Sword Art Online : Fatal Bullet – Avis Test

PC PS4 Xbox One

Sword Art Online : Fatal Bullet – Avis Test


L’univers de Sword Art Online revient sur consoles et PC avec Sword Art Online : Fatal Bullet qui prend place dans l’univers de la saison 2 de l’anime, c’est-à-dire : Gun Gale Online. Cet épisode met en avant les personnages emblématiques de la licence. Cette fois, les joueurs ont droit aux affrontements avec des armes à feu ou au corps-à-corps. Sur le papier, ça promet des affrontements mélangeants Action-RPG et TPS. Mais qu’en est-il réellement ?

Sword Art Online Fatal Bullet testGuns Art Online

Dès le début, on sent que ce nouvel épisode de SAO est le parti pris d’un changement de direction, ou tout du moins, ils ont essayé… Fatal Bullet impose une grande différence avec les autres épisodes de la série : la création d’un avatar personnalisé. D’ailleurs, le menu de création est plutôt riche dans son contenu, les amateurs créatifs risquent d’apprécier. Ensuite, votre avatar va rejoindre Gun Gale Online, un VRMMO. En gros, il s’agit d’un MMO en réalité virtuelle. Et à partir de là, l’histoire s’enchaîne et les combats avec.

Sword Art Online Fatal Bullet ArmesL’histoire Fatal Bullet (Et non Bazooka)

Parlons-en d’ailleurs de ce scénario. Ce dernier prend place sur le SBC Glocken, un gigantesque vaisseau urbain. Celui-ci fait office de hub. Gigantesque est le mot idéal pour le définir. Il est constitué d’une grande zone urbaine, d’un hall, de chambres et de plusieurs pièces dédiées aux escadrons. C’est également dans cette zone que vous allez choisir vos quêtes. Et puisqu’on en parle, les quêtes sont jouables en solo ou en coopération. Il est aussi possible d’affronter d’autres joueurs en ligne (maximum 4 vs 4). Néanmoins, la diversité de quête est limite pour un jeu qui base son univers sur le genre bien particulier qu’est le MMO. Sa durée de vie est bonne, il vous faudra compter environ 20h pour terminer l’histoire. Elle peut encore s’allonger une fois terminée avec le mode New Games +.

Sword Art Online Fatal Bullet Armes

Kirito, un des personnages bien connu de l’anime.

Gameplay

Comme tout bon MMO qui se respecte, dans ce Sword Art Online : Fatal Bullet on passe beaucoup de temps à faire du farming et du leveling. Au fil des combats, votre avatar prend de l’expérience et monte de niveau. À chaque montée de niveau, vous débloquez des armes et de nouvelles compétences. Bon, jusque-là, rien de bien novateur, que du classique.

Maintenant, allons droit au but et entrons sur le champ de bataille. En fait, les phases d’action sont assez nerveuses. Il est tout à fait possible d’opter pour des pistolets, mitraillettes et autres fusils de précision ou bien privilégier le corps-à-corps avec des épées, des lances ou des haches. Ce qui donne des combats variés. Ajouté à cela, la possibilité d’utiliser deux armes en même temps, propice à la réalisation de combos, en veux-tu en voilà. On peut dire que manette en main, ce Fatal Bullet fait bien le taf du TPS nerveux et efficace. En plus, en terme de fluidité on n’a rien à en dire. On a droit a un bon TPS classique, sans excès, mais sans bourde non plus.

Les compagnons peuvent recevoir des ordres basiques. On peut adapter son commandement en fonction de la situation. Ergonomiquement parlant, c’est hyper pratique et c’est l’une des grandes qualités du jeu. En terme RPG, les éléments qui en font un jeu de ce genre sont bien là. En fait, on sent que Bandai Namco a tiré son inspiration d’autres jeux alliant le jeu d’action TPS et le jeu de rôle. Je pense notamment à un certain The Division de chez Ubisoft ou la franchise Destiny 1 et 2 également.

Sword Art Online Fatal Bullet Armes

Pan Pan ! T’es mort.

Le Q.I d’une huitre et la beauté d’un Blobfish

Là ou le bât blesse, c’est sur son I.A et son aspect graphique. La finition n’est pas la même que pour le gameplay. En fait, l’intelligence artificielle est carrément à la ramasse. Que ce soit vos compagnons ou les monstres (et boss), ils sont tous logés à la même enseigne. Ils sont « biesses » comme des fesses. Si bien que, ça donne parfois des situations drôles, voire cocasses, quand un ennemi se laisse tirer dessus sans broncher.

À croire qu’ils ont un petit coté sadomasochiste. Malheureusement, ça gâche parfois l’immersion et pire, le gameplay. En effet, quand vous donnez des ordres à vos compagnons et qu’ils ne réagissent pas, ça risque de vous faire subir quelques petites colères. C’est dommage, car cela se répercute même sur l’aspect pratique des ordres précédemment cités, qui pourtant constitue un véritable plus au jeu.

Sur son aspects graphique, Fatal Bullet manque de vie et de personnalité. Laissant entrevoir aux joueurs des environnements vastes, vides, sombres et fades, en terme de coloris. Ce Sword Art Online : Fatal Bullet ne donne pas envie de découvrir le jeu par son visuel. (N’est pas Ni No Kuni qui veut !). Par contre, sa bande-son est appréciable pour nos petites oreilles. Au moins, on oublie un peu les problèmes d’IA l’espace d’un instant musical.

Sword Art Online Fatal Bullet coop

Avec la coop, plus on est de fous, plus on rit.

Conclusion

Oui, c’est vrai, ce Sword Art Online : Fatal Bullet a quelques défauts majeurs. Mais on ne peut pas lui reprocher d’apporter quelques choses de différents à la saga vidéoludique. Son côté TPS nerveux mélangé à un RPG, donnant un jeu à l’univers MMO tout à fait convenable. La création de personnages est riche et séduira les fans du relooking à la Cristina Córdula. Ce Fatal Bullet essaye d’attiré de nouveaux joueurs tout en gardant les habitués ou fans de la licence et/ou de l’anime. Finalement, il est conseillé à tous ceux qui aimeraient de l’action en solo ou à plusieurs. À condition de ne pas être allergique à sa direction artistique fadasse et ses problèmes d’escaliers…euh d’IA (Enfoiré de Stannah !).

Good

  • Un TPS/RPG qui fonctionne
  • Durée de vie
  • L'outils de création de perso
  • Le respect de l'anime

Bad

  • IA nullement nulle
  • Graphismes datés
  • Environnements parfois trop vides et fades
  • Un scénario pas foufou
6

Sympa Sans Plus

Graphismes - 5.5
Gameplay - 6.5
Bande son - 6
Scénario - 6
Les jeux vidéo, je suis tombé dedans quand j'étais petit. Je me soigne mais mon cœur de passionné s'emballe dès que je vois une manette ou un clavier/souris... Accessoirement, je scrute les pépites sur Football Manager. Sinon, je touche également à tout ce qui concerne l'High-Tech.
Average User Rating Write A Review 0 User Reviews
7.5
1 vote
Rate
Submit
Your Rating
0

Lost Password

Sign Up