Mount & Blade II : Bannerlord – Avis et preview Gamescom 2017

mount and blade 2 bannerlord

Mount & Blade II : Bannerlord


Attendu par les fans depuis de longues années, la suite du célèbre jeu qui proposait de jouer un mercenaire devant former sa propre garnison dans un monde totalement libre. Au point où vous n’aviez aucun objectif principal, à part ceux que vous vous fixiez. À l’époque, le jeu souffrait déjà d’un retard graphique conséquent et d’un menu assez fastidieux pour les déplacements en ville.

Pourtant, les joueurs avaient été séduit par le Gameplay aussi bien solo que multijoueur du titre. C’est donc avec beaucoup d’impatience que nous attendions de pouvoir poser les mains sur Mount & Blade II : Bannerlord pour voir s’il posséderait l’étincelle de ses précurseurs.

Nouveautés multijoueur

Tales world nous a présenté son nouveau mode multijoueur où nous nous retrouvions par équipe de 3 à diriger chacun non pas un soldat, mais bien une troupe entière pour chacun des joueurs dans un match à mort sanglant. Les troupes sont réparties en 3 types :

  • Infanterie
  • Archer
  • Cavalerie
Mount & Blade II : Bannerlord

Sélection de l’unité

Et chacune de ces unités sont eux-même déclinées en plusieurs catégories ( exemple, cavalerie légère ou lourde). On ajoute à ça les deux traits que l’on peut modifier, comme avoir une régénération des points de vie, tirer des salves plus rapidement, frapper plus fort, avoir des armures sur les chevaux et bien d’autres qui permettront d’adapter l’unité à votre style de jeu.

Graphiquement ça donne quoi ?

Le titre s’est heureusement amélioré visuellement par rapport aux anciens opus, les visages des soldats ont été améliorés pour ne plus ressembler à une bouillie de pixels, les armures ont aussi gagné en détail. Mais cela reste très en dessous des standards actuels, même pour un jeu ne possédant pas un gros budget. Un gros mauvais point en sachant que c’était ce que les joueurs leur reprochaient le plus et qu’ils n’ont pas assez amélioré dans cette suite.

Mount & Blade II : Bannerlord

Le seul élément de la map autre que les arbres et les buissons

Les maps restent désespérément vides et les modèles 3D de l’environnement semblent toujours avoir deux générations de retards. Même si le rendu graphique n’a jamais été le point fort de Mount & Blade, une meilleure qualité aurait amélioré l’immersion et aurait permis à de nouveaux joueurs de s’intéresser au titre.

Mount & Blade II : Bannerlord semble avoir quelques nouveautés au niveau du multijoueur qui pourraient renouveler la série. Cela ne rattrape pas totalement leur gaffe au niveau du visuel, mais nous nous sommes tellement amusé lors de notre session de jeu que nous pourrions presque le leur pardonner.

Lancer la charge D-One ?

Je trouve cela dommage que nous n’en ayons pas appris plus sur la campagne solo, car c’était l’un des points qui nous avaient particulièrement plu dans Mount and Blade : Warband. Le multijoueur, quand à lui, a été amélioré pour le rendre encore plus fun que dans les précédents opus avec son système de troupe.

Mount & Blade II : Bannerlord

Ces duels où le temps semble se ralentir

Néanmoins, les graphismes restent un frein aux nouveaux joueurs et le titre semble donc s’adresser particulièrement aux fans et si leur campagne solo est à la hauteur, ils auront au moins réussi ce défi.

L'homme qui jouait aux échecs car il trouvait les chevaux "mignon"

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*

Lost Password

Sign Up