Nioh

Follow
8.2

Excellent

8.9

User Avg

Nioh Avis – Test


Nioh était une de mes grosses attentes en ce début d’année 2017, un dark souls-like dont Team Ninja, que j’apprécie particulièrement, aurait les rennes, ça a fatalement piqué ma curiosité.
Cette exclusivité PlayStation viendra se placer agréablement à côté de notre cher Bloodborne, et notre bon Dark Souls lui-même, et sans jalouser quoi que ce soit à ces derniers.

Après maints reports, et différents changements de mains, ce Nioh a fait un sacré bout de chemin avant d’arriver dans nos mains. Ce voyage a-t-il été bénéfique pour le titre, ou a-t-il épuisé ses ressources avant même d’être arrivé ? Nous allons voir cela ensemble via mon avis sur ce test !

Nioh Avis PS4

Bienvenue dans le train de la Hype ! Prochain Arrêt: Nioh

Nihon

Commençons par le côté graphique, étant un grand fan de la culture japonaise, je ne pouvais qu’apprécier la patte artistique et le thème choisit. Si Nioh nous laisse choisir entre fluidité constante ou jolies textures sur les modèles de PlayStation 4 basiques, il ne perd rien de son ambiance mis à part une ou deux animations lointaines bancales si les 60 FPS sont choisis. Sur PS4 Pro, le choix s’impose naturellement.

Coté chara design, on oublie les  » boobs  » (plus communément appelé gros seins) de Kasumi et Ayane, et on se focalise plutôt sur du sobre qui se rapprocherait plus facilement d’un Samourai Warrior. Le jeu étant inspiré de personnages historiques réels, ne soyez pas surpris de retrouver des noms connus si vous êtes amateurs de beat’em all, puisque ceux-ci s’y retrouveront également.

Nioh Test PS4

Un cousin de Geralt ?

Plus petit, mais plus touffu

Le seul point qu’on pourrait reprocher à Nioh, et ce sur un ton comparatif par rapport à son frère spirituel Dark Souls, ce serait son level design légèrement moins inspiré que chez FromSoftware. Mais rassurez-vous tout de suite ! C’est bien parce que je devais trouver quelque chose à critiquer que je l’ai évoqué ici. Si vous êtes un habitué des Souls, vous vous retrouverez donc sur des maps séparées, et non une sorte d’open-world, mais bien plus touffue, aux passages et raccourcis nombreux. Gare aux embuscades ! Nioh n’a rien à envier au sadisme de son professeur.

Qui dit plus de passages dit aussi plus de loot. Et pour cela, Nioh se rapprocherait même d’un Hack’n Slash tant le nombre d’objets reçus et d’équipements est impressionnants, si 80 % de ceux-ci ne servent que d’offrande, il y aura tout de même matière à réfléchir pour modeler votre personnage comme vous l’entendez !

Nioh Avis Les Players Du Dimanche

Prends-ça dans ton Schnolle !

Avancez avec sagesse

En parlant de modélisation, passons au gameplay ! Je vous parlais des loots, et ce n’est pas un hasard, parce que Nioh propose un arsenal d’armes qui vous permettront de jouer selon vos préférences à l’extrême. Du Katanga classique à la hache, vous aurez un éventail de possibilités pour trucider vos ennemis (et vous faire trucider). S’ajoute à cela un système que l’on ressent très inspiré du studio Team Ninja, puisqu’il s’agit à s’y méprendre d’une « stance » de leurs jeux de combats : coup haut pour une frappe maximale, mais plus lente, coup moyen équilibré, et coup bas plus rapide, mais plus faible. A vous d’adapter votre posture à votre ennemi, et selon la situation. Cette dernière peut bien évidemment (et DOIT !) être changée en cours de combat, pour des affrontements vraiment très intéressants ! Ce qui, pour moi, dépasse le gameplay de Dark Souls, et y ajoute une dimension tactique très très intéressante. Vous aurez également la possibilité de recharger votre endurance plus rapidement en appuyant au bon moment sur la bonne touche, ce qui vous facilitera la tâche si vous y arrivez correctement, mais qui ne vous pénalise pas vraiment si vous n’y arrivez pas, sauf sûrement contre les boss, ou cet avantage n’est pas à prendre à la légère.

En parlant des boss, ceux-ci sont bien évidemment la source principale de la perte de vos cheveux, si si ! Il vous faudra sans conteste plusieurs essais afin de trouver la faille. Par ailleurs, là où Nioh se différencie encore une fois de Dark Souls, sera dans l’esquive plutôt que la parade qui vous laissera bien souvent sans défense puisqu’elle consomme en générale TRÈS rapidement votre barre d’endurance…

Nioh Combat

Oh oui ! Gratte-moi le dos !

En conclusion

Nioh est un Dark Souls-like qui ne se le cache pas, que ce soit dans sa mécanique de jeu ou ses coups fourrés à vous faire ragequit. Mais il apporte véritablement sa pierre à l’édifice des « Souls-like », sans envier quoi que ce soit à ces deniers. Le tutoriel au début du jeu vous expliquant toutes les possibilités de gameplays est très plaisant, et les néophytes y trouveront très certainement leur compte également, puis qu’il rend le titre plus accessible, sans pour autant perdre le moindre challenge ! On vous explique comment ça marche, après, à vous de l’appliquer.

En quelques mots, Nioh s’impose d’ores et déjà comme un must-have pour les amateurs du genre, foncez petits masochistes ! 😉



Precommande-Playerone.be-Les-Players-Du-Dimanche


 

Good

  • Ambiance Japon médiéval très plaisante
  • Gameplay très clair, mais très exigeant
  • Gameplay ultra complet
  • Personnalisation de votre style de jeu jusque dans les postures
  • Durée de vie énorme, surtout si vous visez le Platine

Bad

  • Il faut aimer se faire du mal !
  • Non open-world, vous sortant un peu de l’immersion
8.2

Excellent

Graphismes - 9.2
Gameplay - 8.2
Bande son - 8.1
Scénario - 7.3
Je ne sais pas quoi mettre en biographie, alors je mets un truxt. Un truxt est plus communément appelé "manque d'inspiration flagrant", il se manifeste souvent accompagné d'une flemme plus ou moins puissante selon l'individu. Si le truxt n'est pas soigné rapidement la flemme peut rester à vie.
Average User Rating Write A Review 0 User Reviews
8.9
2 votes
Rate
Submit
Your Rating
0

Lost Password

Sign Up