The Sinking City – Avis Test

PC PS4 Xbox One

The Sinking City – Avis Test


Les aventures de Sherlock Holmes n’ont pas de secret pour vous? Vous avez aimé l’univers de Call of Cthulhu ou encore les récits de H.P Lovecraft? Et bien sachez que The Sinking City des studios ukrainiens Frogwares saura vous séduire. Ce jeu mêle un peu tout cela en vous proposant de faire vous-même l’histoire. Vos choix, vos conclusions mais malheureusement une finition assez mince. Voici le récit de mon aventure avec un certain Charles Reeds.

L’histoire du jeu

Comme je vous l’ai dit, vous incarnez un certain Charles Reeds, détective privé fraîchement débarqué de Boston. Comme vous l’apprendrez dans le jeu, la seule manière d’arriver à Oakmont est de venir par la mer et cette ville n’apparaît nulle part sur les cartes. C’est une ville paumée du Massachusetts en gros.

Soit, passons. Le personnage que vous incarnerez est un vétéran de la Grande Guerre, qui est encore traumatisé par ce qu’il a vécu. Il décide de se mettre au service des habitants de cette ville un peu spéciale qu’est Oakmont. Il officiera donc comme détective afin d’élucider des mystères. La ville côtière a subi une inondation suspecte qui, selon les habitants, ne serait pas de cause naturelle. Ses aventures ne sont pas tous les jours faciles car Charles a un souci, il a des visions. Ces visions terrifiantes n’ont cessé de le pousser vers Oakmont. Quel lien y a-t-il entre cette ville et les visions de notre cher Charles Reed? Vous l’apprendrez dans le jeu…

Dur dur d’être détective

Qui a dit que ce serait facile? En effet, vous vous retrouvez dans le jeu et c’est « débrouillez-vous » ! À vous de récolter les informations, en retournant les « scènes de crime » dans tous les sens et en y revenant à plusieurs reprises. Sur votre carte, pas d’indicateur de chemin, d’endroits à aller visiter, rien. C’est à vous de réfléchir, de chercher votre chemin et de consulter les informations récoltées. J’avoue, j’ai galéré au début mais on se prend au jeu. Comme tout bon détective, vous aurez des outils pour vous aider, notamment un carnet de notes, qui répertorie tous les indices découverts. Vous aurez aussi le palais de la mémoire où vous devrez associer des indices pour faire des déductions. Bref, mener une enquête en bonne et due forme avec un choix moral en conclusion.

Vous aurez la possibilité également de choisir entre plusieurs niveaux de difficulté. J’ai choisi la difficulté moyenne et franchement au début j’ai galéré un peu. Si maintenant vous êtes un expert, je vous invite à choisir la difficulté un cran au dessus.

Revenons aux visions de Charles. En fait, ces visions, vous pourrez les déclencher .Ou en tout cas en partie. Celles-ci vous aideront à avancer dans vos recherches et sur les scènes de crime. Vous devrez être vigilant lors de vos explorations. En effet, il arrivera que le bord de l’écran oscille et qu’un son strident retentisse. Ce sera le signal que vous devrez repérer pour déclencher votre « pouvoir surnaturel ». Celui-ci vous permettra de découvrir de nouveaux lieux, ce qui s’est déroulé sur la scène de crime et enfin, ce pourquoi vous êtes si exceptionnel.

Des compétences pour Charles

Au fil de l’histoire, vous allez accumuler des points d’expérience et à chaque passage de niveau vous débloquerez un point de compétence. Vous pourrez le dépenser à votre guise que ce soit en résistance, en capacité d’inventaire ou en dégâts. En parlant des dégâts, vous devrez en causer à vos ennemis qu’ils soient humains ou non. Et soyez prudent car les balles sont une denrée rare dans The Sinking City. En effet, l’argent ne sert plus à rien depuis l’inondation suspecte de la ville. Les balles sont devenues la nouvelle monnaie. Parfois, il faudra faire des choix et la fuite sera la plus judicieuse des décisions.

Graphismes et Gameplay

The Sinking City nous force à nous glisser dans la peau de notre jeune détective. En effet, pas de boussole pour se repérer, des phases de déplacement en bateau ou à pied et une ambiance assez glauque. J’ai vraiment apprécié. Graphiquement le titre souffre quand même de textures un peu dépassées quand on le compare aux standards actuels. Le jeu tourne sous le moteur Unreal Engine 4 et je pense qu’il n’est pas trop maîtrisé par le studio. Maintenant je vous avoue que j’ai fait abstraction de ce détail car ce n’est pas ce qui me dérangeait le plus.

Le titre souffre, en plus de ces graphismes datés, de bugs gênants. Des PNJ qui semblent égarés, des personnages qui discutent entre eux et qu’on entend pas… Les collisions des monstres dans les murs en phase de combat, la lenteur de déplacement lors des phases de tirs et j’en passe. Notez que le titre avait été repoussé de deux mois pour être peaufiné…

Bande-son

L’ambiance du jeu est globalement bonne, les musiques aussi. En ce qui concerne les voix, le jeu est entièrement doublé en français et de bonne facture. Le soucis c’est que la synchronisation labiale fait parfois défaut. Espérons qu’un patch viendra corriger tout ça.

The Sinking City est une bonne expérience. Glauque et sombre certes mais une bonne expérience quand même. Si vous aimez l’ambiance que savent vous procurer les livres de H. P. Lovecraft ou encore les enquêtes de Sherlock Holmes ce jeu est pour vous. Nous espérons seulement que des mises à jour viendront corriger les bugs rencontrés pour vivre une expérience complète. La liberté d’enquêter comme bon vous semble vous déroutera au départ mais après quelques heures de jeu, vous vous y ferez. Le système de combat est un peu lent et maladroit ,ce qui est un peu dommage. La rareté des balles fait que vous devrez toujours les économiser ou en crafter lors de vos combats et tirer judicieusement. Comptez entre 30 et 40 heures pour venir à bout de l’histoire. En conclusion, comme vous l’aurez certainement compris, The Sinking City vous est vivement recommandé par la rédaction et n’hésitez pas à nous laisser votre avis également.

Good

  • Gameplay immersif
  • Bonne ambiance générale
  • Doublages FR
  • Liberté d'action dans les enquêtes

Bad

  • Des bugs même avec deux mois de report
  • Système de tir à corriger
  • Daté visuellement
7.3

Très sympa

Graphismes - 7
Gameplay - 7.5
Bande son - 7.2
Scénario - 7.5
«Il y a des silences qui en disent long comme il y a des paroles qui ne signifient rien.» Edith Piaf
Average User Rating
0
0 votes
Rate
Submit
Your Rating
0

Lost Password

Sign Up