Moss

Follow
8.8

Excellent

9.3

User Avg

Moss – Avis Test


Ah les amis, comment vous raconter mon expérience sur Moss… Et bien en commençant tout simplement par le début lors de l’ouverture du livre qu’est cette aventure. Car cette petite pépite du studio Polyarc démarre superbement bien avec une narration splendide. Enfin je n’attendais pas du tout ce jeu et il m’a conquis. Mettez-vous à l’aise pour lire ce test, je vous emmène en forêt à la rencontre de Quill…

Moss

Au commencement de l’histoire féerique

Le jeu démarre tranquillement dans une cathédrale avec face à vous un vieux livre de contes. Vous, vous êtes le « lecteur » qui va parcourir les pages du livre ainsi que les niveaux du jeu pour comprendre l’histoire. La narration est juste exceptionnelle et on a même du mal à s’arrêter de jouer tellement on veut en savoir plus.

L’histoire raconte que l’oncle de Quill, Argus était un ancien soldat qui a combattu contre les forces du mal. Une fois ces combats terminés, l’oncle a pris en charge sa nièce et l’a entraînée aux combats. Après une introduction et une rencontre avec vous qui servira de didacticiel, Quill rentrera chez elle pour faire part de sa rencontre à son oncle. Voulant la protéger, Argus décida de partir au levé du jour pour régler cette histoire et demanda à Quill de rester là et d’attendre. Vous vous en doutez, notre petite souris intrépide ne va pas obéir à son cher oncle et c’est ici que votre aventure débute!!!

Moss

Le Gameplay

Rien de plus simple, d’ailleurs nous vous en avions montré un extrait. Le jeu se joue à la manette Dualshock 4 et pas aux moves. Pour vous déplacer, le joystick, pour sauter la Croix, frapper avec le Carré et la combinaison Carré+Croix pour esquiver.

En ce qui concerne votre interaction avec Quill, votre personnage (le lecteur) va interagir avec l’environnement pour faciliter la progression de votre acolyte. C’est dans ces actions que vous devrez utiliser les touches L2 et R2 pour saisir les objets. En fait, votre manette est reconnue par la Playstation caméra et ainsi vous la déplacez dans le plateau. Je vous conseille de jouer au sol, accroupi car il vous arrivera plusieurs fois de vouloir voir ci et là après des objets cachés derrière le décor. Il vous arrivera même parfois de devoir vous lever pour avoir un meilleur angle de vue.

moss

Dans Moss, vous alternerez entre des phases d’explorations, d’actions et d’énigmes pour passer de niveau en niveau. En ce qui concerne les combats, ils se corsent au fur et à mesure de votre progression. Je n’aurais pas dit non à un peu plus de combinaisons pour des enchaînements en combat mais il n’en est rien. Ce qui se complique c’est le nombre croissant d’ennemis au fil de l’aventure. Au niveau des énigmes c’est pareil, elles sont de plus en plus difficiles sans jamais être énervantes. Vous devrez juste vous casser un peu les méninges pour comprendre leurs subtilités. Pour ma part le jeu est accessible pour tous, malheureusement l’utilisation de la VR est déconseillée aux moins de 12 ans.

Moss

Les graphismes

Je suis tout simplement tombé sous le charme de ce bijou! Non mais sérieusement, ce jeu allie des décors variés et splendides, des jeux de lumières et un éclairage éblouissant. On voit bien ici que Polyarc a soigné les graphismes en évitant les contraintes de la technologie VR. Les décors d’arrière plan ne sont pas trop chargés afin d’éviter les effets d’aliasing. La technique se rapproche fort du jeu Allumette d’ailleurs, si vous n’avez pas fait ce titre ne perdez pas de temps et foncez. Si vous voulez, vous êtes face à un tableau et vous pouvez le parcourir simplement en bougeant avec votre tête devant.

Pour moi c’est le plus beau jeu en PSVR auquel j’ai pu jouer…

Quand vous jouerez à Moss en tout cas je l’espère, vous vous rendrez compte à quel point le jeu fourmille de détails. Une fois ce sont les traces de pas de Quill dans le sable, une autre c’est un parchemin caché dans un tunnel… Mais à chaque fois le même étonnement face à un jeu en VR sublime.

Moss

Moss, un chef d’oeuvre?

Je ne sais pas si on peut aller jusque là mais en tout cas, il s’en approche très fort. Il y a énormément de petits détails qui font que le jeu et sa direction artistique sont juste fabuleux. L’utilisation de la réalité virtuelle permet de s’immerger toujours plus dans le monde de Moss et cela permet également de créer une relation privilégiée entre le joueur et Quill.

Cette relation justement, parlons-en. Lorsque vous vous retrouvez face à une énigme et que vous tardez à la résoudre, Quill vous fait signe en vous mimant la marche à suivre. Parfois, lors d’une action rondement menée Quill voudra vous taper dans la main, il suffira d’amener la manette jusqu’à elle. Ce sont ces petites touche de génie qui font qu’un titre se démarque d’un autre.

Franchement, les équipes de Polyarc ont réalisé un travail énorme et l’on ne peut être qu’émerveillé en découvrant le monde féerique de Moss.

Durée de vie et conclusion

Comme je vous l’ai dit plus haut Moss frôle le chef d’oeuvre ( en tout cas dans la catégorie des jeux VR ). Au niveau de la durée de vie, comptez environ 7 heures pour terminer une première fois le jeu et 6 heures si vous foncez tête baissée. Cela reste assez court j’en convient mais faut-il lui en vouloir pour cette faible durée de vie? Je dis non, car le jeu offre une superbe histoire et une bande son, signée Jason Gravesdu tonnerre. Le jeu est tout sauf ennuyant. En terme de récit, j’ai l’impression qu’on aurait pu ajouter des chapitres. Par contre, vous n’aurez qu’un seul boss à affronter à la toute fin du jeu. Heureusement, en voyant le générique de fin tout porte à croire qu’une suite est déjà prévue. Ce qui rassurera peut-être ceux d’entre vous qui resteront sur leur faim.

Je vous laisse avec le trailer du jeu les amis. J’espère que ce test vous aura plu et qu’il vous donnera l’envie de craquer pour Moss. Donnez-nous votre avis du jeu dans les commentaires sur Facebook 

 

Good

  • Bande son magique
  • Scénario au top
  • Direction artistique sensationnelle
  • Une complicité entre vous et Quill qui se ressent
  • Une VR pas du tout nauséeuse
  • Une suite peut-être?

Bad

  • La durée de vie
  • Des DLC??
  • Histoire rabotée...
8.8

Excellent

Graphismes - 9
Gameplay - 8
Bande son - 9
Scénario - 9
«Il y a des silences qui en disent long comme il y a des paroles qui ne signifient rien.» Edith Piaf
Average User Rating Write A Review 0 User Reviews
9.3
3 votes
Rate
Submit
Your Rating
0

Lost Password

Sign Up