Mad MaxAvis


Mad Max s’offre une Avalanche d’action

L’année 2015 a était marqué par un Reboot de la saga Mad Max avec l’épisode Fury Road au cinéma qui a était fort en effets spéciaux en grosse cascade. Par la même occasion, nous avons la chance de pouvoir toucher au jeu Mad Max créé par Avalanche Studios, connu pour la saga Just Cause.

Après avoir vu le film, on s’attend à un jeu immersif, une ambiance à couper le souffle, et surtout un jeu fun et plein de cascades. Est-ce que ce Mad Max va répondre à nos attentes ? La réponse est dans l’avis de ce test (réalisé sur PC/Xbox One/PS4) !

Mad-Max-Avis-Scabrous-Scrotus

Moi, moche et méchant ! *je me trompe de film*

Bitch Better Have My Oilly

Le joueur incarne Mad Max, un guerrier solitaire qui doit se battre contre des gangs ultra-violents dans le désert pour tenter de survivre. Suite au vol de son célèbre Interceptor, Max devra s’entourer d’alliés aussi loufoques qu’imprévisible, afin de construire la machine de guerre ultime et enfin quitter les dangereuses contrées du désert.

Dès les premières secondes de jeu, on est subjugué par l’ambiance post-apocalyptique qui nous fait directement un rappel au film et rend honneur au travail de George Miller. Le scénario nous emmène à faire la course à la construction du bolide de course ultime, baptisé humblement « Magnum Opus ». Vous l’aurez compris, pas de courses mignonnes sur des karts en bonbons. Ici, il va falloir réaliser des courses infernales !

Max évolue dans un monde où le pétrole est roi, et le seigneur de la mécanique est le seul Dieu respectable à Gas Town. Son nom est Scabrous Scrotus, et il vous fera chier jusqu’au plus profond du scrot… non je ne peux pas détruire ce test de toutes les insanités que j’ai pu entendre dans Mad Max tout de même…

Vous le savez, chaleur rime avec soif, ce qui veut dire que l’eau sera une partie intégrante des ressources à gérer tout au long du jeu, puisqu’elle renouvellera votre énergie. Qui dit course infernale dit préparation ! Vous pourrez et devrez dès lors customiser votre bolide avec de bonnes vieilles pièces métalliques en les ramassant sur des cadavres ennemis, dans les casses, voire même le désert lui-même !

Mad-Max-Ripper

Thanks Avalanche Studios, You Pimp my Ride !

Tu aimes les gros muscles à 4 roues dans le désert ?

Sans grandes surprises, une grande partie du gameplay sera basé sur la conduire d’un bolide de course capable de rouler à toute vitesse, et dans toutes les situations. Il ne vous servira pas juste comme moyen de locomotion, mais aussi comme outil de bataille ! Quoi ? Tu pensais que tu pourrais prendre des pauvres types en stop ? Mais tu es fou ma parole !

En effet, vous allez devoir combattre des ennemies qui seront eux aussi carrossées de bolides capable de vous réduire en poussière. Roadkill, Buzzard ou encore de Scrotus War seront les factions qui vous barreront la route, enfin, s’il y en a sur ce paysage aride…

En d’autres termes, va falloir faire le nécessaire pour résister à toutes ces bandes de tarés prêts à vous dézinguer pour un rien. Tout au long du jeu vous aurez votre fidèle compagnon, Chumbucket le difforme pour réparer votre voiture ou vous aider à utiliser les armes secondaires. J’ai dis ami, pas esclave non plus… Celui-ci vous considère comme un élu, un prophète, bref une bête de scène qui réalisera une prophétie qui a dû trop lui brûler le crâne au vue de sa beauté fatale qu’elle reflète, et ses mains remplies de je ne sais quoi ! Eurk !

Chumbucket-Mad-Max-Avis

Coucou, tu m’invites à ta fête d’anniversaire ?

Admire mon art de la destruction !

Max va devoir se balader à pieds pour explorer des zones sous-terrines et des bases ennemies. Malheureusement, le gameplay à pieds est relativement classique et un peu rigide, ce qui n’offre pas un climat confortable lorsque l’on prend l’initative d’explorer les environs… La mobilité en course et surtout le saut de notre survivant nous fera juste penser à une enclume jetée à la mer.

La morpholgie du dos de notre héros ressemble beaucoup à Nathan Drake de Uncharted, mais je vous arrête toute de suite, la comparaison s’arrête là.

Si ce n’est Chumbucket, vous aurez à votre disposition un chien comme compagnon qui vous permettra de déminer certains terrains, et donc de rendre moins hostile le secteur. Boum !

En ce qui concerne les phases de combat,  on retrouve beaucoup de ressemblance à la saga des Batman dans les combats, quoi de plus normal quand on joue à un jeu estampillé Warner… Les combos ne sont pas révolutionnaires mais le plaisir est toujours de la partie.

Mis à part la castagne, vous pourrez aussi faire preuves d’inventivité en interagissant avec les bidons d’essence que vous pourrez enflammer et lancer pour ouvrir des portes, ou simplement tuer un ennemi vite fait, bien fait.

En ce qui concerne l’armement de votre personnage, celui-ci aura à disposition des armes de poing et aussi des armes à feu pour vous défendre. Vous aurez également un « surin », arme très utile comme dans le jeu « The Last of Us ».

Mad-Max-Fight

Patate de forain m’cousin !

J’ai un plus gros moteur que toi !

L’amélioration de votre bolide ne se fera pas du jour au lendemain. Il faudra trouver des plans parsemés , mais aussi toutes sortes de ressources dans tous Gas Town pour espérer des améliorations efficaces.

