Warner Bros nous revient avec un titre qui fera surement plaisir aux fans de l’auteur du seigneur des anneaux, mais pas seulement ! L’époque choisie est celle du troisième âge qui parlera du retour de Sauron, une période où le mal pourra agir à sa guise, car personne n’était réellement préparé à cet événement… Orienté action-aventure, le tout dans un monde (plus ou moins) ouvert, le jeu se voudra facile à prendre en main, tout en laissant un éventail de possibilités et apportera un peu plus de difficulté que la plupart des titres du même genre. Nous commençons donc avec le capitaine Talion, rôdeur à la porte noire, entraînant son fils, jusqu’à ce que celle-ci se fasse attaquer par la main noire… Que peut bien nous cacher… L’ombre du mordor !

La porte noire, la fin pour certains, un début pour d’autres

Enfin une double parade justifiée !

Enfin une double parade justifiée !

Shadow Of Mordor nous plonge dans la peau de notre capitaine sous forme de tutoriel, non pas en tant que novice, mais bel et bien en tant que maître ! Vous apprendrez donc les bases du jeu sous forme d’entrainement que le personnage inculquera à son fils, ou alors pour surprendre votre bien-aimée. Une manière un peu plus originale que ce dont on a l’habitude de voir. Le système de combat se déroule à la manière d’un Batman ; lorsque vous posséderez assez de combos, vous pourrez exécuter vos adversaires avec classe, faire une attaque de zone, ou prendre le contrôle du pauvre orc qui passera à portée de main. Il sera également possible de tirer à l’arc et de ralentir le temps afin de pouvoir viser tranquillement, à condition d’avoir assez de concentration. Vous pourrez ainsi enchainer trois ou quatre Orcs d’une flèche dans la tête, et cela sans trop de problèmes (pour ceux qui aiment se la jouer Legolas). Enfin, les contres vous permettront non seulement de bloquer les coups standards, mais également d’avoir une chance d’étourdir votre adversaire, en vous laissant tout le loisir de l’égorger ou de l’attraper pour l’interroger sur l’un des chefs. En ce qui concerne l’IA, les Orcs n’attendront pas un ticket pour vous attaquer, ne vous attendez pas à pouvoir achever l’un de leurs congénères au sol sans que l’un d’entre eux ne profite pas de ce moment d’inattention pour vous attaquer. Par contre, il vous suffira de vous trouver à trois mètres du sol pour passer complètement inaperçu.

Des débuts difficiles

Des compétences stylées, mais un brin trop puissantes

Des compétences stylées, mais un brin trop puissantes !

Dans Shadow Of Mordor, Vous ne posséderez évidemment pas tous les pouvoirs immédiatement, vous obligeant au départ à faire attention aux hordes d’orcs, et à préparer minutieusement des embuscades aux chefs de ceux-ci. Une difficulté qui ira, hélas, en décroissance au fur et à mesure que vous débloquerez les pouvoirs de talion et du spectre Elfe qui vous ait lié. Néanmoins, les pouvoirs possèdent une classe indéniable pour certains. Monter sur des monstres géants pour s’en servir comme monture, vous téléportez vers un Orc que vous visez avec votre arc pour apparaître derrière lui et l’exécuter, éliminer un orc de manière brutale afin que ses congénères paniquent et tentent de s’enfuir, et bien d’autre pouvoir de ce gabarit. Dès lors, vous passerez rapidement de rôdeur de la porte noire à celui que l’on nomme « L’immortel ». L’arbre des compétences où vous acquérez vos techniques sera bloqué par deux choses. Premièrement, par une ressource appelée « Pouvoir », et que vous pouvez acquérir en tuant des chefs Orc ou par certaines missions pour mettre la pagaille dans la hiérarchie. Secondement, certaines compétences sont bloquées tant que vous n’avez pas effectué les missions adéquates.

 

Allons chasser de l’Orc !

Voici comment est schématisé la hiérarchie Orc

Voici comment est schématisé la hiérarchie Orc

Pour tuer un chef Orc, il existe plusieurs solutions. La première et surement la moins pratique est qu’il vous tombe dessus par surprise. Cela peut arriver alors que vous engagez le combat non loin de lui, voire directement sur lui en pensant qu’il s’agissait d’un Orc tout à fait banal, ou simplement car il se trouvait dans les environs et a réussi à vous pister, tout en attendant sagement de pouvoir vous découper en morceau lors de moments difficiles (Avec une lame empoisonnée de surcroit). La seconde consiste à attraper un Orc et à l’interroger grâce au pouvoir du spectre Elfe. Celui-ci vous fournira la position approximative de leurs chefs hiérarchiques, et certains vous décriront même les forces et les faiblesses de ceux-ci. Il sera possible dans la seconde partie de prendre possession des Orcs, et plus précisément des capitaines. Vous pourrez alors lui demander de trahir son chef de guerre, à condition qu’il en serve un bien sûr. Il est d’ailleurs possible de prendre le contrôle de la totalité des capitaines qui entourent un chef de guerre, et ainsi attendre tout simplement que ceux-ci prennent la tête de leur chef, et cela sans même devoir vous salir les mains.

Ne pas pouvoir mourir, bénédiction ou malédiction ?

Les choix lorsqu'on prends le contrôle d'un chef

Les choix lorsqu’on prends le contrôle d’un chef

Un des points forts du jeu est que la hiérarchie entre les Orcs n’est jamais fixe ! Il leur arrivera souvent de s’entre-tuer pour prendre la place d’un autre, ou alors un chef de guerre qui recrutera des capitaines comme garde du corps. Il est d’ailleurs amusant de constater que si un Orc-soldat vous tue, celui-ci aura de fortes chances de devenir capitaine. Ne pouvant mourir, vous reviendrez au respawn le plus proche, représentés par des tours de lumière. Et lorsque que vous serez amené à revoir l’Orc qui vous avez tué, celui-ci n’hésitera pas à vous rappeler qu’il vous avait mis une bonne dérouillée la dernière fois que vous l’aviez combattu. Un petit peu comique, surtout qu’il m’est arrivé de coincer sur certains chefs de guerre et que ceux-ci ne m’ont jamais ressorti la même tirade.

Une terre stérile, recouverte de cendres … ou pas

Voici ce que Warner entends par terred stériled et recouvertent par les cendres

Voici ce que Warner entends par terre stérile et recouvert par les cendres

Si vous vous imaginiez le Mordor tel que Boromir l’avait décrit dans le premier film, vous pouvez oublier directement cette image. Sans être un coin paradisiaque, le décor reste recouvert de verdure à beaucoup d’endroits et il n’y a pas d’énorme tranchée dans le sol où des centaines d’Orc seraient à l’affut de métaux pour pouvoir alimenter les forges. (qui ne seront pas présente non plus) C’est donc bien tout le côté industriel et ravageur des Orcs qui a été zappé dans le jeu. De plus, excepté les forteresses ennemies, le reste de la map sera affreusement vide en terme de décor, mise à part quelque nivellement, histoire de vous occuper pendant que vous passez d’une forteresse à une autre. Graphiquement le titre reste bon sans pour autant être splendide, Talion est bien représenté, ses animations et celles des Orcs pourront sans problèmes combler vos attentes.

Shadow Of Mordor: La conclusion

Sans être une grande révolution, Shadow Of Mordor reste un très bon investissement à faire, et à vrai dire, il n’aurait pas fallu grand-chose pour qu’il devienne un excellent jeu. La durée de vie est conséquente, et même après plusieurs dizaines d’heures de jeu, je ne me lasse pas de trancher des Orcs. Les personnages manquent un peu de profondeur et de charisme, mais cela sera compensé par votre classe au combat, où lorsque vous attaquerez un camp à dos d’une sorte de géant. On pourra même remarquer de nombreuses références à l’œuvre originale (cela se remarquera beaucoup pour ceux qui lisent les livres), bien que de grosses erreurs ont été faites aussi. Pour résumer, un jeu à mettre dans beaucoup de mains et encore plus dans celles qui se sont lassées d’Assassin Creed…

 

Envie d’y jeter un oeil ?

Good

  • Les événements de pouvoir entre orcs
  • Les défis sympas
  • Le système de mort intéressant
  • Une bonne durée de vie
  • Préparer minutieusement vos attaques sur les chefs
  • Une bonne difficulté, en tout cas au départ
  • Référence parfois subtile à l'oeuvre

Bad

  • Map en grande partie vide
  • Le système némesis ne tient pas ses promesses
  • Les personnages principaux pas assez profond
  • On ne ressent pas les ravages des Orcs sur le Mordor
  • La difficulté va en décroissance
7.2

Très sympa

Graphismes - 7.3
Gameplay - 7.6
Bande son - 6.8
Scénario - 7
Je pense qu'il existe un sens artistique inhérent entre les cookies et le jeu vidéo, permettant de démontrer que les pingouins roux d'Afrique ne se révèlent pas seulement de nature belliqueuse aux licornes, et que ... Non en fait je m'en fout, j'achète tous les Call of, je rage sur LoL et je me moque des moutons qui achètent Apple. - envoyé de mon Iphone 6 -
Average User Rating Write A Review 0 User Reviews
8.9
1 vote
Rate
Submit
Your Rating
0

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*

Lost Password

Sign Up