Tales of Zestiria Avis et Test PS4


 

Il était un Berger.

La série des Tales of a fait beaucoup d’heureux depuis de nombreuse années. Elle a commencé à se développer en Europe grâce au succès phénomènal de Tales of Symphonia et n’est pas prête de se terminer et d’évoluer vu la demande. Tales of Zestiria était rempli de promesses, sont-elles tenues ? Voyons donc ça!Tales-of-zestiria-LPDD-3

Tales of mise en scène !

Le jeu commence avec Sorey et Mikleo, deux amis qui s’amusent à explorer des ruines près de leur village et y rencontrent une fille qui a atterri là par magie. Petit à petit on remarque que Sorey est le seul à pouvoir voir et parler à son ami et son peuple, les Seraphins. Des êtres doués de magie puissantes et censés protéger le monde des calamités. Sorey est voué à devenir le Berger, le lien entre les humains et les Seraphins pour libérer le monde de sa malveillance. Le jeu joue justement beaucoup sur le fait que Sorey et ceux qui l’accompagnent sont les seuls à voir les Seraphins et les monstres créés par la malveillance qui, aux yeux des humains, sont juste des semblables. Ce qui rend le concept du jeu intéressant car on beau avoir un héros très fort, vaillant, pas juste un imbécile fonceur pour une fois, il n’est jamais très bien acceuilli vu que tout ce qu’il vit dépasse les humains totalement. Graphiquement le jeu est beau, pour un Tales of en tout cas. Avec plus de recul nous pourrons toujours trouver Tales of Zestiria un peu dépassé, avec un monde pas si ouvert que ça, juste des maps énormes très peu détaillées à certains moment et des ennemis à l’animation saccadées sur la carte. A part cela, la mise en scène est travaillée aux petits soins entre les cutscenes et les cinématiques animées à foisons, un régal donc tout de même.

Tales-of-zestiria-LPDD-4

Fuuuuuuuuuusion !

Grosse nouveauté dans le gameplay de ce Tales of qui aime innover à chaque épisode : La fusion. Sorey et son écuyère peuvent fusionner avec un Séraphin pour adopter une forme plus puissante aux propriétés élémentaires du séraphin sélectionné. Vous vous partagez donc la même barre de vie et barre d’action (au revoir les MP, tout dépend d’une seule barre d’action, ça devient une mode paraît-il) afin d’exécuter des attaques dévastatrice. « Ouais mais mec c’est cheaté limite on fait plus que ça alors », et bien non pauvre fou, ça a un coût, même si pas trop cher faut pas trop en abuser et en mode fusion tu te retrouveras certes plus fort, mais moins habile et moins fort en combo, des fois ça peut jouer! La barre d’action d’ailleurs, parlons-en, plus elle est remplie plus vous avez de défense et d’attaque, donc bourriner les gros méchants c’est déconseillé à moins qu’il soit étourdit ou proche de la mort. La fusion s’applique aussi en magasin sur les armes pour les dotées de capacités à choisir précieusement pour chaque type d’adversaire , un peu de stratégie dans ce monde de brutes! A part cela, l’XP est classique et l’apprentissage de nouveaux coups se fait via la hausse de niveaux.Tales-of-zestiria-LPDD-1

Voilà pour le coté technique, du coté jeu, disons que l’histoire a un peu de mal à démarrer et le jeu nous offre la possibilité de beaucoup voyager dans les divers environnements, d’accéder à des grottes qui n’auront aucune utilité jusqu’à ce que l’histoire nous oblige à y aller, peu pratique, donc. Ce Tales of propose tellement une grosse capacité d’observation qu’on se retrouve frustré à chaque fois qu’on se décide de fouiller un peu le coin pour au final pas grand chose ni quêtes annexes secrètes. Sincèrement pour un Tales of qui nous habitue à mettre plein de petites surprises par ci par là c’est absolument dommage.

Il pleut, il pleut Berger!

Au final ce Tales of perturbe un peu, il est une sacré bonne surprise niveau scénario, ambiance, humour, graphismes (mais pas trop), combat et fusion, mais niveau contenu on s’attendait à avoir bien plus de la part de Bandai Namco qui à l’habitude de nous gâter sur cette licence comme des bébés! C’est donc une très bonne surprise avec un soupçon de déception, au moins la recette évolue à chaque fois, ayons confiance en eux!


Site officielTales of Zestiria

 

Good

  • L'histoire et l'ambiance
  • La fusion
  • L'humour
  • Des personnages hauts en couleur

Bad

  • Peu de contenu annexe
  • Histoire a du mal à démarrer
  • Les ennemis à l'animation saccadée sur la map
  • Les environnements quelques fois vides
7.7

Très sympa

Graphismes - 7.3
Gameplay - 8
Bande son - 7.3
Scénario - 8
Un mec parmi tant d'autres qui se démarque notamment dans sa manière de manger des chocoprinces. Il joue aux jeux vidéos depuis ses 3 ans et porte un certain amour envers les RPG et jeux de combat.
Average User Rating
8
1 vote
Rate
Submit
Your Rating
0

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*

Lost Password

Sign Up