Yakuza 6

Follow
9

Chef d'oeuvre

8.8

User Avg

Yakuza 6 : The Song of Life – Avis Test


Yakuza est une des franchises les plus célèbres depuis le premier opus sorti sur Playstation 2. Il y a un peu plus d’un an sortait le dernier opus Yakuza 6. Cependant, le titre n’était sorti qu’au pays du Soleil Levant. En effet, nous fans occidentaux avons dû nous montrer très patients. Je peux donc vous dire que j’attendais avec impatience ce titre et j’espérais qu’il soit aussi à la hauteur de mes attentes. Alors le Dragon de Dojima est-il toujours prêt à en découdre ? La réponse dans notre test de mafieux !

Résumé de l’histoire !

Le jeu se déroule à Tokyo. Tout débute en 2016, Kazuma Kiryu a purgé sa peine de prison suite à tout ce qui s’est déroulé dans Yakuza 5. Une fois revenu en ville, Kazuma va vite se rendre compte que tout a bien changé. Tout d’abord, sa petite protégée a eu un enfant. Bien entendu, il va directement s’en occuper en attendant le rétablissement de sa mère. C’est à instant que l’on voit directement où va nous embarquer ce Yakuza. Celui-ci veut mettre en avant ce que signifie être une famille.

Le Dragon de Dojima est de retour !

Le Dragon de Dojima est de retour !

Les personnages !

Toute l’histoire se déroule uniquement autour de Kazuma Kiryu qui sera d’ailleurs le seul personnage jouable du jeu. Pour ceux qui suivent la saga depuis le début, vous êtes alors comme moi. C’est-à-dire que vous êtes extrêmement attachés et touchés par ce qui peut arriver aux différents personnages du jeu.

Un des points forts de cette franchise, c’est qu’elle a toujours été très proche des plus grandes œuvres cinématographiques. Et on peut dire que ce Yakuza 6 continue sur cette même voie. Et ce, grâce à des personnages charismatiques et des scénarios presque parfaits amenant des situations d’une intensité rare. C’est une des seules franchises qui arrive à amener cela dans le domaine du jeu vidéo.

Inspirations !

Vous n’êtes pas sans savoir que pour arriver à tout ça, ce n’est qu’une question d’inspiration. Mais c’est surtout question d’inspiration d’un des plus grands tels que Kinji Fukasaku, qui a entre autres réalisé Battle Royal 1 et une partie du 2. Il a été et restera toujours un des plus grands réalisateurs de films de mafia Japonaises. Effectivement, tout ceci apporte un plus, que Sega a réussi à maîtriser. J’y reviendrai plus tard.

C'est l'amour à la plage !

C’est l’amour à la plage !

Quelques petites ombres tout de même !

J’adore les voix japonaises, là-dessus je n’ai rien à redire. Toutefois, le fait que le jeu soit doublé en japonais et uniquement sous-titré en anglais m’a mis quelques petites barrières. Je vous explique, j’ai fait comme pour tous les autres épisodes, j’ai pris mon petit dictionnaire pour comprendre certaines séquences. Seul bémol, c’est que de cette manière je mettais pause, mais cela nuisait un peu à mon immersion. Néanmoins, je n’ai pas eu cela à chaque phrase. Dans l’ensemble cela ne m’est arrivé qu’une petite dizaine de fois.

Bing Bang Boom !

Malgré les années qui passent, le Dragon de Dojima est toujours aussi « chaud patate qu’avant », désolé de l’expression, mais je ne pouvais le dire autrement. Pour ce nouvel opus de la saga, le système de combat a totalement été revu. C’est désormais terminé de choisir un style de combat, ici, il s’agit d’un système de combat mêlant les différents styles de combats ( Brawler, Rush, Beast et Dragon de Dojima) des précédents jeux.

Les affrontements sont d’une très grande fluidité. Plus vous allez défoncer vos adversaires, plus votre jauge de Heat se remplira. A chaque fois qu’une orbe de cette jauge sera remplie, cela vous permettra de faire une action contextuelle (Heat Action) ou un énorme contre.

Les combats sont très visuels, et le Beat’em Up se mélange très bien au genre de ces combats. Vous pouvez également utiliser la plupart des éléments du décor. Eh oui, le décor sera un de vos plus grands alliés. Attention Kiryu n’est pas invincible, mais il lui suffira de se retrouver quasi à la mort pour déclencher sa colère. Vous pourrez ainsi utiliser un mode rage, dans lequel sa puissance sera décuplée, vous enchainerez ensuite vos coups spéciaux durant un certain laps de temps.

Tu sais qui je suis au moins ?

Tu sais qui je suis au moins ?

Un RPG très complet !

Au fur et à mesure du jeu, vous devrez développer les aptitudes et compétences de Kazuma. Pour cela, vous aurez les missions principales et secondaires à votre disposition. Mais ce n’est tout puisque vous pourrez faire d’autres activités (musculation, restaurants, etc…) qui vous donneront des points d’expérience. Ces différents points pourront être distribués dans cinq catégories (Force, