Skull and Bones – Avis Preview E3 2017

Skull and Bones

Skull and Bones – Avis Preview E3 2017


D’abord mitigés à son annonce lors de la conférence d’Ubisoft, c’est une belle surprise que nous a réservée la démo de Skull and Bones lors de notre passage au stand de l’éditeur. Nous nous attendions très honnêtement à un copier/coller d’un Black Flag auquel on aurait rajouté un mode multijoueur, mais le concept a été peaufiné et nous y avons pris beaucoup de plaisir pendant les 30 minutes d’essai.

L’or irrite la soif de l’or, et ne l’étanche pas

Le but du mode auquel nous avons pu jouer était de récolter un maximum d’or et surtout de le garder jusqu’à la fin de la partie. Pour la récolte, nous pouvions abattre les vaisseaux PNJ qui rapportaient plus ou moins d’or en fonction de leur armement ou nous pouvions voler le butin de l’équipe adverse en coulant leurs bateaux.

A la fin du chrono, nous devions nous diriger vers la zone de fuite qui était la même que celle de l’ennemi sous peine de se faire abattre par la marine. C’est un moment assez intense, car c’est là que vous validerez le butin acquis à condition de bien y être arrivé. Car la zone étant assez étroite, elle pousse à un dernier affrontement avec l’ennemi et particulièrement avec ceux qui ont un petit butin et qui préféreront se sacrifier pour vous détruire ou vous empêcher d’apporter le votre. ( le mieux étant de détruire un ennemi et rapporter son butin évidemment )

Skull and Bones

FIRE !!!

A vouloir la gloire seul, on ne récolte que la solitude

Pour cette démo, nous avions eu le choix parmi trois types de bateaux disponibles :

  • Le sniper : Possédant un mortier et des canons longues distances, il reste très fragile et n’est bon que bien entouré
  • L’équilibré : Il a une bonne manœuvrabilité et son principal but est d’attaquer les bateaux ennemis dans leurs angles morts pour leur foncer dessus ou leur tirer dessus à bout portant. Pour cela, il pourra compter sur ses boulets chaînés qui bloqueront l’avancée des ennemis, ce qui est idéal lorsqu’on trouve une cible isolée qui tentait de s’enfuir.
  • Le fortifié : Comme l’indique son nom, il est celui qui possède la meilleure coque, ainsi qu’une bonne batterie de canons prêts à déchiqueter quiconque passera à sa portée. Mais son poids l’empêche de naviguer avec agilité et encore plus lorsqu’il n’est pas dans le sens du vent.

L’équilibre entre ces trois classes est fait de manière à ce qu’il ne soit clairement pas avantageux de joueur seul. Ne vous attendez donc pas à pouvoir prendre en embuscade, seul, deux ou trois bateaux car ceux ci auront vite fait de vous détruire et de prendre votre butin. Le jeu pousse d’ailleurs souvent à la fuite dés que la situation n’est pas à votre avantage, car le temps pour revenir sur le champ de bataille est assez long.

Au final

Le jeu nous a réellement procuré une grosse dose de fun, mais nous n’avons pas pu voir ce qu’il y avait en dehors de la bataille pour l’or. Trois types de bateaux, cela reste trop peu pour tenir sur une dizaine d’heures de jeu et nous attendons de voir les différents modes de jeux, ainsi que les personnalisations de bateaux en terme d’armement et donc de gameplay.

Skull and Bones possède donc une très bonne base, il ne reste plus qu’à voir si Ubisoft saura l’exploiter !

 

L'homme qui jouait aux échecs car il trouvait les chevaux "mignon"

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*

Lost Password

Sign Up