The Raven Remastered – Avis Test

PC PS4 Xbox One

The Raven Remastered – Avis Test


The Raven Remastered c’est avant tout l’univers de la célèbre romancière Agatha Christie, avant d’être un point and click. Le jeu est développé par Nordic Games et nous raconte une histoire d’enquête se déroulant durant la grande époque des Sixties. Il s’agit d’un remaster de The Raven : Legacy of a Master Thief sortie en 2013 sur PC. Ce jeu est-il digne des plus grands point and click ? Vous le saurez à la fin de ce test avec la version PS4.

The Raven RemasteredZellner et Legrand

The Raven Remastered nous met dans la peau d’un personnage haut en couleur. Loin d’être l’archétype du héros charismatique, Anton Jakob Zellner, l’agent suisse, est plus un Monsieur tout le monde qu’un personnage badass. En effet, il n’est plus tout jeune, doté de problèmes de cœur (il prend des médocs), une calvitie et un ventre proéminent. Il n’en reste pas moins attachant, certaines situations sont drôles (quand on découvre sa calvitie par exemple). Au début de l’aventure, il se trouve dans le célèbre train L’orient Express (que l’on retrouve dans d’autres histoires d’Agatha Christie). Zellner rencontre le prestigieux inspecteur Legrand qui voyage à bord du même transport. Ils se retrouvent impliqués dans une affaire. Pour Zellner c’est son heure de gloire, c’est le moment d’emmener sa carrière au septième ciel. Bref, au fil de l’aventure, leurs chemins vont se croiser et finalement vont former un duo étonnant : Zellner n’est finalement que l’acolyte du « grand » Legrand. En fait, le duo est à la recherche du Corbeau, un voleur qui a emporté avec lui un butin d’une somme très importante. L’histoire se laisse facilement suivre et des rebondissements font du scénario un digne héritier d’une histoire à la Agatha Christie.

The Raven le duo

Zellner et Legrand : un sacré duo !

L’aventure c’est l’aventure

Comme souvent avec ce genre bien particulier, ce point and click va vous emmener à voyager à travers le globe. Graphiquement, le jeu se défend sans toutefois être magnifique. En effet, l’aliasing est souvent présent autour des personnages et des objets (du moins pour la version PS4 pro). Mais malgré tout, cela ne vous empêchera pas d’apprécier certains décors bien sympathiques. C’est finalement, tout l’intérêt de ce genre : l’aventure, la découverte, les paysages,etc… Et comme un bon roman d’Agatha Christie, il y a de l’enquête, du policier et des voyages (et des rebondissements !). La direction artistique n’est pas mauvaise même si parfois certains objets du décor datent un peu. En résumé, le jeu n’est pas esthétiquement fou mais se défend grâce à la variété de ses décors. Et si on compare à la version sorti en 2013, il y a eu du boulot notamment en terme de lumières et d’effets graphiques, mais ça reste insuffisant pour 2018.

The Raven L'orient Express

Oh l’Orient Express, ça me dit quelque chose…

Le point and click pour les nuls

Il faut savoir que l’aventure de The Raven Remastered se divise en 3 chapitres distincts. Au fil de ces chapitres, l’aventure nous permet d’incarner d’autres personnages, dont le voleur lui-même. En toute honnêteté, le jeu n’est pas difficile. Au contraire, il se destine à tout public, accompagnant le joueur le mieux possible pour qu’il ne galère pas pendant des heures à tourner en rond. A tel point que les zones à intérêt sont marquées par une petite loupe. Vous n’aurez qu’à pousser sur un bouton pour déclencher l’action ou le texte du protagoniste. Il y a même la possibilité « d’acheter » des indices (sous forme de renseignements) grâce à des points gagnés au cours de l’aventure. Par conséquent, cela fluidifie la progression du joueur au risque d’embêter les habitués du genre à la recherche de challenge.

En terme d’animation, je suis plutôt mitigé, certes les mouvements et actions sont plutôt bien animés mais c’est plutôt le Gameplay qui pose problème. Je ne sais pas si c’est Zellner qui porte une prothèse, mais il a du mal à marcher le bonhomme ! Ses déplacements sont lourds et lents. Alors, soit c’est voulu en raison de son age et de son léger surpoids et dans ce cas, c’est du génie, mais un peu trop subtil à mon goût. Soit, c’est involontaire de la part des développeurs et ça gâche parfois un peu le gameplay. Une chose est sûre, Zellner ne gagnera jamais un marathon (avec tout le respect que je lui dois bien sûr). Et puisqu’on discute de ces défauts, le jeu est rempli d’innombrables temps de chargements, certes ils ne sont pas trop longs, mais beaucoup trop nombreux. Les moins patients risquent de piquer du nez. Notamment, à certains endroits où l’aller-retour est obligatoire.

The Raven Paquebot

Non, ce n’est pas le Titanic.

Bande-son

Contrairement au jeu de 2013, le remaster possède une version texte en français, alléluia ! Les sous-titres français sont traduits correctement, pas de bourdes de la part des traducteurs. Dans le menu, plusieurs choix s’offrent à vous. Les voix sont soit en anglais soit en allemand. N’ayant aucune affinité avec la langue d’Albert Einstein, j’ai opté pour celle de Shakespeare. L’accent british bien prononcé des personnages est digne de ce que l’on imagine en lisant un bouquin de Madame Christie (même si le personnage principal est suisse).  En ce qui concerne la musique, on a droit à du symphonique. qui colle bien avec l’ambiance générale du titre et qui accompagne parfaitement le rythme de certaines scènes.

The Raven Zellner

La classe de Zellner.

Conclusion

The Raven Remastered est un bon point and click avec une histoire qui se laisse suivre et qui donne envie, manette en main, de découvrir tout le dénouement de cette histoire. Par contre, c’est vrai que les défauts notamment dans son gameplay et les chargements à répétition peuvent lui porter préjudice. Sa facilité d’accès peut toucher un public plus large, que vous soyez néophyte ou fan du genre, le scénario est l’élément principal qui pourrait vous tenir en haleine durant les quelques heures de jeu. D’ailleurs, à ce propos, le jeu est doté d’une bonne durée de vie malgré qu’il ne soit composé que de trois chapitres, cet élément est trompeur. Les aventures du duo atypique Zellner et Legrand, en remaster, rendent un hommage aux œuvres d’Agatha Christie. Sans pour autant, lui ériger une statue.

Good

  • Hommage à Agatha Christie
  • Le scénario
  • Les personnages attachants
  • Facile d'accès
  • Plus beau qu'en 2013...

Bad

  • Mais insuffisant pour 2018
  • Trop facile ?
  • Temps de chargements
  • Lourdeur de Zellner
6.4

Sympa Sans Plus

Graphismes - 6
Gameplay - 6
Bande son - 6
Scénario - 7.5
Les jeux vidéo, je suis tombé dedans quand j'étais petit. Je me soigne mais mon cœur de passionné s'emballe dès que je vois une manette ou un clavier/souris... Accessoirement, je scrute les pépites sur Football Manager. Sinon, je touche également à tout ce qui concerne l'High-Tech.
Average User Rating Write A Review 0 User Reviews
0
0 votes
Rate
Submit
Your Rating
0

Lost Password

Sign Up