Un jeu vous replongeant dans la Première Guerre mondiale ! Si cette période de l’histoire vous a intéressé, alors ce jeu est fait pour vous !

 

La guerre et ses joies …

Une trame narrative pleine de rebondissement

Une trame narrative pleine de rebondissement

Soldats inconnus, le nouveau bébé d’Ubisoft qui a été pondu par le moteur UbiArt Framework, lequel avait déjà servi pour Rayman et Child of Light. Cette année étant celle de la célébration des 100 ans de la Première Guerre mondiale, le jeu nous contera l’histoire des tranchées et du massacre des millions de personnes. Vous pourrez y voir le quotidien des soldats, ce qu’il faisait pour passer le temps, les astuces qu’ils utilisaient pour améliorer leurs conditions et des techniques de guerre. Mais vous découvrirez également comment les civiles ont dû faire face à tout cela, car dans ce chaos, personne n’était épargné. C’est donc via 4 personnages qui nous donneront une vision unique de la guerre que vous parcourez le jeu, résolvant des énigmes afin de déloger des nids de mitrailleuses, sauver un soldat acculé ou vous échappez d’un camp de prisonniers. Vous aurez également un chien sauveteur comme fidèle compagnon, vous écoutant au doigt et à l’œil afin de vous aider dans votre aventure qui vous servira de fil conducteur au travers des 4 histoires.

 

Un cours d’histoire comme on aimerait en avoir !

Des faits historiques agréables à lire

Des faits historiques agréables à lire

Nous commençons donc l’histoire par un jeune Allemand qui habite en France avec son épouse (Française), les Allemands devant quitter le territoire français pour retourner dans leur pays, nous assistons ainsi dès le départ à une poignante séparation, laissant seule sa femme enceinte avec son vieux père. Mais comme si la tribu n’avait pas été assez élevée, voilà que quelques jours plus tard, c’est au tour du père d’être appelé pour le front malgré son âge, laissant à la jeune demoiselle la ferme et un bébé à gérer. On voit qu’avec seulement la petite cinématique d’introduction, le titre tient à nous montrer le côté sombre de la guerre, ce qui nous changera de la plupart des autres jeux. Durant le déroulement de votre partie, outre les faits historiques qui pourront vous être narrés ou montrés, il vous sera possible de consulter dans votre menu de courts récits, vous donnant de plus amples informations sur le lieu où vous vous trouvez. Il y aura également des objets disséminés à travers le niveau, qui, une fois ramassé, vous donnera des anecdotes concernant ceux-ci, par exemple, le fait qu’un mouchoir imbibé d’urine pouvait vous protéger en partie des gaz moutarde. Ubisoft a réussi à résumer les événements afin de les rendre intéressants à lire, sans pour autant nous assommer de texte à rallonge, une prouesse dont les professeurs d’histoire devraient s’inspirer.

 

Des personnages attachants

Il va falloir jouer de l'équilibre avec le chien

Il va falloir jouer de l’équilibre avec le chien

Nous avons donc 4 personnages, ayant chacun un point de vue différent de la guerre, mais surtout ayant un objectif propre à chacun. Nous avons tout d’abord, le soldat américain noir qui en recherche de vengeance sur l’un des généraux ennemis. Il y a le vieux soldat français qui se liera d’amitié avec l’américain et qui sera tout d’abord à la recherche de son beau-fils allemand, puis qui tentera de survivre pour rejoindre par la suite sa fille. Une étudiante belge suivant ses études à Paris qui décide de rejoindre l’effort de guerre en tant qu’infirmière, afin d’aider les soldats blessés, mais également à retrouver son père kidnapper. La jeune demoiselle sortira d’ailleurs les deux précédents personnages du pétrin plus d’une fois, notamment grâce à ses qualités de conductrice. Enfin, il y a le soldat Allemand qui a dû retourner dans son pays d’origine contre sa propre volonté et qui une fois capturé, cherchera à s’échapper pour rejoindre sa dulcinée et son enfant. Autant dire que nous avons là des personnages hauts en couleur, d’autant plus que chacun aura son propre journal intime, renforçant l’empathie et l’implication que l’on pourrait avoir envers eux. En bonus, nous avons un chien sauveteur qui vous ferait presque oublier les horreurs du champ de bataille et qui vous donne envie de le caresser pour la moindre action faite de sa part.

