Tales Of Berseria – Avis Test

PC PS3 PS4

Tales Of Berseria – Avis Test


Après avoir vécu de chouettes moments sur les précédents Tales Of tels que Tales Of Xillia 2 ou encore Tales Of Symphonia et Zestiria, je vais pouvoir vous livrer mon avis sur Tales Of Berseria. Le jeu se déroule dans le même univers que Zestiria, quelques années avant l’opus. J’apprécie le fait que Bandai Namco ne lâche pas si facilement l’affaire avec cette série phare ! Alors, je vais lui laisser une chance supplémentaire et vous faire découvrir si oui ou non il plaira à tous ! Faut-il avoir joué à Zestiria pour y comprendre toutes les subtilités ? Regardez bien Velvet dans les yeux ! Car si votre regard se détourne d’elle, vous risquerez de subir sa vengeance ! Voici le test de Tales Of Berseria.

 

On change de cap — On change de thème !

Eh oui, Tales Of Berseria surprendra le petit joueur que vous êtes ! En effet, ici on aura affaire à une héroïne plutôt qu’un héros. Très en vogue en ce moment, les femmes prennent aussi le pouvoir dans la saga Tales Of ! On se retrouve ainsi dans la peau de Velvet. Cette jeune fille verra sa vie basculer lorsqu’elle apercevra un proche assassiner son petit frère. Mais ce meurtre n’avait rien d’anodin, puisqu’il s’agissait d’un rituel sacrificiel. Un peu à la Berserk, façon Griffith. On s’apercevra de la noirceur du titre en voyant la manière dont ce petit être sans défense sera  sacrifié. Mort des mains d’Artorius lors de la Nuit Écarlate, elle jura de se venger, quel qu’en soit le prix !

Suite à cela, les démons s’échapperont des profondeurs des ténèbres pour rejoindre la terre ferme. Les humains apercevront des esprits appelés « Malak » qui, auparavant, n’étaient pas visibles pour la majorité d’entre eux.

Tales Of Berseria nous fera faire un petit bond dans le temps, puisque l’on retrouvera à nouveau Velvet sur une île prison. Cette tragédie aura aussi eu raison d’elle.

On verra notamment que’elle a changé autant mentalement que physiquement. En effet, elle s’est transformée en Therion, sorte de démon dont la particularité est de dévorer les démons avec son bras gauche.

Vous l’aurez compris, Velvet n’est plus du tout la même ! On a l’habitude de vivre des aventures passionnantes où la sauvegarde de l’humanité est le point central de chaque opus, Tales Of Berseria casse donc un peu les codes en mettant en avant la vengeance !

Une fois sortie de l’île, Velvet constituera une équipe de hors-la-loi qui l’accompagneront dans sa quête de vengeance ! Parmi eux se cachent des individus authentiques remplis de démon qui n’ont pour objectif que le combat et l’appât du gain. La vraie vie de pirate quoi !

Malgré tout cela, et sans rentrer dans un Seinen, nous verrons que chacun d’entre eux a de l’intérêt à rester auprès de Velvet. Plus sombre, plus violent et moins fantaisiste, Tales Of Berseria montrera les mauvaises facettes du héros à incarner. L’opus de Velvet nous fera découvrir petit à petit un scénario un peu plus complexe qu’à l’accoutumée, et ce n’est pas pour nous déplaire ! Démons, Malak voire même les humains n’intéressent guère Velvet. Vous serez témoin de sa cruauté !

Néanmoins, cela ne nous empêchera pas de nous attacher à toute la troupe de joyeux lurons et l’on pourra même être ému face à quelques passages évoquant le passé de notre vengeresse…

On soulignera également toutes les scènes vidéo qui mettent en avant des situations parfois drôles, parfois sérieuses. On se familiarise à tout ce petit monde !

Tales Of Berseria Sacrifice

Qu’il est mignon…

Un gameplay monstrueux

Et on en vient au point le plus important de Tales Of berseria: Son gameplay ! Si vous avez joué à Tales Of Zestiria, vous verrez que le gameplay est assez similaire. Cependant, Tales Of Berseria arrive à mieux maîtriser ses éléments et propose une finition aux petits oignons.

