Outlast II – Avis Test

PC PS4 Xbox One

Outlast II – Avis Test


Avant de jouer, j’avais vu passer bon nombre d’images sur Facebook et autres à propos du caractère horrifique d’Outlast II. Dans celles-ci, les joueurs affichaient des photos mignonnes à côté de leur écran de jeu… En jouant, je crois que j’ai du faire 48 arrêts cardiaques et presque lâché ma manette en sursautant à peu près 1.000x. Et pour l’instant, quand j’éteins la lumière, j’entends psalmodier dans l’obscurité…

outlast II avis chat

Je vous présente mon chat, Sakura, sans qui je me serais enfuie avant de vous raconter mes impressions…

L’histoire

Tout commence par un voyage en hélicoptère dans lequel vous incarnez Blake Langermann. Vous êtes avec votre femme qui est journaliste, comme vous. Tandis que vous la filmez, vous survolez une forêt sombre et touffue. Et vous êtes là pour enquêter sur la mort mystérieuse d’une jeune fille…

Soyons clairs, à ce moment précis vous savez que ça va partir en cacahuète 🙂 Par contre, j’ai quand même sursauté un bon coup au premier raté moteur de l’hélico. C’est à ce moment que j’ai compris que ce test serait tout sauf reposant.

Le jeu en lui-même

Sans réelle surprise donc, l’hélicoptère s’écrase et vous reprenez connaissance dans ce qu’il en reste. Blake a une fâcheuse tendance à parler tout seul, à jurer aussi, mais tu comprends donc qu’il te faut retrouver ta femme… C’est à ce moment précis que la frustration s’est doucement emparée de moi : je suis morte. D’un coup, paf, j’avoue n’avoir rien compris. A la reprise, je découvre que j’ai en fait réussi à chuter de la carcasse de l’hélico la tête la première dans la falaise. Il faut dire qu’il fait noir comme dans un four et que de prime abord, les mouvements à réaliser ne sont pas hyper clairs. J’apprendrai par la suite que je peux marcher (bruyamment), ramper, sauter (mais pas loin) et carapater sur les corniches. Rien que pour arriver en bas, soit les 5 premières minutes de jeu, je pense être morte 5 fois, je ne dois pas être douée dirons-nous.

outlast II avis village

Non je ne veux pas voir derrière la porte !

Après avoir crapahuté donc, notre ami Blake arrive dans un village a priori déserté depuis longtemps… Nous voici dans le plus gros point fort de Outlast II, la suggestion… Soyons honnêtes, c’est gore, j’ai vu mon lot de trucs répugnants (coucou le trou rempli de bébés morts) mais le pire, c’est de ne pas voir. J’en étais arrivée à ramper sous les lits sans bouger et avoir peur d’ouvrir une porte tellement l’ambiance est pesante.

Visuellement ?

A ce niveau-là, Outlast II place quand même la barre assez haut même si tout est, ou presque, dans le noir et vu au travers de votre camera infra-rouge. C’est donc du sang, de drôles d’objets malaisants abandonnés de ci de là, des têtes sur des pioches…

outlast II avis pioche

En parlant de pioche, une seconde étape dans la frustration…

J’ai vu cette pioche m’atterrir dessus et m’ouvrir les intestins je ne sais combien de fois. A un tel point que j’ai pensé plusieurs fois au ragequit, je m’explique… Pour rappel, votre seule arme est cette fichue caméra. Autant dire que vous êtes donc aussi impressionnant que mon fils de 6 ans quand il se vexe. Il faudra donc te faufiler pour progresser dans le jeu. De préférence discrètement. Sous peine de finir en charpie… Il faut donc, tapi dans l’ombre, écouter d’où viennent les sons pour tenter d’échapper à l’ennemi que tu ne pourras de toute façon pas combattre. Sauf si tu as une tactique pour défoncer quelqu’un avec une pile. Dans ce cas-là je suis preneuse !

Un peu de musique ?

Que nenni Fifi ! Sinon ça serait moins drôle et tu ne flipperais pas ta race. Tu te retrouves donc en compagnie du bruit de tes pas, de ta respiration un peu bruyante. Du coup tu parles tout seul pour tuer l’ennui ! Par contre, gare aux bruits de pas (pas les tiens évidemment :)) ou aux discours étranges sortis des branches car en général, c’est mauvais signe. Et évidemment, c’est à ce moment là que tu as quand même une musique bien flippante qui semble te dire ironiquement : « Tu vas crever, arrête de courir, c’est déjà foutu… »

outlast II avis champs

Tu crois que tu es bien caché?

Mes impressions

Honnêtement, j’ai du mal à choisir si j’aime ou pas Outlast II. J’ai rarement autant flippé en jouant et eu autant l’impression que des choses horribles allaient sortir de sous mon fauteuil. Par contre, c’est la façon de progresser dans l’histoire qui m’a déplu. On se trouve sur un modèle die and retry qui peut s’avérer être ultra frustrant. Il faut tout essayer : se faufiler, se planquer ou bien encore courir comme un dératé en vérifiant derrière soi. Mais à trop vérifier derrière, on se retrouve bêtement coincé et on meurt dans une éruption sanguinolente. Toute la progression est liée à l’observation et aux énigmes, il ne faut pas avoir peur de regarder partout (même sous les lits) pour aider à la progression.


Site officiel



Acheter le jeu sur PlayerOne.Be

Good

  • Ambiance
  • Suspens

Bad

  • Maniabilité
  • Die & Retry
7

Très sympa

Graphismes - 8.5
Gameplay - 6
Bande son - 6
Scénario - 7.5
Il reste, dans de lointaines contrées, des joueurs de Pokemon Go...
Average User Rating Write A Review 0 User Reviews
0
0 votes
Rate
Submit
Your Rating
0

Lost Password

Sign Up