MotoGP 18

Follow
6.5

Sympa Sans Plus

MotoGP 18 – Avis Test


Un an après la sortie de MotoGP 17 qui n’avait pas forcément convaincu, Milestone revient avec un nouvel opus de la licence officielle du championnat de MotoGP. En effet, au fil du temps, le développeur italien réussit à améliorer ses jeux, mais en laissant tout de même certains défauts qui font tache et qui peuvent nuire à l’expérience de jeu. Désormais, après de longues heures de jeux, c’est le moment de vous dévoiler notre avis à propos de ce MotoGP 18.

Aiie…

Non pas ça Zinedine, pas maintenant…

Maintenant, nous allons tous discuter sérieusement et nous allons tout d’abord commencer avec cette question ; pourquoi supprimer des choses qui plaisaient aux joueurs dans les anciens opus ? Effectivement, si vous ne le saviez pas, Milestone avait annoncé que ce MotoGP 18 serait un reboot de la série.

Tout ceci était bien parti puisqu’ils avaient annoncé un nouveau moteur Unreal Engine 4 qui fait extrêmement bien son travail, puisque chaque bosse sur le circuit est ressentie lorsque nous sommes derrière le guidon. De même pour les dimensions de la piste et des décors, tout est absolument respecté et c’est un énorme atout lorsque l’on développe LE jeu officiel de la licence du MotoGP.

Cependant, les développeurs se sont permis de repartir de zéro en nous enlevant les motos de légendes qui permettaient de faire frissonner les plus nostalgiques d’entre nous …  Ensuite, rajoutons une couche en précisant que le championnat en coopération a aussi disparu… Attendez, ce n’est pas fini, le mode multijoueur en écran splitté est aussi parti... Et enfin, le mode management qui était aussi une excellente idée a aussi décidé de se retirer du jeu. Pourquoi? Nous ne savons malheureusement pas vous répondre.

Bref, vous l’aurez compris, le contenu n’est clairement pas un atout du jeu, ce qui est fort dommage pour un opus qui s’étoffait en termes de contenus au fil des années. Enfin, vous aurez le mode carrière qui n’a pas changé pour faire passer votre temps… Et le mode eSport.

Parlons des modes restants…

Premièrement, précisons que le mode carrière n’a absolument pas bougé d’un poil. En effet, l’unique amélioration est l’effort qui a été fait par les développeurs au niveau des réseaux sociaux in-game avec notre pilote. Ils essayent de nous faire sentir dans la peau du pilote qu’on a créé. Effectivement, on arrive parfois à ressentir une petite hype avant la course en voyant les posts sur le Twitter du jeu. Cependant, vous n’aurez pas énormément de choix quant à la modélisation de votre personnage. Et attention si vous avez un nom qui dépasse les 8 caractères, vous ne pouvez pas l’utiliser pour votre pilote, je vous parle en connaissance de cause…

Comme avant, vous devrez effectuer quelques courses dans la catégorie Red Bull Rookies Cup afin de vous faire remarquer par une écurie. Ensuite, vous aurez une proposition d’une écurie de Moto3, et vous connaissez la suite… (Moto2 et après MotoGP…)

Pour conclure au niveau des modes, rappelons que Milestone a intégré depuis MotoGP 17 un mode eSport dans son jeu afin de le faire vivre sur la scène compétitive. Ce mode est fait pour les tryharder bien-évidemment, si vous avez du talent, je vous conseille de vous entraîner afin de participer à des compétitions par la suite ! Il faudra juste attendre un petit peu avant que ce mode soit disponible… (Aucune date communiquée.)

Alors, le gameplay… ?

Comme dit précédemment, l’Unreal Engine 4 est vraiment une excellente chose et cela se ressentira directement dès vos premiers virages. Ensuite, au niveau de la conduite, il n’y a pas vraiment de changement par rapport au dernier opus.

Au niveau de la difficulté, vous en avez pour tout les goûts. Car vous pouvez personnaliser la difficulté du comportement de votre bécane dans les aides. De plus, pour améliorer le comportement de votre moto, n’hésitez pas à discuter avec vos mécanos, ils pourront peut-être vous aider. Ou alors, si vos mécanos vous énervent, vous pouvez décider d’y aller par vous même et de tenter les réglages manuels. (A vos risques et périls!)