Fini les combats style Action RPG, ici, on revient à la base. Je veux bien entendu parler des arènes ! Les âmes permettant de faire divers combos remplacent la jauge de CC.

Fini également les coups normaux, puisque l’on fera appel uniquement aux artes qui sont réparties en 3 catégories (cachés, Malak, Martiaux). À cela viennent s’ajouter les âmes. Celles-ci représentent une jauge qui augmente au fur et à mesure afin de pouvoir effectuer plus d’artes et ainsi des combos plus longs et plus puissants !

Quatre arbres d’artes se présentent à vous, chacun correspondant ainsi à bouton de votre manette. Bien qu’il s’agisse là d’un air de déjà vu, Tales Of Berseria parvient encore une fois à ajouter plus de profondeur et de stratégie dans les combats.

De cette manière, vous pourrez gagner ou perdre des âmes selon vos actions. Sachez que certains artes auront un avantage sur un type d’ennemis distinct en plus des magies élémentaires.

Déjà présents sur Zestiria, ces artes ont maintenant différents effets supplémentaires qui viendront s’ajouter, tels que l’absorption de PV ou encore le poison et l’étourdissement. Ce gameplay obligera le joueur à adapter son propre style d’arte. Dès lors, il faudra être très prudent, car si vous faites un seul faux, c’est la mort assurée. Un simple changement d’état peut aisément venir à bout de vos personnages. Mais ce qu’il faudra principalement retenir, c’est le fait qu’on n’enchaîne pas simplement les coups. On réfléchit également à la stratégie à adopter.

Concrètement, Tales Of Berseria dispose d’un gameplay très dynamique et à destination des plus hardcore comme des plus casual gamers.

Tales Of Berseria Therion

Parle à ma main !

Quoi de neuf sinon ?

On parlera principalement du « brise-âme ». Cette fonctionnalité vous permettra de personnaliser encore plus le gameplay de nos six héros, outre le fait de pouvoir le faire avec le type d’arme et les artes. Le brise âme donne ainsi à chaque personnage une fonctionnalité différente.

En effet, Velvet pourra compter sur son bras maléfique pour gagner de nouveaux combos et coups particuliers. Ou encore Magilou qui pourra absorber tous les sorts provenant des ennemis. Bref, vu que Tales Of Berseria est un poil sadique, le fait d’utiliser cette option vous fera perdre une âme. Encore une fois, l’esprit stratégique est clairement mis en avant afin de souligner le système de jeu.

Vous n’avez plus d’âmes en votre possession ? Pas de soucis ! Il suffira de faire appel aux attaques combinées afin de pouvoir gérer les stocks d’âme de chaque héros. Les attaques combinées permettront également d’envoyer de belles patates de forains bien puissantes !

Pour couronner le tout, plusieurs artes mystiques magistrales viendront s’ajouter comme finisher ! Le jeu vous conseillera même de les utiliser afin de mettre fin à un combat de manière magistrale !

À chaque fin de combat, vous gagnez des points d’expertise qui vous permettront de débloquer la capacité de l’objet équipé de manière définitive. Pour en gagner d’autres, il faudra les améliorer en magasin en échange de quelques galds et de fragments.

Si vous voulez renforcer votre équipement, il faudra également compter sur le facteur chance puisque même si le loot est plus généreux, les compétences aléatoires sont très variables. À cela s’ajoutent le niveau de difficulté, et les pierres appelées « potentites » qui augmentent les chances de découvrir les meilleurs objets.

Magilou Tales Of Berseria

Goodbye… MAGILOUUUUUUU !

Va falloir investir un moteur !

