Total War: ROME II

Follow
7.9

Très sympa

9.2

User Avg

Total War: Rome II + Desert Kingdoms (DLC) – Avis Test


Total War: Rome II, ce jeu vidéo de stratégie sorti en 2013 et développé par The Creative Assembly et édité par SEGA. Cet opus de Total War est la suite de Rome: Total War sorti en 2004.

Comme pour son aîné, le jeu se déroule durant l’Antiquité romaine, de la création de la République romaine jusqu’à la fondation de l’Empire. Le souhait des développeurs était d’exposer plusieurs visions de l’Antiquité, de la part des Celtes, des Grecs, des Phéniciens…

Malheureusement, à l’époque, nous n’avons pas eu la possibilité d’effectuer le test lors de la sortie de Total War: Rome II. De ce fait, nous en profitons de vous donner brièvement notre avis, suivi de notre avis du dernier DLC sorti. Ce dernier se nomme Desert Kingdoms, nous allons en parler après avoir fait un peu le tour du jeu de base. En effet, si vous n’avez jamais joué à cette belle perle, c’est le moment de lire ce test.

C’est toi le chef!

Tout d’abord, le jeu contient une carte de campagne qui s’étend de la Bretagne à la Bactrine, en passant par le bassin méditéranéen, la Germanie, l’Arabie et la Perse. Le système graphique permet de suivre les soldats individuellement sur le champs de bataille.

Lors de la campagne, votre rôle sera de prendre les bonnes décisions aux bons moments. Toutes les décisions que vous prenez auront une répercussion sur la suite, rien ne viendra au hasard. De plus, les généraux, les agents et les légions disposent de leurs propres traits de caractère.

Ensuite, chaque faction dispose d’un minimum de deux entités politiques qui se disputent le pouvoir. Vous devrez choisir l’entité politique que vous souhaitez défendre. Le statut politique varie en fonctions de vos actions et celles de vos généraux. Par exemple, si vous êtes faible, vous serez impuissant dans les affaires de votre pays, tandis que si vous devenez trop puissant, vos rivaux pourront s’unir afin de vous faire redescendre sur terre. (Essayer en tout cas…) De plus, si vous le souhaitez, vous pourrez tenter de prendre tout le pouvoir afin de devenir le roi ou l’empereur. Néanmoins, en effectuant cette action, vous devrez passer par une guerre civile.

Tout est absolument bien pensé, seulement vous et vos actions pourrez modifier le cours de l’histoire. Si vous avez toujours été friand de l’époque romaine, ceci peut clairement vous donner envie de jouer à ce jeu afin de ressentir les sensations d’un empereur!

Des affaires politiques

De manière globale, le jeu dispose de 250 régions regroupées en 57 provinces. Ces derniers sont des regroupements de régions (jusqu’à 4). D’ailleurs, petite précision, pour conquérir une région, vous ne serez pas obligé de conquérir la province. Cependant, en ayant le contrôle d’une province, cela vous permettra de passer des décrets au niveau provincial.

Les modes de champs de bataille

Hormis les sièges et les batailles traditionnels, plusieurs modes de champs de bataille sont disponibles. En effet, voici les types de batailles:

  • Batailles navales/terrestres combinées : ces batailles se produisent en étant proche d’une ville côtière ou lorsque deux armées se trouvent à proximité de la côte. Dans ce dernier cas, la marine peut arriver par la mer pour soutenir les forces terrestres.
  • Batailles de campement : ces batailles sont déclenchées si une armée attaque une autre qui est en position défensive. L’armée de défense a eu le temps de construire des fortifications autour de son périmètre, y compris les palissades de bois ou petits forts. Dans l’ensemble, la bataille va ressembler à un petit siège.
  • Batailles de rivière : lorsqu’une armée tente de traverser une rivière navigable et une autre l’empêche de le faire. Des navires peuvent être présents.
  • Les embuscades : elles sont différentes par rapport aux opus précédents. Les embusqués ont la capacité de placer des pièges, tels que des rochers enflammés, des pointes et ainsi de suite. L’armée prise au piège doit alors trouver un moyen de s’échapper.

Précisons qu’en mode multijoueur, seules les batailles simples et campagnes traditionnelles sont disponibles.

Les factions jouables

Les factions qui étaient disponibles à la sortie du jeu étaient; Rome, Carthage, Macédoine, Iceni, Suevi, Arvernes, Parthie et l’Egypte.

