Sniper Ghost Warrior 3 – Avis Test

PC PS4 Xbox One

Sniper Ghost Warrior 3 – Avis Test


Dans une armée, on sait qu’il y a plusieurs postes, plusieurs types de soldats. Et, à mon sens, le soldat le plus important, le plus dangereux, mais aussi le plus fou, c’est le sniper. Pourquoi ? Parce qu’un soldat sur le terrain, il est dans le feu de l’action, son cœur bat à fond, l’adrénaline est là. Il suit son instinct de survie quasi plus que ses ordres. Alors qu’un sniper, c’est tout l’inverse. Il est calme, lucide, toujours conscient de ce qu’il fait. Il tue parce-qu’il obéit aux ordres. Et je trouve ces gens remarquables, même si on est tous d’accord que tuer, c’est mal… Mais en temps de guerre, c’est ça ou on meurt. Donc j’ai toujours été admiratif de ces tueurs de sang-froid. Raison pour laquelle on m’a dit « tiens, fais le test de Sniper Ghost Warrior 3, toi qui aimes bien le sniper ». Cool ! Je vais exploser des têtes ! ça sonne un peu sadique, mais je vous jure que je vais très bien, que je ne violente pas de petits animaux dans la vraie vie.

La découverte de Sniper Ghost Warrior – l’assassin qu’on ne voit pas

À part quand j’ai du tester Mass Effect: Andromeda (je n’avais rien lu dessus à part la date de sortie pour ne pas me faire spoiler ou influencer), je me renseigne toujours avant de tester un jeu. Et encore plus quand je dois tester le 3e volet d’un jeu auquel je n’ai jamais joué avant. J’apprends ainsi que Sniper Ghost Warrior 3 n’est pas qu’un jeu de sniper, mais aussi un jeu où l’on peut jouer avec des styles différents. En fait, tout est dans le titre. Soit tu te la joues Sniper en restant à distance, soit tu te la joues Fantôme (« ghost » en anglais, ça veut dire fantôme en fait, juste au cas où, on sait jamais…) en mode infiltration, soit tu te la joues bourrin (warrior quoi) et tu rentres dans le tas. Déjà, c’est bien d’avoir le choix ! Parce que faire du snipe, obligé, ça peut être chiant à la longue. J’apprends aussi que ce n’est pas des missions qui se suivent, mais plutôt un monde ouvert où l’on fait les missions qu’on veut. Et ça, c’est très tendance, très intéressant ! Par ailleurs, ça vous fait pas penser à un jeu qui a fait grand bruit avant ça ? Mais si ! L’excellent Sniper Élite ! Et Sniper Élite, je connais bien ! Aaaaaah, j’ai finalement un bon point de repère pour comparer, même si les jeux ne sont pas identiques. Bon, allons découvrir ça, lançons-nous dans l’aventure !

Sniper Ghost Warrior 3 Review

Je sais que je vais mourir, donc je fais une sale tête.

Histoire Hollywoodienne… ou pas

Sniper Ghost Warrior 3 commence bien, avec une mission tutoriel nous apprenant les bases du style de jeu. On arrive dans une sorte de ville fantôme en compagnie de notre frère, et quelques soldats qu’on doit dégommer. Pour résumer un peu l’histoire, on est un américain (comme par hasard), Jon North, qui débarque en Géorgie, en Europe de l’Est, pour rétablir l’ordre à base de gros calibre dans la tête. Voilà, j’ai résumé le jeu… Bon, l’histoire s’enrichit un peu quand, à la fin de la mission tuto, le groupe de mercenaire ennemi s’en va en prenant votre petit frère en otage. Il faut bien une raison personnelle pour que le héros reste dans ce pays et défonce tout le monde. Donc niveau histoire, faut avouer qu’on n’est pas au top du scénario. C’est basic, tel un film d’action qu’on regarde le dimanche après-midi à la télévision quand il n’y a rien d’autre à faire. Espérons que le jeu ait plus à offrir que ça quand même.

Sniper Ghost Warrior 3 Viseur

La petite aide n’est pas superflue pour faire mouche à chaque fois.

Open World, mais pas trop

Bon, on nous a promis du Open World. Et ça, c’est cool ! Sniper Ghost Warrior 3 commence, mais pas directement, parce qu’on doit déjà attendre une plombe que le chargement soit terminé ! Et quand je vous dis que c’est long, c’est vraiment long ! OK, je n’ai pas une PS4 Pro, mais quand même.

Parlons un peu des graphismes de Sniper Ghost Warrior 3. Nous sommes dans des montagnes un peu aride, avec une végétation pas super verdoyante. Je n’ai jamais été en Géorgie, mais j’imagine qu’ils ont fait des recherches comme l’a fait Tom Clancy’s Ghost Recon Wildlands avec la Bolivie. Ça, c’est pour l’ambiance. Mais graphiquement parlant, ce n’est pas waouh quoi… Des couleurs très fades, une atmosphère très triste. Et ça ne casse pas des briques. On aurait aimé quand même un peu plus de vie.

