des environnements que le véritable plaisir se fera ressentir. On pourra d’ailleurs comparer ce dernier point à la manière dont crash à su faire d’un saut et d’une attaque, un gameplay riche, que cela soi via ses boss ou l’interaction avec le décor.

Un coup de cœur ?

Lucky’s tale m’a réellement fait tomber dans la nostalgie des grands jeux de la PS1 et Nintendo 64, tout en corrigeant leurs défauts ! le niveau était vivant et très bien réalisé, les animations mettaient parfaitement avant le coté mignon de l’univers et du personnage, les bruitages sont en accord avec l’univers et le Gamedesign est tellement bien fait que l’on ne remarque même pas le tutoriel.

Lucky's Tale
Si le contenu est au rendez-vous pour la version finale, le jeu pourra se vanter de rappeler de bon souvenir aux anciens tout en apportant des nouveaux aux plus jeunes.


 

L'homme qui jouait aux échecs car il trouvait les chevaux "mignon"

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*

Lost Password

Sign Up