Sailaway The Sailing Simulator – Avis Test de l’early Access

PC

Sailaway The Sailing Simulator – Avis Test de l’early Access


OH mille milliards de mille sabords ! que j’aime découvrir des simulations, surtout quand il s’agit d’un domaine qui m’est inconnu et où je pars de rien. A la base, je suis plutôt branché simulation de sports collectifs ou pas, mais certainement pas de voile. Et pourtant, Sailaway The Sailing Simulator est un vrai simulateur de voile pour néophyte et expérimenté. Le jeu développé par un seul homme, Richard Knol, nous emmène à découvrir sa passion et son amour pour la voile. Un vent de fraîcheur apporté au monde des jeux vidéo.

Sailaway The Sailing Simulator 1Oh mon batooooooooo !

« Tu es le plus beau des bateaux » comme dirait un certain Eric Morena (cliquez ici et découvrez ce hit). Sailaway The sailing Simulator est un jeu de passionné fait par un passionné à destination des passionnés (ou pas). Voilà, j’aurais pu m’arrêter là et finir ce test, mais ce n’est pas le cas, j’ai beaucoup de choses à dire. Mesdames et Messieurs, si vous vous initiez à ce simulateur de voile, prenez le temps d’emmener avec vous des feuilles de notes et un stylo-bille car vous allez apprendre des choses.

Évidemment, qui dit simulateur, dit tutoriels. Et franchement, on se dit qu’heureusement que Monsieur Knol y ait pensé, sinon on serait bien dans le caca de mouette. Le monde de la voile et des bateaux en général est rempli de jargon et d’explications techniques qu’il est utile de connaitre par cœur quand on en fait pour de vrai. Bah oui, vaut mieux hein ! Ici, on a le droit de ne pas tout comprendre grâce aux aides instaurées dans le jeu qui permettront aux débutants de s’habituer et de prendre ses aises avec son bateau. Les tutos sont bien expliqués avec des illustrations et hyper complet, passant par les différents types de voiles et de cordages, la planification des voyages ou l’utilité des penons (oui, je me la pète avec mon jargon du Commandant Cousteau).

Sailaway The Sailing Simulator tuto

« Les cordages pour les Nuls »

Le contenu

En terme de contenu, le jeu vous propose plusieurs modes de jeux ou activités ainsi que plusieurs types de bateaux (chacun ayant une particularité bien définie). Il y a les défis qui sont là uniquement pour vous surpasser et battre vos records. Mais également vous mettre dans des conditions particulières. Certains sont vraiment sympa, comme celui qui vous place dans la peau du célèbre navigateur Vasco de Gama (l’homme pas le club de foot hein) avec les conditions de l’époque. De plus, les informations historiques enrichissent la simulation et apportent un plus à l’expérience de jeu. Ensuite, le mode course dans lequel sont disponibles les courses officielles et celles créées par la communauté. Et enfin, il est possible de rejoindre d’autres navigateurs (humains), c’est très pratique quand on veut naviguer en groupe ou faire connaissance avec d’autres marins en tchattant par exemple.

Sailaway The Sailing Simulator 2

Oh qu’il est beau mon bateau !

C’est pas l’homme qui prend la mer

« C’est la mer qui prend l’homme », comme dirait un certain Renaud (cliquez ici et découvrez ce hit). Effectivement, dès que l’on navigue en mer, on se sent emporté par l’immensité et le dépaysement des océans. Ce jeu est à la fois une simulation et un jeu d’exploration, ou du moins, de contemplation. Il ne faut pas oublier que ce titre est destiné aux amoureux de la voile et de la mer en général. Et nul doute qu’il vous arrivera parfois de vous arrêter de naviguer et de vous déplacer vers l’avant du bateau pour regarder un couché de soleil ou admirer les dauphins qui nagent à côté de votre voilier. D’ailleurs, à ce propos, le jeu n’a pas à rougir. Les graphismes sont beaux, les océans, les bateaux sont bien modélisés et fourmillent de petits détails. Il est possible de modifier vos bateaux à votre guise. Les conditions météos sont visuellement réaliste, donc sortez vos K-way en pleine tempête.

