The Longest Five Minutes – Avis Test

PC PS Vita

The Longest Five Minutes – Avis Test


The Longest Five Minutes c’est l’association entre le savoir-faire NIS America et Nippon Ichi Software, un studio à qui l’on doit entre autres plusieurs épisodes de la saga Disgaea. Un « RPG » 2D qui ajoute une petite originalité à l’évolution de l’histoire. Ce test correspond à la version sortie sur Nintendo Switch. Alors, ce The Longest Five Minutes est-il un bon jeu ?

Demon King

Demon king, le boss final du début (cherchez l’erreur)

L’amnésie : toute une histoire

On peut dire que The Longest Five Minutes commence de façon originale et se démarque dans sa façon de débuter. Il met en thème des troubles de la mémoire assez grave, plus connu sous le nom d’amnésie. Oui mais voilà, l’amnésie c’est incontrôlable et spontané, ça peut arriver à n’importe quel moment, et malheureusement, c’est ce qui arrive à Flash, le héros principal du jeu.

Flash, c’est un ado de 17 ans, presque 18, qui est un guerrier exemplaire. Il part en quête avec ses compagnons et amis (Yuzu, Regent et Clover) pour combattre un terrible démon, Demon King. En fait, c’est le boss final, l’ultime méchant à combattre dans leur quête et pourtant… Pourtant, c’est ici que démarre l’histoire et c’est précisément face à ce démon que Flash est subitement atteint d’amnésie et perd toute sa mémoire. A tel point, qu’il ne sait même pas ce qu’il fait là, ni qui il est et encore moins qui sont ses compagnons.

Du coup, tout au long de l’histoire, ses amis vont essayer de lui rafraichir la mémoire en lui remémorant des moments clés de leur quête. Le scénario du jeu, démarre de façon originale et dans une ligne du temps inversée. Finalement, on arrive à un moment qui devrait normalement être la fin de leur périple, mais qui à cause de ce souci de perte de mémoire subite, devient le début d’une nouvelle quête aussi difficile que la première.

Village The longest five minutes

Session shopping en ville avec les potos

Flash is back

D’ailleurs, vous allez vivre des bribes de l’aventure de Flash et ses compagnons à travers des flash-back omniprésents durant le combat face à Démon King. On apprend à connaitre le véritable voyage de ces jeunes combattants courageux. Par contre, et c’est là où est toute la nuance de ce « RPG » ou semi « RPG ». On vit certains moments de nos personnages, on n’est pas totalement impliqué du début à la fin de leur aventure. A mon sens, il s’agit avant tout d’un jeu narratif que d’être un véritable RPG. Néanmoins, ne vous détrompez pas, comme dans tout RPG classique, il y a des combats, vos personnages évoluent, vous pouvez gérer vos équipements et objets etc,… Mais là encore, il y a une différence. Concernant l’évolution de vos personnages, vous les voyez évoluer mais de manière séquentielle. En fait, durant chaque flash-back, qui correspond à des moments clés de leur histoire, vos personnages ont évolué à un certain niveau qui ne reflète pas le fruit de votre travail de farmer. C’est comme-ci vous ouvrez un livre et que vous passez certains chapitres, un moment vous arrivez à un passage où les personnages ont déjà vécu des choses dont vous n’avez pas connaissance.

Je pense que c’est évidemment un choix personnel des développeurs, qui ont surtout voulu axer leur jeu sur le scénario et la narration (ce qui de ce point-là est une réussite). Il y a d’ailleurs quelques phases de texte à choix multiples mais rien de bien influent. Néanmoins, son véritable défaut se situe au niveau du gameplay. On manque de liberté, c’est assez linéaire. Il faut prendre ce The Longest Five Minutes comme un jeu narratif avec quelques composantes RPG et non comme un véritable RPG 2D.

combat the longest five minutes

Le système de combat basique

Les graphismes de la nostalgie

Un jeu en 2D peut diviser fortement le pubic. Celui-ci ne déroge pas à la règle. Il risque de plaire aux nostalgiques des anciens RPG car les graphismes font bien le boulot. C’est mignon, mais ça manque un peu de personnalité, on peut pas vraiment dire que le visuel soit reconnaissable parmi cent autres RPG 2D classique. C’est limite parfois un peu trop simple. Notamment lors de combats, l’interface est ce qu’il y a de plus austère et les menus sont vides. Mais une fois de plus, on imagine que c’est voulu par les développeurs. Alors, ça peut vous plaire comme ça peut totalement vous déboussoler. Reste à savoir sur quelle balance vous êtes.

Train the longest five minutes

Autant à l’heure qu’à la SNCB.

Last but not least

Malheureusement, et comme souvent avec ce genre de réalisation, le jeu ne possède pas de traduction française. Le texte est en anglais, donc chez nous, ça constitue un point négatif surtout pour les non anglophones. Heureusement, pour ceux qui maitrisent un minimum la langue de Shakespeare, le texte peut être passé manuellement. Donc, vous avez tout votre temps pour comprendre le contenu. D’autant plus, qu’il y a beaucoup de textes à lire. Enfin, les musiques du jeu sont bonnes notamment lors des combats où l’on peut sentir la tension monter. L’ambiance sonore colle plutôt bien à l’univers du jeu, ce n’est pas déplaisant à écouter.

Déco chateau the longest five minutes

Une jolie décoration, le propriétaire a beaucoup de goûts.

Conclusion

The Longest Five Minutes est avant tout un jeu qui se laisse suivre par sa narration bien emmenée et des personnages attachants. Un scénario et une histoire à base de flash-back qui est plutôt bien racontée. Si l’anglais ne vous fait pas peur et que vous aimez ce genre de jeu à l’ancienne, alors ça vaut peut-être la peine d’y jouer. D’autant plus que sur l’aspect portable de la Switch, le jeu se marie très bien avec cette plateforme.

Good

  • Le scénario
  • L'ambiance rétro
  • Les graphismes ça passe...

Bad

  • Ou ça casse
  • RPG trop classique
  • Gameplay trop linéaire
5.9

Pas Terrible

Graphismes - 5.5
Gameplay - 5
Bande son - 6
Scénario - 7
Les jeux vidéo, je suis tombé dedans quand j'étais petit. Je me soigne mais mon cœur de passionné s'emballe dès que je vois une manette ou un clavier/souris... Accessoirement, je scrute les pépites sur Football Manager. Sinon, je touche également à tout ce qui concerne l'High-Tech.
Average User Rating Write A Review 0 User Reviews
0
0 votes
Rate
Submit
Your Rating
0

Lost Password

Sign Up