TESO Tamriel Unlimited Avis


voir aussi: TESO Tamriel Unlimited Dispo sur Mac & PC


Tamriel Unlimited : On repart sur de bonnes bases ?

 

On ne va pas se le cacher, TESO Tamriel Unlimited comme de nombreux MMORPG tente désespérément de détrôner le roi World Of Warcraft, jeu novateur de Blizzard, qui a su contre vent et marée tenir le cap, malgré une très rude concurrence. Wildstar, Aion, Rift, Tera, tous se voyaient déjà en haut de l’affiche ! Pourtant, certains avaient réellement le contenu nécessaire pour faire trembler les contrées d’Hurlevent. C’est ainsi qu’après des reports et un changement de modèle économique plus tard, The Elder Scrolls Online arrive enfin sur consoles de salon, soit après un an et une chique de la sortie sur PC. Après six mises à jour majeures et un passage en mode buy-to-play assez fastidieux, le MMORPG de Bethesda Softworks se propose sur PS4 et Xbox One (Premier jeu de rôle en ligne pour la marque de Microsoft !). Si les joueurs PC ont déjà eu le temps de torcher tous les recoins de Tamriel, les consoleux amateurs de RP ou de castagnes pourront découvrir les joies d’un raid.

TESO-Tamriel-Unlimited-Montures

Cherchez l’erreur !

Garder le contrôle (de la manette)

 

Mon avis sur TESO Tamriel Unlimited ne sera pas aussi complet, car étant un portage, je vais principalement m’étaler sur ce que celui-ci propose, un peu comme Final Fantasy XIV A Realm Reborn sur PS4. La question qui tue : ça se joue à la manette ça ? La réponse : Oui, et c’est plutôt pas trop mal (en même temps, ils ont eu le temps d’y réfléchir depuis la sortie PC…)

Je vais rassurer tous les aficionados du genre, The Elder Scrolls Online est suffisamment bien pensé pour nous offrir une interface qui rappellera vos époques de Skyrim sur Xbox 360 ou PS3. Le système de jeu est tellement bien pensé que d’après nos homologues français (Gameblog, Jeuxvideo.com et compagnie), les joueurs PC ont reproché ce manque d’approche pour leur version (Master Race, blablabla).

Parlons à présent des raccourcis. Ceux-ci se comptent sur les doigts d’une main et permettent au personnage de frimer avec un sort ultime. Étant donné que vous êtes censé en avoir deux, disons que vous pourrez obtenir dix raccourcis et 2 mega ultra hyper génial sort ultime. Les commandes sont très intuitives et permettent aux joueurs de ne pas se perdre parmi tous ses boutons. Le pad réagit aux compétences assignées aussi rapidement qu’un clavier, n’ayez crainte !

TESO-Tamriel-Unlimited-Avis-Controls

Simple comme bonjour.

À l’aventure compagnons

 

Encore une fois, Zenimax n’ont pas caché que ce premier TES Online était fortement inspiré de Skyrim, l’interface sous forme de liste, tombe sous le sens dès que nos paluches sont accrochées aux pads, ce qui ne ravit pas forcément le joueur PC…

Inventaire, gestion des compétences, raccourcis et options déroulent leur affichage de haut en bas sur le côté gauche de l’écran. Par contre, la version PC peut se rassurer de pouvoir personnaliser le jeu via les différents add-on, ce que la Xbox One ou la PS4 ne peuvent proposer à leurs joueurs respectifs. Bon après tout, on a jeté beaucoup de fleurs à Tamriel Unlimited, mais cet avis n’en serait pas un s’il n’y avait pas de points négatifs à souligner à l’indélébile…  Il est clair que le titre de Bethesda Softworks offre une interface très épurée et simple de prime abord, certes l’immersion au sein de Tamriel se retrouve favorisée, mais l’absence d’informations présente à l’écran n’est pas des plus ergonomiques à l’usage dans une optique MMORPG (jeu de guilde, donjons, PvP ou raid).

Presque Free-To-Play

 

Vous le saviez, dès le lancement PC de TESO, l’abonnement était payant, moyennant une durée de 30,90 , ou 180 jours, ce qui donnait un aspect réticent vis-à-vis de nombreux joueurs. Suite au portage du jeu, celui-ci s’est vu presque abandonner l’option de payement afin de pouvoir jouer. En effet, TESO devient un Buy-To-Play, c’est-à-dire que celui-ci propose désormais un abonnement « premium » aux joueurs désirant dépenser leur argent réel. Cet abonnement favorisant notamment le gain de temps, la customisation des personnages et de futurs DLC. Plutôt bien pensé finalement…

Allô TESO ? y’ a de l’eau dans le tuyau

 