En parlant de vie justement, les routes sont désertes. Pas d’habitants, pas de méchants qui se promènent hors des camps à pied ou en voiture. Nada. Donc c’est Open World, mais l’intérêt de se balader en voiture est juste parce qu’on a pas encore débloqué le point de déplacement rapide de la zone où on veut aller, c’est tout. Donc, le long temps de chargement sert juste à charger le décor… Je suis un peu déçu. Mais bon.

Sniper Ghost Warrior 3 Nature

On dirait que la nature revient après une bombe nucléaire…

Est-ce qu’une balle dans la tête, ça fait mal ?

Parlons du gameplay de Sniper Ghost Warrior 3 à présent ! Parce que même si les graphismes ne sont pas au top, un bon gameplay peut très facilement effacer ça. On a tous déjà joué à un jeu moche, mais qui était génial.

Comme dit précédemment, nous avons 3 styles de jeu possible : sniper, infiltration ou foncer dans le tas. Ces 3 styles sont d’ailleurs associés à 3 arbres de compétences. En réalisant un meurtre, une action, dans un de ces styles, vous gagnez de l’expérience pour cette compétence. L’idée est sympa. On va donc tester les différents styles.

Le sniper : avec le fusil sniper de base, on ne peut pas zoomer (on a pu tester ça dans la mission tuto au début). Mais on peut régler de dénivelé en fonction de la distance de votre cible. Dans la pratique, qu’on le règle ou pas, je n’ai pas l’impression que ça change grand-chose. Parce qu’on a un petit point rouge qui nous aide quand on garde notre respiration afin de savoir où la balle va tomber avec le vent, la distance, etc. Donc ce n’est pas super difficile de faire des headshots. Quand on tire, on a un slow motion avec la caméra qui suit la balle, comme dans Sniper Élite. Sauf que, contrairement à ce dernier, la balle touche la tête, on voit du sang qui gicle, mais le visage de la cible ne change pas, rien n’explose, rien ne vole. Si le soldat n’a pas de casque, on peut parfois voir un « trou » dans le crâne de la cible, permettant ainsi de voir l’intérieur de la texture du personnage… Quand je vous dis que graphiquement, c’est décevant, c’est que c’est vraiment décevant. Faut avouer que Sniper Elite a mis la barre très haute avec ses animations d’exécution à la Mortal Kombat. Donc ici, c’est un peu pauvre.

Sniper Ghost Warrior 3 textures

Quand je vous dis que c’est juste la texture qui devient invisible.

L’infiltration : on se glisse derrière l’ennemi avant qu’il nous voie et on lui plante un couteau dans la gorge. Voilà voilà. J’ai rien d’autre à dire.

Le bourrin : là par contre, il y a des choses à dire ! Parce que vos talents à Call Of ou CS : GO ne vous serviront à rien dans ce jeu ! Pour ma part, à chaque fois que j’ai affronté un ennemi en face à face, soit j’ai morflé grave, soit je suis mort. Si les méchants ne sont pas devant vous et que vous ne savez pas vous cacher, vous prenez salement cher ! Donc c’est vraiment le style que je vous déconseille fortement, sauf si vous aimez le défi. Mais moi, je ne suis pas venu ici pour souffrir okay ?!

Niveau mission, une fois qu’on a compris le principe, on a tout compris. Les missions secondaires sont fort redondantes. Dans les deux cas, vous trouverez toujours un bord de monticule rocheux plat en face de la base, une maison ou bâtiment avec un toit plat au même niveau que la fenêtre du gars à abattre. En gros, tout est fait pour que vous puissiez utiliser votre sniper. Mais parfois, c’est un peu trop flagrant quand même. Le point positif de Sniper Ghost Warrior 3, c’est que, comme c’est un Open World, vous pouvez faire la mission secondaire que vous voulez, quand vous voulez. Un peu comme un Tom Clancy’s Ghost Recon Wildlands, et ça, c’est assez sympa.

Sniper Ghost Warrior 3 Les Players Du DimancheConclusion

Sniper Ghost Warrior 3 a du potentiel, mais qui a été très peu exploité. Graphiquement, c’est équivalent d’un jeu d’il y a quelques années. Les différentes approches sont originales sans pour autant être vraiment un must. L’histoire est bateau et quelconque. Si vous aimez le sniper, vous allez aimer le jeu. Mais si vous avez joué à Sniper Élite, vous serez fort déçu. Ce n’est pas le jeu de l’année, mais si vous n’êtes pas un maniaque du détail dans les jeux vidéo, mais que vous kiffez mettre des headshots à 500 m, ce jeu est fait pour vous !



Acheter le jeu sur PlayerOne.Be

Good

  • Univers du sniper assez bien représenté
  • La non linéarité des missions grâce à l’Open World

Bad

  • Graphiquement dépassé
  • Open World super pauvre
  • Temps de chargement extrêmement longs
  • Redondance des missions
6.4

Sympa Sans Plus

Graphismes - 6.2
Gameplay - 7.3
Bande son - 6.1
Scénario - 6.1
Average User Rating Write A Review 0 User Reviews
0
0 votes
Rate
Submit
Your Rating
0

Lost Password

Sign Up