UFC 3 – Avis Test

PS4 Xbox One

UFC 3 – Avis Test


S’il y a un sport de combat qui a la côte en ce moment, c’est bien le free-fight ou MMA. L’UFC alias L’Ultimate Fighting Championship s’impose comme la ligue majeure réunissant les meilleurs combattants de la planète. Electronics Arts en est à son troisième opus de la franchise UFC et on sent qu’il commence à acquérir une certaine expertise dans le domaine. Mais avant de continuer ce test, je tiens à faire une dédicace à notre rédacteur Blainn, à qui ce UFC 3 tient fortement à cœur.

UFC 3 avisConooooor McGregooooor !

Quoi ? Tu trouves que The Notorius la ramène trop ? Pas de chance pour toi, sa tronche figure sur la pochette et un peu partout ingame. Il faut dire qu’il représente à lui seul, ce qui fait que ce sport gagne en popularité depuis quelques années : le Show !

Le MMA, ça veut dire Mixed Martial Art combine. En gros, ça équivaut à rassembler la majorité des arts martiaux au sein d’une seule discipline. La difficulté première pour EA d’adapter en jeu vidéo ce sport c’est de pouvoir gérer la multitude d’arts martiaux dans un seul et même jeu. L’expérience joue en leur faveur, ce troisième épisode est maitrisé et ajoute même de petit plus qui peaufine l’expérience de jeu. Que ce soit les combats debout et au sol ou la lutte et soumission, le gameplay est assez technique. Il faudra jouer avec le timing des coups ainsi qu’une bonne maitrise du style de combat de votre Fighter. Pas de panique, des tutoriels et des entrainements sont là pour vous accompagner dans votre cheminement vers la gloire. Un conseil : évitez un maximum de frapper dans le vide et placer vos coups au bon moment.

UFC 3 est un jeu de combat qui se veut réaliste, ici pas de barre de vie précise, mais plutôt plusieurs barres représentant la « santé de vos membres (tête, jambes, bras, torse). De même que l’endurance, sa gestion doit être précise sous peine de se fatiguer pour rien et de s’affaiblir. Concernant les Takedowns et les soumissions, rien n’a changé, le système de roue est toujours aussi efficace. Donc, il n’y avait pas de raison de le changer.

UFC 3 McGregor

The Notorious alias Conor Anthony McGregor

Comme à la TV

Graphiquement, ce UFC 3 est beau comme un camion. Le photoréalisme nous donne l’impression de voir un vrai combat à la télévision. Une fois de plus, le moteur graphique Ignite fait des miracles. Les effets visuels sont parfaits, la fluidité de mouvement est au rendez-vous. Certes, si on le compare à l’épisode précédent, la différence esthétique n’est pas frappante tel un coup de poing de Conor McGregor dans la tronche. Mais, le jeu est vraiment beau et réaliste autant visuellement que pour son gameplay. Le soin apporté aux petits détails comme le sang qui gicle un peu partout dans l’octogone ou encore les coupures sur le corps des combattants est sublimement travaillé. Et les ralentis sont un pur plaisir et peuvent même devenir un outil d’analyse pour les spécialistes qui veulent améliorer leur défense ou leur attaque. De plus, les animations des combattants et des différents protagonistes (comme la foule) sont très bien réalisées. D’ailleurs, niveau moteur physique, Ignite est irréprochable. Il fait le taf et limite un maximum les bugs et les situations cocasses. Non, sincèrement, de ce côté-là, on n’a rien à reprocher à ce UFC 3. On en prend plein la rétine (et pas que des coups).

Ufc 3 Blainn

Francesco Blainn ou les muscles de Bruxelles

Du contenu dans ta face

Et Bam ! dans ta face… C’est un peu comme ça que l’on prend en pleine figure la richesse de contenu présente dans ce jeu de sport. Il y a de quoi faire et pour tous les goûts (pour autant que vous aimez bastonner). Que ce soit en terme de roster, avec ses 234 combattants de toutes catégories. Mais aussi, en terme de mode de jeu, en solo ou en ligne, on peut franchement s’amuser et varier les plaisirs. Pour les amateurs de combats avec règles, il y a de quoi faire : « Combat Immédiat”, “Mode KO” (le mode ressemblant le plus à un jeu de baston arcade), “Duel de Soumission” et “Debout pour Frapper”. En bref, on vous avez de quoi vous occuper un long moment.