On ne cessera jamais de répéter que le moteur de Tales Of Berseria est aussi à la ramasse que ses prédécesseurs ! Après, il suffit de voir que le jeu à l’orient marche beaucoup mieux sur PS3… Du coup, on comprend aisément que le moteur ne progresse pas, car la PS3 reste très utilisée chez nos amis nippons. On y trouvera beaucoup de frustration dans Tales Of Berseria ! Car si le gameplay est de très bonne facture, la qualité visuelle est très en deçà du reste…

De plus, on ajoutera à cela des donjons très vides et avec des mécaniques de jeu trop simples…

Malgré tout, la géoplanche viendra apporter son petit lot de fraîcheur. Il permettra à Velvet de se déplacer plus rapidement tout en détruisant les ennemis faibles sur son chemin. De cette façon, on évite d’enchaîner les combats inutiles…

Tales Of Berseria Avis PS4

Psst ! Il parait que 2B est plus sexy que toi.

Concernant les boobs contenu !

Avec un gameplay excellent et une qualité visuelle médiocre, Tales of Berseria tient sa promesse en nous offrant plus de 40 heures de jeu assuré pour l’histoire. Les quêtes annexes grossiront largement ce nombre !

Les donjons et boss optionnels sont nombreux, les traditionnels caméos sont présents et n’entachent pas l’expérience de jeu, et les quêtes secondaires sont conséquentes. Sachez d’ailleurs que toutes ces quêtes secondaires vous permettront d’en apprendre un peu plus sur le passé des différents protagonistes de Tales Of Berseria.

On soulignera également un gros effort effectué pour ce qui concerne les minis-jeux ! Défis, cuisine, pêche et autres missions d’explorations feront leur office. Ce système remplace ainsi celui des Normins de Zestiria et vous donnera la possibilité de récupérer un max de trésors en peu de temps.

Tales Of Berseria One Piece

Il y a un petit air de Sanji et Zorro de One Piece derrière Velvet, non ?

L’esprit Sakuraba fait mouche

En effet, Motoi Sakuraba, grand habitué de la saga Tales Of fait son come-back tout en puissance ! Les musiques sont géniales et l’on ressent encore la patte de l’artiste depuis ses débuts ! On ne pouvait pas en attendre mieux au niveau d’un opus tel que Tales Of Berseria.

À côté des musiques de qualités, on soulignera également le gros effort de Bandai Namco a proposer un jeu aux textes très bien traduits et fidèles à la version japonaise. Nous avons également la possibilité de choisir entre l’anglais ou le japonais pour les langues. Et enfin, l’intro du jeu est tout comme la version japonaise. Seul bémol, l’assassinat du frère de Velvet passé sous la trappe de la censure. Du coup, seuls ceux qui connaissent la licence Berserk comprendront mon allusion sur ce point.

Motoi Sakuraba Tales Of Berseria

Remerciez ce monsieur !

Conclusion de ce test

Tales Of Berseria est un très bon titre, et il est drôle de voir que cette suite qui n’en est pas vraiment une soit un succès ! Les personnages sont plus complexes, le scénario plus intéressant et tout l’aspect un peu sombre du jeu plairont aux fans comme aux néophytes ! Le gameplay est riche et dynamique, la durée de vie est conséquente. Bref, si le moteur n’était pas si « Has-Been », on aurait pu lui donner son prix d’excellence. Malheureusement, je pense qu’il est temps de ranger cette bonne vieille PS3 qui aura bien trop servi aux joueurs européens. Il serait peut-être temps de penser à l’avenir, non ?


 


Acheter le jeu sur PlayerOne.Be

Good

  • L'ambiance sombre du jeu
  • Gameplay Dynamique
  • Les efforts concernant la localisation
  • Jouer une héroïne
  • Le Chara-Design
  • La durée de vie

Bad

  • Le moteur date de Mathieusalem
  • Les donjons sont fort vides
  • Le level-design faiblard
8.2

Excellent

Graphismes - 6.2
Gameplay - 8.9
Bande son - 9.2
Scénario - 8.5
Je ne sais pas quoi mettre en biographie, alors je mets un truxt. Un truxt est plus communément appelé "manque d'inspiration flagrant", il se manifeste souvent accompagné d'une flemme plus ou moins puissante selon l'individu. Si le truxt n'est pas soigné rapidement la flemme peut rester à vie.
Average User Rating Write A Review 0 User Reviews
9.8
1 vote
Rate
Submit
Your Rating
0

Lost Password

Sign Up