Si vous mettez tout comme nous en mode « Pro », ceci rajoutera du challenge malgré une difficulté qui n’est pas vraiment au rendez-vous puisque lors des réaccélérations vous ne ressentez pas forcément votre moto chassée de l’arrière. Effectivement, même en difficulté « Pro », vous pouvez donc sortir des virages à pleins gaz, tandis qu’il faudra être doux lors de vos freinages afin de ne pas vous retrouver à terre.

Bref, la licence ne vise pas la simulation nous sommes bien d’accord, mais il n’y a eu aucune amélioration ou léger changement dans le gameplay…

Graphiquement, y’a-t-il une amélioration ?

Alors là, précisons que nous avons effectué le test avec une PS4 Pro, ce qui ne change pas grand-chose puisque Milestone n’a pas optimisé le jeu pour PS4 Pro ou Xbox One X. En effet, uniquement les bons PC arriveront à faire tourner le jeu à puissance maximale et en 60 FPS. Malheureusement, nous devrons nous contenter de nos petits 30 FPS….

Les motos sont bien modélisées, les pilotes lorsqu’ils sont casqués et sur la moto sont bien modélisés également. Là où ça casse, c’est lorsque nous voyons les pilotes sans casque, vous pouvez vous demander si vous êtes sur PS3, et encore, nous sommes gentils…

Ensuite, nous pouvons parler également des textures de la piste qui laissent vraiment à désirer, c’est techniquement dépassé et une fois de plus il n’y a eu aucune amélioration. Nous trouvons même qu’ à certains moments, il y a eu un léger pas en arrière en termes de graphismes dans ce nouvel opusMotoGP 18

Au niveau du public, Milestone a décidé d’introduire les fumigènes que nous pouvons apercevoir à certains moments lors des vrais Grands Prix. Cependant, dans le jeu, ils sont constamment présents et la fumée est presque statique… C’était une bonne idée, mais cela n’a pas été bien travaillé…

Enfin, lorsqu’il pleut, c’est réussi techniquement. (Pour une fois.) D’ailleurs, vous verrez moins les défauts aux abords de la piste puisque la luminosité est baissée et la piste est recouverte d’eau, le jeu est clairement plus beau lorsqu’il pleut… Néanmoins, la météo n’est pas dynamique, il ne se mettra donc jamais à pleuvoir en plein milieu d’une course, ce qui est fort dommage puisque cela aurait rajouté de l’immersion et se rapprocherait un peu de réalisme. MotoGP 18

Conclusion

Que devons-nous réellement penser de ce MotoGP 18 … ? Eh bien, si vous possédez déjà tout comme moi les anciens MotoGP, vous serez déçus puisque le contenu a complètement disparu. Alors que si vous ne possédez pas les derniers opus, vous aimerez le jeu, car c’est tout de même la meilleure licence de jeu de motos actuellement sur le marché. (Avouons qu’il n’y en a pas beaucoup…) En soi, le jeu n’est pas mauvais lorsqu’on le compare aux autres jeux de motos qui sortent, il s’en tire vraiment bien, mais c’est vraiment le pas en arrière que le jeu à fait qui choque. Pourquoi avoir retiré des modes de jeux qui plaisaient à beaucoup de joueurs ?

Bref, tout grand fan de MotoGP achètera le jeu (moi le premier) et vous y passerez du bon temps si vous êtes à la recherche de performance et de belles bagarres avec une IA qui est moins bourrin qu’avant . Préparez-vous au mode eSport qui sera disponible bientôt, ceci rajoutera un bon challenge et fera vivre le jeu.


Trailer

Site officiel

Good

  • l'Unreal Engine 4
  • Modélisation des motos
  • Tous les circuits et motos officielles
  • l'IA qui a été légèrement améliorée

Bad

  • Les graphismes
  • Le public
  • Personnalisation des touches
  • Le contenu?????????
  • La météo dynamique? C'est pour quand?
  • Personnalisation de notre pilote
6.5

Sympa Sans Plus

Graphismes - 6
Gameplay - 7
Bande son - 7
Scénario - 6
Vous n'êêêêêêêêêtes pas prêêêêêêts !
Average User Rating Write A Review 0 User Reviews
0
0 votes
Rate
Submit
Your Rating
0

Lost Password

Sign Up