Sailaway The Sailing Simulator drisse

Drisse de Jib à 64%…La base quoi.

Avec le vent de l’Est écoutez-le tenir

« Le plat pays qui est le mien » comme disait un certain Jacques (cliquez ici et découvrez ce hit). Et le vent, il est une figure importante, dans ce Sailaway The Sailing Simulator. Le gameplay et le moteur physique essaient de coller un maximum à la réalité. Du coup, les vents et les conditions climatiques sont la base pour une bonne navigation et en toute sécurité. Mais pas seulement, une gestion des voiles, du cordage et la planification de son voyage seront vos leitmotive. Heureusement, vous pouvez gérer tout cela dans le menu et choisir des aides si vous êtes débutants. Au contraire,  si vous avez l’âme d’un grand navigateur alors vous pouvez passer le niveau de compétence en « expérimenter » et gérer votre bateau de A à Z. D’autant plus, que comme tout bon marin le sait, c’est l’expérience qui fait d’un marin, un bon marin. Pour cela, vous aurez la possibilité de naviguer n’importe où sur le globe (dans l’eau bien sûr) avec les conditions météorologiques qui sont actualisées en fonction de la vraie météo. Si ça c’est pas trop classe !

Actuellement, le jeu se concentre sur la navigation, il n’y a pas de possibilité de stationner aux ports. Mais, on peut espérer qu’un jour le jeu puisse le permettre à l’avenir. A noter aussi, que malgré l’early access, le jeu est stable. Mise à part un petit bug de menu je n’ai eu aucune mauvaise surprise.

Sailaway The Sailing Simulator Flipper

Flipper et toute sa smala.

Écoutons les vagues

Niveau sonore, pas de surprise, on entend souvent la même chose, mais logique puisque le jeu se consacre à un seul type d’environnement : la mer, l’océan, le grand bleu, bref, de l’eau et du vent en somme. Du coup, on écoute les vagues se briser sur la coque du bateau, le vent et les conditions atmosphériques diverses. Ensuite, la bande-son n’est pas extraordinaire. Ce n’est pas vraiment ce que l’on recherche à première vue dans une simulation de ce genre. Au final, le mieux est encore d’enlever la musique dans le menu et d’écouter l’océan et ses mystères. Oui, dans Sailaway The Sailing Simulator pas besoin de musique, le chant des vagues suffit…

Sailaway The Sailing Simulator Belgique

Un peu de patriotisme n’a jamais noyé personne.

 Conclusion

Une simulation de ce genre, c’est toujours quitte ou double auprès du grand public, ça passe ou ça casse. Véritable surprise pour ma part, cette early access de Sailaway The Sailing Simulator a réussi à me séduire. Pourtant, partant avec aucune base théorique ni aucun réel intérêt pour le monde des bateaux et de la voile. J’ai apprécié ce jeu, qui accompagne les débutants vers l’apprentissage d’un nouveau domaine. Je dirais même plus, j’ai appris des choses. Voilà de quoi enrichir sa culture générale et pouvoir parler bateaux lors d’une soirée entre potes (oui je sais, la situation est improbable). Bref, en espérant que le jeu de Richard Knol continue à s’améliorer, en tout cas il est sur la bonne voie pour devenir un ambassadeur dans les jeux de niches que sont les simulations de voiles/bateaux.

Good

  • Simulation pour débutants/Expérimentés
  • Plutôt joli
  • Sensation de liberté
  • Les tutos
  • Le multi

Bad

  • Manque encore un peu de contenu
  • La musique à mettre en mute
7

Très sympa

Graphismes - 7
Gameplay - 8
Bande son - 6
Les jeux vidéo, je suis tombé dedans quand j'étais petit. Je me soigne mais mon cœur de passionné s'emballe dès que je vois une manette ou un clavier/souris... Accessoirement, je scrute les pépites sur Football Manager. Sinon, je touche également à tout ce qui concerne l'High-Tech.
Average User Rating Write A Review 0 User Reviews
4
2 votes
Rate
Submit
Your Rating
0

Lost Password

Sign Up