Autre point négatif de ce portage console : les canaux écrits. Fini le RP écrit, les demandes loufoques en tout genre, il faudra se contenter d’un casque et d’un micro afin de pouvoir dialoguer entre joueurs (ce qui dénature un peu le côté RP), mais bon, s’il faut le rendre ergonomique et épuré, il fallait s’attendre à ce genre de chose. Va falloir être une personne plutôt extravertie et plutôt sociable pour oser parler à des inconnus. D’autant que la fonctionnalité a la bonne idée de faire varier le volume sonore en fonction de la proximité de la personne. Concrètement, visiter une ville avec la fonction activée se traduit malheureusement par une cacophonie de joueurs en tout genre : conversations téléphoniques, musiques à fond, pleurs de bébés, engueulades avec les parents et bruits en tout genre animeront vos parties endiablées de Elder Scrolls Online ! Pour pallier le manque de typographie à l’écran, vous aurez à disposition des emotes sous forme de phrases simples et formatées font aussi leur apparition afin de communiquer rapidement quelques informations capitales comme des salutations, des remerciements ou quelques ordres en groupe, un peu comme Final Fantasy en fait.

TESO-Tamriel-Unlimited-Avis-Dialogue

Moi être heureux !

TES-ORIBLE

 

Attaquons à présent la véritable déception de ce titre sur console : sa qualité visuelle ! Quel désastre de limiter les capacités des consoles qui se comparent à une configuration moyenne-basse d’un PC… Les textures sont horrible, les effets mal gérés, bref une catastrophe, et n’allez pas me dire que c’est la faute aux consoles, elles peuvent faire nettement mieux ! Le jeu tournera en moyenne à 30 fps, ni plus ni moins le standard habituel. Attention toutefois aux saccades lors de présences de nombreuses personnes, je pense principalement aux très grandes villes. Espérons une correction lors des prochaines mises à jour.

Bilan de cet avis après un an d’attente

 

Un an après sa sortie, The Elder Scrolls Online a subi de nombreux changements. Sortie en avril 2014, la version MMO du mythique RPG The Elder Scrolls n’avait pas su remporter tous les suffrages. Je l’ai d’ailleurs bien fait comprendre au début de cet avis. Bien que le titre reste de très bonne facture, il n’a pas obtenu les résultats escomptés de Bethesda…

Parmi les grandes nouveautés, on retrouvera Raidelorn, nouvelle contrée remplie de raids, assurant aux habitués une expérience assez ardue au combat (12 personnages max., résurrections limitées, contraintes, etc.).

Ne pas parler de donjons ou de raids est une hérésie, les donjons de TESO ont connu de nombreuses améliorations durant les diverses mises à jour. D’une part, les pilleurs de tombes ont pu en découvrir de nouveau, mais aussi redécouvrir les existants. En effet, que ce soit pour le solo ou le multi, de nombreux donjons ont été remaniés afin d’être plus grands, plus vivants, et plus intéressants avec la présence de monstre plus importante. La difficulté de ces donjons est calculée par rapport au niveau du chef du groupe.

Le système de combat a lui aussi subi une grande amélioration. C’était vraiment très compliqué lors des débuts de The Elder Scrolls Online de pouvoir jouter avec les autres… Les combats n’étaient pas aussi épiques que sur Skyrim, l’interface trop basique comparée à un World Of Warcraft très complet, etc.

Enfin, la personnalisation du personnage jouable a enfin retrouvé, lui aussi son intérêt. Vous n’aurez plus d’excuse à vouloir devenir unique sur les serveurs gargantuesques de TESO Tamriel Unlimited ! Sans oublier que vous pourrez, grâce à votre abonnement premium, obtenir des équipements exclusifs.

Concluons voyons !

 

Pour conclure cet avis de TESO Tamriel Unlimited, les joueurs consoles pourront enfin jouir d’un MMORPG à leur mesure, sans pour autant devoir être des fanatiques du RP. L’interface est épurée, bien pensée, les combats sont dynamiques, le jeu en vaut vraiment la chandelle pour son contenu. Par contre, si vous vous attendiez à un jeu aussi beau que sur votre PC, retournez-y…

Site officiel de TESO Tamriel Unlimited

 

Good

  • L'interface
  • Presque Free-To-Play
  • Le contenu
  • Le Gameplay rend bien sur console

Bad

  • Les graphismes
  • Payer pour être le plus beau et le plus fort
  • Impossible d'écrire sur un canal
7.4

Très sympa

Graphismes - 5.5
Gameplay - 8.2
Bande son - 7.9
Scénario - 8.1
Je ne sais pas quoi mettre en biographie, alors je mets un truxt. Un truxt est plus communément appelé "manque d'inspiration flagrant", il se manifeste souvent accompagné d'une flemme plus ou moins puissante selon l'individu. Si le truxt n'est pas soigné rapidement la flemme peut rester à vie.
Average User Rating Write A Review 0 User Reviews
6.9
1 vote
Rate
Submit
Your Rating
0

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*

Lost Password

Sign Up