UFC Miocic vs Ngannou

Miocic vs Ngannou l’UFC 220

Le mode carrière toujours aussi jouissif avec de nouvelles fonctionnalités. C’est le mode star de ce UFC 3. Une fois encore, le joueur se met dans la peau d’un combattant désireux s’imposer dans l’organisation UFC. La création de personnage masculin ou féminin est toujours ultra complet et risque de vous faire passer pas mal de temps. Mais attention, vous ne commencez pas directement dans le grand bain de l’UFC. Non, il faudra se battre en ligue mineure, la WFA (ou World Fighting Alliance) et espéré que Dana White, le président UFC vous repère pour vous faire signer un contrat dans l’ultime ligue rassemblant les meilleurs combattants MMA.

Ensuite, une fois intégré, il faudra gérer votre carrière sous différents aspects. Certes, les entrainements et combats sont importants. Mais la promotion et la gestion d’image de votre Fighter sont tout aussi obligatoires. Du coup, ne vous étonnez pas si on vous demande de gérer votre compte Twitter ou encore faire du streaming de jeux vidéo. C’est normal, UFC 3 évolue comme notre monde moderne également. Tout cela donne au mode carrière un sentiment de réalisme qui colle plutôt bien avec le jeu. La mise en scène soignée de votre carrière y est pour quelque chose.

UFC 3 Promo et réseau sociaux

Que faire ? un ptit Twitte ou du streaming ?

Ultimate Team

Le mode Ultimate Team est également présent comme dans tous les jeux de sports d’EA. Ici, vous êtes dans la peau d’un manager et vous devez gérer une équipe de combattants pour les mener vers le succès. Pas de grands changements à ce niveau-là, mais une volonté de rendre le jeu « freemium » et éviter un maximum d’obliger à mettre la main au portefeuille. Serait-ce une volonté de la part d’EA de promouvoir une image plus positive suite à l’affaire des loot boxes sur Star Wars : Battlefront II ? Ceci est un autre débat… Mais, revenons-en au test. Même si, dans ce mode Ultimate Team vous recevez généreusement de la monnaie virtuelle permettant de vous accroitre des petits bonus (endurance, puissance, etc…). Malheureusement, vous serez toujours désavantagé si vous tombez face à un adversaire qui à déboursé 100€ (réel) en bonus. C’est la dure loi du plus riche…ou du pigeonnage tout dépend votre point de vue.

UFC 3 femmes

Qui a dit que les femmes ne savaient pas se battre ?!

Bande-son

Niveau sonore, UFC 3 propose une ambiance typiquement à l’américaine. Les cris de foule, les encouragements, les commentaires de l’entraineur ou tout simplement les commentateurs contribuent à un réalisme omniprésent. De plus, les présentations de combat sont vraiment bonnes, fidèles à ce qu’il se fait durant les vrais matchs d’UFC.

Musicalement, la bande-son touche à tout. Dans les menus, on a droit aussi bien à du Rap, de l’électro, du rock, de la pop avec quelques artistes connu (Dj Khaled, The Killers, Rick Ross, Snoop Dogg,etc…). En terme de musique d’entrée des combattants, EA s’est fait plaisir. Énormément de titres sont proposés, allant de la musique latino à du Israel Kamakawiwoʻole dit « Iz » en passant par la musique celtique fidèle à Conor McGregor. Enfin, chaque combattant a droit à son entrée soignée et ça, c’est beau !

UFC 3 les filles

Coucou les filles !

Conclusion

Pour ce troisième épisode de la franchise UFC de chez EA Sports, c’est du bon boulot. Une fois de plus, UFC passe un cap dans la perfection et la maitrise du MMA dans le jeu vidéo. On nous livre un jeu technique, nerveux, photoréaliste avec une mise en scène à la hauteur. De plus, le contenu est d’une grande richesse que ce soit en terme de roster ou de mode de jeu. En fait, que vous jouiez en solo ou en ligne, EA sport n’a pas été avare. De quoi patienter jusqu’au prochain UFC 4 voir le 5 si vous êtes du genre patient. Alors, si vous le voulez bien, moi je retourne m’entrainer… Je dois botter le cul de McGregor ou inversement.

Good

  • La richesse de contenu
  • Le mode carrière
  • La mise en scène
  • Photoréaliste
  • Combats techniques et tactiques
  • 234 combattants !

Bad

  • Ultimate team sympa sauf face à un payeur
  • Un léger manque de nouveauté
7.9

Très sympa

Graphismes - 8.5
Gameplay - 8
Bande son - 8
Scénario - 7
Les jeux vidéo, je suis tombé dedans quand j'étais petit. Je me soigne mais mon cœur de passionné s'emballe dès que je vois une manette ou un clavier/souris... Accessoirement, je scrute les pépites sur Football Manager. Sinon, je touche également à tout ce qui concerne l'High-Tech.
Average User Rating Write A Review 0 User Reviews
5.6
3 votes
Rate
Submit
Your Rating
0

Lost Password

Sign Up