Dans les choix de customisation, vous aurez en premier lieu le choix du type de carrosserie. J’arrête toute de suite les fans de Forza Motorsport et de Need For Speed Undeground, celles-ci sont toutes rouillées, donc ne cherchez pas de chrome ou autres peintures métallisées.

En passant par le moteur, la carrosserie, ou encore vos moyens de défense, votre engin deviendra un char capable de tout broyer sur sa route, équipé de beaucoup de gadgets, ce qui n’est pas pour nous déplaire si nous sommes adeptes du massacre !

Fini de rouler des mécaniques, on va s’intéresser plus particulièrement à Max. Lui aussi aura accès des compétences qui seront évolutives. Pour cela, vous irez à la rencontre d’un mage bossu très mystique… Les évolutions sont aussi conséquentes que vitales pour assurer votre survie.

Tout comme votre véhicule, vous trouverez des plans qui vous permettront de vous crafter des armes et des outils. On ne va pas se le cacher, les choix sont nombreux, et pourront se montrer des cornéliens sur l’évolution de notre partie.

Mad-Max-Abilities

Custom-le au MAX

Cette contrée moche et aride n’est finalement pas si mal !

Pour ce test nous avons tout d’abord utilisé la version PC, avec une 980TI. Mad Max tournait à 60 images par seconde en 4K, le tout en ultra.

L’optimisation graphique est parfaite ! C’est très fluide, il y a de la fumée partout, les tempêtes de sable sont spectaculaires, bref, un excellent travail de la part d’Avalanche Studios. Ceci nous donne de bons présages pour « Just Cause 3 ».

Revenons à nos bidons d’essence, les décors sont magnifiques, nous avons l’ambiance de George Miller qui est parfaitement retranscrite, c’est vraiment ce qu’un fan de la licence attendait ! Évidemment, si nous sommes dans un désert, ne vous attendez pas à de grands changements de décor. Les bases ou les casses que vous trouverez sont agencées pour vite vous perdre, et vous donner une sensation de nouveauté pour pallier ces mêmes paysages.

Au niveau visuel des combats, ceux-ci sont très bien animés graphiquement avec des ralentis « kill cam » un peu à la Batman, encore une fois. Le plus important restera tout de même la sensation de vitesse, avec les animations au volant qui se veulent de bonnes factures et immersives.

En ce qui concerne les versions consoles, bien entendu, le résultat est un peu différent, mais ne change ne rien l’aspect très fluide et très beau que peut proposer Mad Max. Avec des résultats de 45 à 60 images par seconde de moyenne, le joueur ne sentira pratiquement pas la différence, même quand il mangera du sable plein les roues.

Mad-Max-Map

Barbecue à 12 heures !

Une grande carte pleines d’activités en tout genre

Dès le début, la sensation de grandeur de la map se fait sentir. Il vous faudra un certain temps pour traverser celle-ci de bout en bout. Bien entendu, vous aurez la possibilité de réaliser des transports rapides en montgolfières si vous avez de l’essence, afin de parcourir de longues distances.

MAD Max ne révolutionne pas l’open World, mais il est une grande réussite par ses codes que l’on retrouve aisément dans un Skyrim, GTA, ou encore un The Witcher (quoique celui-ci n’est pas réellement un Open-World).

Lors des trois premières heures de jeu de Mad Max, vous aurez l’impression d’avoir une carte complètement vide et inutile. Pour autant, les activités seront de plus en plus nombreuses au fil de votre aventure, puisqu’il ne s’agit pas d’un Skyrim ou un GTA où tout vous est accessible.

Dans Mad Max, les missions seront variées et très divertissantes. Rapporter une voiture, détruire des pilonnes, déminer des zones avec votre chien, prendre un fort, combattre des ennemies, faire des courses de vitesse, voler une voiture ennemie et vous infiltrer. Tels sont vos choix « d’occupations ». Je ne vous cache pas pour autant que fouiller des casses comme un clochard pourrait éventuellement vous agacer, puisque Max le fera souvent (enfin vous, le gameur quoi).

En ce qui concerne la durée de vie, vous aurez à peu près 20 heures de jeu pour boucler le scénario principal de Mad Max, mais si vous voulez faire un 100 %, à mon avis, je pense qu’il faudra compter dans les 45 heures. Il y a de quoi faire, croyez-en mon expérience !

Conclusion de l’avis de ce test de Mad Max

Mad Max est un bon jeu qui rend hommage à l’ambiance de George Miller. On y retrouve tout ce que l’on peut attendre d’un jeu traitant de ce film. Proposant un openWorld, certes classique, mais mis en valeur grâce aux tempêtes de sable et aux ennemies mobiles. Mad Max vous offrira de nombreuses heures de jeu, de fun et de sable entre les dents. Bien joué Warner Bros !


ARVE Error: Not a valid thumbnail URL or Media ID given


Site officiel de Mad Max: Le jeu

Merci à Gwadagamer pour son aide sur PC

Good

  • L'ambiance
  • Les méthodes d'exécutions sont variées
  • La durée de vie
  • L'aspect customisation du véhicule
  • Des races bien différentes

Bad

  • Les déplacements trop rigides de Max
  • On est un peu largué les 3 premières heures
  • Chumbucket fait peur !
8

Excellent

Graphismes - 8.4
Gameplay - 6.9
Bande son - 8.2
Scénario - 8.4
Je ne sais pas quoi mettre en biographie, alors je mets un truxt. Un truxt est plus communément appelé "manque d'inspiration flagrant", il se manifeste souvent accompagné d'une flemme plus ou moins puissante selon l'individu. Si le truxt n'est pas soigné rapidement la flemme peut rester à vie.
Average User Rating Write A Review 0 User Reviews
8.5
1 vote
Rate
Submit
Your Rating
0

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*

Lost Password

Sign Up