Preview | Rebuild

Preview | Rebuild

Marre de jouer des bourrins massacrant des zombies par centaines et cela juste pour le petit déjeuner ? Alors Rebuild peut être une solution alternative ! Actuellement en accès anticipé, le titre nous proposera de gérer un groupe de survivant se barricadant derrière des murs pour survivre aux hordes de zombies qui vous attendent au-delà. Ceux-ci ayant leurs propres spécialités ( ingénieur, constructeur,éclaireur,leader et défenseur ), il vous faudra étendre vos murs pour englober de nouveaux bâtiments qui vous rapporteront diverses ressources ou tout simplement plus d’espace. Mais vous ne serez pas les seuls humains encore vivants dans la ville, il y aura donc des choix à faire sur la manière dont vous allez comporter avec eux, ainsi qu’avec les voyageurs demandant le refuge pour la nuit.

A chacun son métier
La fiche d'un survivant

La fiche d’un survivant

Comme je l’ai dit un peu plus haut, vous aurez plusieurs classes à votre disposition qu’il faudra plus ou moins équilibrée selon vos besoins. Un personnage d’une classe ne pourra s’améliorer quand dans sa propre classe, à l’exception de votre personnage principale qui lui pourra s’améliorer dans toutes les disciplines. Nous avons tout d’abord le défenseur, celui-çi constituera normalement le plus gros de votre population, car ce sont eux qui vous défendront des hordes de zombies ou qui nettoieront les zones que vous voulez conquérir. L’ingénieur vous permettra d’effectuer des recherches à condition d’avoir le bâtiment adéquat, il améliora vos murs et créera toutes sortes de petits gadgets afin de faire sauter du bipède mangeur de cerveaux. Le constructeur agrandira vos murs afin d’étendre votre territoire, mais il permettra également de construire des tourelles armées et des bunkers. ( car oui, on ne fait pas les choses à moitié dans Rebuild )

Les deux dernières classes sont plus secondaires, l’éclaireur servira à fouiller une zone, mais pas avant que celle ci soit nettoyée, ou alors avec beaucoup de risque ( et comme un défenseur peut aussi fouiller ). Pour finir, le leader servira à recruter d’autres survivants et à tenir les bars et les églises afin d’augmenter l’humeur de vos survivants. ( Même lorsque la fin du monde est là, on aime prendre l’apéro après avoir confessé ses péchés le dimanche ) Concernant la personnalisation, chaque personnage aura son propre inventaire, afin de s’équiper d’armes et d’outils qui améliorent ses compétences, même si celles-ci ne font pas partie de sa classe. Il sera également possible de leur définir une histoire afin de lui octroyer des bonus, toujours en fonction de sa classe. On voit clairement le désir des développeurs de pouvoir rendre unique chacun de nos survivants, mais cela reste encore sous exploité et il est dommage qu’ils n’aient pas prévu d’arbre de talent, afin qu’on puisse spécialiser et rendre unique chaque survivant.

Le guide du squatteur
Une partie déjà bien avancée

Une partie déjà bien avancée

Il est maintenant temps de parler un peu de l’environnement qui vous entoure, c’est-à-dire la ville en elle même. Certains bâtiments ne vous apporteront que des ressources limitées, comme les supermarchés, qui une fois fouillée ne représenteront plus grand intérêt, mais sa ne sera pas le cas pour tous! Nous avions déjà parlé du bâtiment nécessaire à l’ingénieur pour faire ces recherches, il s’agit en fait d’une centrale nucléaire. Même si je dois avouer que l’idée d’installer son labo dans ce genre d’endroit est un peu saugrenue, ( surtout qu’il n’y a qu’une ou deux recherches sur l’énergie ) il reste que ce bâtiment sera l’une de vos priorités dès que vous aurez obtenu votre premier ingénieur.

Nous avons ensuite le bâtiment emblématique d’un univers post apocalyptique, j’ai nommé l’église ! Vos survivants pourront venir y absoudre leurs péchés ( surtout ceux qui tuent leurs semblables déjà morts à longueur de journée ) et cela pour augmenter leur jauge de satisfaction. Un leader pourra même faire la messe afin d’augmenter encore un peu plus ce bonus. Il y aura les champs qui vous permettront d’avoir des revenus réguliers en nourriture, un bâtiment que je déplore actuellement, car il est trop facile de ne jamais être en pénurie de nourriture. Le bâtiment de police où toutes les décisions importantes se prendront, même si je n’ai jamais compris pourquoi c’est à eux que l’on confie ce genre de chose. ( n’est-ce pas Rick Grimes ) Il y a ensuite le magasin à surprise pour zombie ou workshop pour les intimes. Vous pourrez y construire toutes sortes de pièges à zombie afin de vous faciliter la vie dans la défense de votre territoire. Il y a pour finir le bar qui jouera le même rôle que l’église et les banques qui augmenteront les défenses des cases autour d’elle.

