Hyrule Warriors | Preview

Hyrule Warriors | Preview

Salut à tous, et bienvenue à cette première preview d’un jeu issu de deux sagas très connues. Combinant le « beat’em all » et « l’aventure ». Je vous le donne en mille:  » Hyrule Warriors  » ! C’est ainsi qu’un lundi 4 août, Emeline, Nemeko, Shisu, et moi-même étions conviés à venir essayer cette curieuse association de Zelda et Dynasty Warriors. Si vous aviez lu l’article concernant le POST-E3 de Nintendo ou la vidéo où je suis en compagnie de notre partenaire Tuni de Cn Play, vous auriez pu comprendre que j’ai déjà pu essayer le jeu, et y donner un bref avis. Cependant, le peu de temps passé ne me permettait pas de vous donner quelque chose de précis, détaillé, efficace, comme à mon habitude. C’est donc le moment de faire le point sur ce Spin-Off Zelda qui verra le jour le 19 septembre 2014.

En attendant fin 2014 et l’arrivée de Super Smash Bros. For Wii U, ce jeu pourra-t-il continuer à convaincre les joueurs de tous horizons à se fournir une console Wii U ? Le titre en vaut-il vraiment la chandelle ? C’est ce que nous allons nous efforcer de vous expliquer. Directly !

 

Les impressions de Nemeko

hyrule6

ça claque dans tous les sens !

« En soi, le jeu est une bonne initiative de la part de Nintendo, mais il manque selon moi cette petite touche caractéristique (Nintendo Touch) ! Ma foi, ce fut une bonne expérience de jeu lors de cette preview, et j’ai hâte de voir ce que va donner le produit final. Je vous donne donc rendez-vous à la sortie du jeu afin de voir ce qu’il en sera le jour J ! »

Des personnages de différents opus

Ayant eu le privilège d’être convié à aller prendre en main le dernier jeu de Nintendo, Hyrule Warriors, dans les propres locaux de Nintendo Benelux avec mes compères Gice et Shisu, nous avons pu tester ce petit bijou où l’on retrouve le très célèbre Link, mais pas que ! Il y avait également Fay, Impa, Sheik et Lana de disponible lors de cette preview, mais ne vous en faites pas d’autres feront leur apparition lors de la sortie du jeu ! Chaque personnage à ses compétences de combat propre et un système d’amélioration des personnages est présents par le biais d’arbre de compétences que l’ont fait progresser avec les ressources que l’on « loot » sur le champ de bataille, et avec les rubis accumulés. Nous avons également la possibilité d’augmenter le niveau de nos héros par ces mêmes rubis !

Une valeur sûre sans prise de risque
hyrule1

Link aura plusieurs tenues, comprenant de nombreuses époques de  » The Legend Of Zelda « 

Je n’ai malheureusement plus joué à un Dynasty Warriors depuis un bon bout de temps, mais le jeu Hyrule Warriors en est directement inspiré ! On retrouve donc Link et ses amis dans un « Dynasty Warriors like ». Rien de très innovant au niveau gameplay,  car cela reste du  » beat’em all « ,  si ce n’est l’utilité des différentes armes par personnage. En effet face à chaque boss, vous devrez trouver l’arme la plus compétente afin de venir à bout de vos ennemis ! Pour ce qui est du level design, le jeu garde la même structure que les Dynasty Warriors. C’est-à-dire une base de départ, des postes à reprendre, et le boss de map à battre ! Le travail graphique est axé sur les personnages, et non pas sur la map en elle-même, schéma classique de la licence phare ! Cela est assez triste puisque les devs ont les ressources nécessaires de nos jours afin d’éviter ce petit bémol !

 

Les impressions de Shisu

« On se retrouve avec un jeu plaisant et assez varié, mais manquant cruellement de surprises pour les connaisseurs, les fans de Zelda et de Dynasty Warriors y trouveront leur compte, c’est certain, mais pour ceux qui rechercheront quelque chose de différent ce n’est pas ici que ça se passe ! Je n’ai pas parlé du scénario tout simplement parce que j’en ai vu trop peu que pour en juger, mais il me semblait de bonne facture et assez intrigant tout de même ! Voilà, rendez-vous à la sortie pour vous faire votre propre opinion sur Hyrule Warriors ! »

Tentative marketing ou originalité ?
hyrule'

Des coups variés et spectaculaires !