Une bande dessinée interactive

Des anecdotes sur les objets trouvés

Des anecdotes sur les objets trouvés

Venant du moteur qui avait réalisé Rayman Legend et Child of light, on ne pouvait s’attendre qu’à un produit de qualité, mais j’ai été personnellement bluffé de voir comment le titre avait pu trouver sa propre voie en terme de patte graphique. Des traits noirs fortement marqués, des ombres hachurées, des bulles dialogue avec des images, nous avons là un style très « BD » parfaitement réalisé. (à l’image de South park qui représentait le jeu comme un de leurs épisodes) Mais un style « BD » ne veut pas dire statique, car le titre nous propose des décors vivants, aussi bien en arrière qu’en avant-plan, rajoutant des petites touches d’humour par-ci par-là, surtout sur des stéréotypes de l’époque. Concernant la bande-son, je l’ai trouvé excellente (voire parfaite) durant les phases de conduite avec l’étudiante, mais un peu plus fade durant les charges ou les combats contre les boss. Néanmoins, les bruitages restes très bons et les voix des personnages souvent qu’à moitié compréhensible, rajoutera accentuera le coté comique de leurs animations.

 

Un gameplay un peu mou

Les musiques lors des phases de conduites sont entraînantes et bien rythmées.

Les musiques lors des phases de conduites sont entraînantes et bien rythmées.

La principale mécanique du jeu sera de résoudre des casses têtes afin de réussir à déloger une mitrailleuse, détruire un décor qui vous gêne le passage ou tout simplement à penser à utiliser une pelle comme béquille pour un soldat. Certains endroits vous seront inaccessibles, c’est alors que le chien, fidèle compagnon, rentrera en jeu. Il pourra monter dans des plateformes pendant que vous les déplacerait afin de lui permettre d’aller chercher un objet et de vous le rapporter, il pourra lui-même activer des leviers pour vous ouvrir des portes ou faire monter des plateformes. Les Allemands ne s’attaqueront pas à votre chien et il attira leur attention si vous lui demandez de le faire, afin que vous puissiez les assommer par-derrière. Mais si les casses têtes sont intéressantes dans leurs manières d’être résolus et qu’ils sont assez intuitifs, je trouve qu’ils sont répétitifs et surtout bien trop simples. Les petites phases en voiture viendront fort heureusement donner un vent de fraîcheur à tout cela, accompagné d’une musique assez comique, vous devrez éviter les obstacles qui se dresseront sur votre route sous peine de faire voler votre véhicule en éclat. Pour ce qui est la particularité de la jeune étudiante belge à soigner, je trouve que cette mécanique n’a pas été assez approfondie, ce qui la rend, hélas, un peu inutile et ne retranscrit pas le stress que pouvaient ressentir les infirmières inexpérimentées lorsqu’elles soignaient les soldats.

 

Soldats inconnus, la conclusion

Bien que j’aie trouvé le gameplay fort simple et répétitif, le titre possède une excellente trame narrative. On s’accrochera très facilement aux différents personnages qui nous donneront chacun leur vision de la guerre et les anecdotes et faits historiques donnés par le jeu sont plaisants à lire. Au niveau graphique, le style BD innove et rends plutôt bien, il est dommage que la bande-son soit parfois un peu fade par rapport à ce que voit à l’écran, mais reste tout de même fort appréciable. Bref, nous avons là un très bon jeu comme nous aimerions en voir plus souvent, bien que je déconseille le jeu à tous ceux qui ne seraient pas intéressés par l’histoire, je pense que tous les autres devraient en avoir pour leur argent.

Pour ceux qui voudrait voir le jeu juste pour l’histoire, vous pouvez consulter les vidéos de notre partenaire CN Play 🙂

Good

  • Un style BD bien réalisé
  • Une histoire très prenante
  • Des personnages attachants
  • Beaucoup de faits historiques très bien retranscrits
  • Des décors vivants
  • Des anecdotes intéressantes

Bad

  • Un gameplay un peu mou et répétitif
  • Une bande son parfois un peu molle par rapport à l'action affichée
7.5

Très sympa

Graphismes - 8.4
Gameplay - 6.2
Bande son - 7.2
Scénario - 8
Je pense qu'il existe un sens artistique inhérent entre les cookies et le jeu vidéo, permettant de démontrer que les pingouins roux d'Afrique ne se révèlent pas seulement de nature belliqueuse aux licornes, et que ... Non en fait je m'en fout, j'achète tous les Call of, je rage sur LoL et je me moque des moutons qui achètent Apple. - envoyé de mon Iphone 6 -
Average User Rating Write A Review 0 User Reviews
8.5
1 vote
Rate
Submit
Your Rating
0

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*

Lost Password

Sign Up