La roue des actions possibles avec une couleur pour vous montrer vos chances de réussite

La roue des actions possibles avec une couleur pour vous montrer vos chances de réussite

Tous ces bâtiments, c’est bien beau, mais il faut encore avoir les ressources pour agrandir suffisamment vos murs et ainsi les englober dans votre zone. Il y avait déjà la nourriture dont je vous avais parlé et qui est la seule ressource que vous pourrez produire, mais il y a également les munitions, l’essence et les matériaux de construction devront être trouvés via des fouilles ou des échanges avec d’autres factions. Ces limitations des ressources est un très bon point, car il vous faudra sans cesse choisir entre agrandir votre zone ou améliorer vos défenses via des tourelles ou bunker. Vous aurez même certains choix de défense qui diminueront le danger que représentent les zombies en échange d’une certaine quantité de ressources. ( par exemple cramer des zombies contre de l’essence )

Pressing, pressing
Vos choix de défense ( S'entrainer ou cramer les zombies sont les deux meilleurs solutions )

Vos choix de défense ( S’entraîner ou cramer les zombies sont les deux meilleurs solutions )

Vous voilà en train de construire votre petite civilisation pépère,tout va bien, les ressources sont abondantes, les survivants sont heureux, mais ça se serait sans compter vos petits camarades morts et affamés. Vous subirez régulièrement, voire en permanence des attaques de zombies aux frontières de vos murs. Ceux ci resteront aux abords de votre ville afin de se regrouper, pour enfin se jeter sur l’un de vos bâtiments. Si celui-ci n’est pas défendu, vos murs seront détruit et il ne fera plus partie de votre ville. Pour gérer les attaques qui viennent de toute part, sans oublier de sans cesse partir à la recherche de ressource ou d’étendre votre ville, vous aurez l’aide de la pause. Il vous sera en effet possible de stopper le temps afin d’établir tranquillement votre stratégie et cela ne sera pas du luxe quand vous aurez une dizaine de survivants à gérer.

Le niveau de menace que représente un groupe de zombies est affiché via des niveaux de couleurs allant du rouge ( vous êtes dans la merde ) au vert ( tir aux pigeons ), il vous sera alors possible de positionner des survivants en défense et de voir ainsi la couleur du groupe virer vers le vert. ( car plus il y a de défenseurs, moins le groupe est dangereux ) Une fois le groupe passé à l’attaque, il vous sera proposé plusieurs choix de défense, certains qui augmenteront le pourcentage d’échec ou de blessure, comme le fait de protéger les bâtiments. Et d’autres au contraire, vous proposeront de diminuer les chances d’échecs en distrayant les zombies avec de la nourriture, ou en usant de davantage de munitions pour tirer à volonté, mais cela représentera des ressources gaspillées. Un dernier point à évoquer et non des moindres, est la gestion des hordes de zombies. En effet, en plus d’être plus nombreux que ceux en groupe, ils n’attendront pas avant de passer à l’attaque, ce qui vous laissera peu de temps pour réagir et il vous sera impossible d’avoir un indicatif du niveau de dangerosité dans leur cas. Il vous faudra souvent regrouper quelques survivants pour repousser cette vague sans trop de casse, mais avec le risque que des groupes de zombies qui étaient en standby passent justement à l’attaque à ce moment-là . Un point intéressant est que lorsqu’une horde passe sur un groupe de zombies, ceux-ci l’englobent est devient encore plus féroce ! Chouette, n’est-ce pas !

Conclusion
Aidez son prochain peut parfois se relever payant !

Aidez son prochain peut parfois se relever payant !

L’un des premiers points négatifs du jeu est clairement sa bande-son qui manque de vie, pas de bruitage lorsque l’on attaque une zone, qu’on décide d’utiliser de l’essence pour se débarrasser des zombies ou tout simplement lorsque l’on construit quelque chose. Même si les bruitages sont souvent relayés à la fin du développement, il aurait été sympa d’en avoir un aperçu, même si ceux-ci n’étaient pas au top qualité. ( car il est plus facile d’améliorer que d’ajouter )En parlant de vie, ( je sais c’est ironique dans un jeu de zombies )la carte en manque cruellement également. Bien que celle-ci ait été conçue pour qu’elle soit lisible, chose très bien réussie, je trouve qu’elle est bien trop statique, on ne voit aucun zombie se balader dans la ville, aucun survivant se balader à la recherche de ressource. C’est un point, qui j’espère, sera grandement retravaillé, car regarder pendant des heures une carte statique où les seuls changements sont l’emplacement des cercles représentant vos survivants et les zombies, ben c’est lassant.

Le titre possède une durée de vie moyenne, mais qui ne demande qu’à être rallongée en augmentant la difficulté ou en augmentant les nombres d’événements possibles. ( mutinerie par exemple ) Il serait d’ailleurs intéressant de voir apparaître un mode multijoueur, vous pourriez ainsi marchander avec votre voisin, ou au contraire l’annexer pour prendre son territoire. On aurait alors toute sorte d’invention pour venir saboter la ville de son adversaire, on pourrait attirer des hordes de zombies en mettant de la nourriture à proximité de leurs murs. D’ailleurs en parlant de relation avec les autres groupes de survivants, on voit que c’est un point sur lequel les développeurs ont décidé de s’attarder. Leurs prochaines mises à jours promettent plus d’événements par rapport à eux, car je dois avouer que pour l’instant cela reste fort limité. Au final, je trouve que Rebuild est un bon jeu, même s’il reste encore beaucoup de chose à améliorer pour éviter qu’on s’en lasse trop vie et j’ai trouvé le jeu est un poil trop cher. Un coût entre 8 et 9 euros aurait été selon moi, plus raisonnable !

Le lien vers le jeu sur steam

L'homme qui jouait aux échecs car il trouvait les chevaux "mignon"

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*

Lost Password

Sign Up