D’ailleurs, avant Desert Kingdoms, il y a eu 9 DLC. Voici ces derniers:

  • Greek States Culture Pack (déverrouille les factions Athènes, Sparte et Epire).
  • Nomadic Culture Pack (déverrouille les factions des Roxolans, Massagètes et Scythes royaux).
  • Blood and Gore (Ajoute des effets sanguinaires et de démembrement sur les soldats).
  • Beasts of War (Ajoute des nouvelles unités).
  • Caesar in Gaul (Ajoute une nouvelle carte de campagne centrée sur la Gaule. Déverrouille les Boïens, les Nerviens et les Galates).
  • Hannibal at the Gates (Ajoute une nouvelle carte de campagne centrée sur la Méditerranée, l’Espagne et l’Italie. Déverrouilleles Arvaques, Lusitaniens et Syracuse.)
  • Pirates and raides (Déverrouille les factions du Royaume des Odryses, du Royaume de Tylis et des Ardiéens. Ajout d’une nouvelle culture balkanique).
  • Black sea colonies (Déverrouille les Cimmériens, les Colchidiens et Pergame).
  • Wrath of Sparta (Ajoute une nouvelle carte de campagne centrée sur la Grèce pendant la guerre du Péloponnèse.)

En résumé, avec les DLC, des factions se sont ajoutées au jeu: Le pont, Athènes, Epire, Sparte, Séleucides, Roxolans, Scythie, Massagètes, Nerviens, Boïens, Galates, Lusitaniens, Arvaques, Syracuse, et enfin, Royaume grêco-bactrien.

Desert Kingdoms, le nouveau DLC de Total War: Rome II

Desert kingdoms

Disponibles depuis le 08 mars 2018, les déserts d’Afrique et d’Arabie ont forgé de rugueux combattants, et développé des leaders rusés qui ont su utiliser les sables mouvants à leur avantage.

Le DLC Desert Kingdoms introduit quatre nouvelles factions jouables:

  • Royaumes de Koush.
  • Saba.
  • Nabatéens (représentent la sous-culture africaine et arabe).
  • Massæsyles de Numidie.

Chaque faction dispose de ses propres forces militaires, chaînes de bâtiments et arbres technologiques pour de toutes nouvelles possibilités tactiques.

En même temps que ce nouveau DLC, une mise à jour gratuite du jeu offre plusieurs nouvelles femmes leaders et généraux, comme Cléopâtre et Teuta. Des personnages féminins importants seront également ajoutés à toutes les campagnes et factions du jeu.

Conclusion

Les développeurs ont bien réussi ce Total War: Rome 2. La plus grande force du jeu est sa campagne qui est très prenante. En effet, on prend très vite notre rôle dans l’histoire à cœur et nous ressentons cette pression de bien gérer nos troupes, prendre les bonnes décisions aux bons moments, etc. Le système de combat est très intéressant, nous devons vraiment réfléchir avant d’agir, car une erreur est très vite arrivée.

Au bout de 5 ans, le jeu continue à recevoir du contenu additionnel et des mises à jour, le suivi de ce jeu est fait remarquablement par les développeurs. Dans nos temps, c’est assez rare qu’un développeur continue aussi longtemps l’entretien d’un jeu sorti depuis aussi longtemps.

Bref, nous ne pouvons absolument trouver aucun point négatif à ce jeu hormis sa complexité si vous n’avez jamais touché à un jeu de stratégie et sa mauvaise optimisation sur PC. (Sur un bon PC en 2018, il nous est arrivé d’avoir des chutes de FPS).

Trailer – Total War: Rome II

Trailer – Desert Kingdoms

Good

  • Campagne très bien réalisée
  • Le système politique
  • Les provinces, régions, ...
  • Longue durée de vie
  • Multijoueur
  • Après 5 ans, le jeu reçoit encore des DLC et MaJ

Bad

  • Mal optimisé
  • La complexité de l'interface
  • Pas forcément accessible
7.9

Très sympa

Graphismes - 7
Gameplay - 8.5
Bande son - 7
Scénario - 9
Vous n'êêêêêêêêêtes pas prêêêêêêts !
Average User Rating Write A Review 0 User Reviews
9.2
2 votes
Rate
Submit
Your Rating
0

Lost Password

Sign Up