Pour ma part, je suis parti avec un apriori assez craintif concernant le jeu, un « Dynasty Warriors like » estampillé « Zelda » pour vendre m’étais-je dit, et avais-je raison ? Oui et non ! Ma première impression concerne les menus (logique c’est la première chose que l’on voit vous allez me dire), si vous êtes un adepte du beat’em all de Koei Tecmo, aucune surprise vous retrouverez vite vos repères !

Trois modes de jeux

Plusieurs modes de jeux, un mode défi déguisé (de manière sympathique, avouons-le) en une map de Zelda old school, le mode campagne, le mode libre pour refaire vos batailles préférées avec le perso de votre choix, et en parlant de personnages nous en avions six de disponibles pour cette préview. Pour autant, bien d’autres le seront dans la version finale (Ganondorf a été annoncé officiellement sur un spécial direct, le 5 aout 2014), chacun personnalisable par des équipements, et un petit arbre de compétence propre à chacun.

Un contenu conséquent, mais un peu décevant visuellement

Entrons dans le vif du sujet qui est le jeu en lui-même ! Encore une fois, les fans de Dynasty Warriors n’auront pas de surprise, le petit menu de prébataille est bien présent afin de revoir votre stratégie ! Une fois en jeu, une petite déception me guette concernant les graphismes, ce n’est pas la claque graphique de l’année, mais ça n’en reste pas moins plaisant, et dans le titre de Koei les décors n’ont jamais étés le point fort non plus (normal vu les Fx et le nombre d’ennemis à afficher), mais je m’attendais tout de même a un peu mieux !

hyrule2

Pour une fois, la blonde de service pourra se joindre, elle aussi, à la bataille

Après je me répète, ça n’est pas le drame non plus ! La modélisation des personnages quant à elle est bel et bien fidèle et de bonne facture, et reprend les design de Twilight Princess (tenues très certainement débloquables au fil de l’aventure pour d’autres styles). Une ribambelle d’effets spéciaux est bien évidemment au rendez-vous pour accompagner les attaques de masse ! Concernant le gameplay en lui-même, je le répète encore une fois: pas de surprise ! Trois styles d’attaques normales différentes (peut-être plus via l’arbre de compétence ?), quelques coups puissants et des armes secondaires comme les bombes, le boomerang ou l’arc. Le principe du jeu même n’a rien d’innovant, mise à part peut-être le fait de devoir trouver les bonnes armes pour battre les boss, ou résoudre des mini énigmes pour vous frayer un chemin sur la carte. Libre à vous d’ailleurs de la parcourir comme bon vous semble, de petits objectifs bonus et non obligatoires viendront parsemer et diversifié votre route.

 

L’avis définitif de Gice

hyrule3

Impa se la jouera genre: Cloud de FF VII

Pour conclure l’avis de mes collèges, je vous dirais que Hyrule Warriors s’adresse principalement aux fans des deux sagas, ou l’une d’entre elles. Les novices pourraient tout aussi bien trouver leur compte, mais le risque de lassitude pourrait faire grincer des dents. Néanmoins, Hyrules Warriors offre un contenu très vaste, rempli de personnages jouables, de clins d’œil aux divers univers de Zelda, d’une multitude de costumes, de défis qui rendront nostalgique les plus de 20 ans. L’effet visuel est assez détaillé, au niveau des personnages, mais les décors, bien qu’en adéquation avec l’univers des Dynasty Warriors, n’est franchement pas des plus somptueux. En attendant le père Noël, ce titre est bien entendu, à acheter, mais ne vous attendez pas au messie pour autant.

 

Avant de vous quitter, vous pouvez consulter la vidéo spéciale consacrée à Hyrule Warriors:

 

Je ne sais pas quoi mettre en biographie, alors je mets un truxt. Un truxt est plus communément appelé "manque d'inspiration flagrant", il se manifeste souvent accompagné d'une flemme plus ou moins puissante selon l'individu. Si le truxt n'est pas soigné rapidement la flemme peut rester à vie.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*

Lost Password

Sign Up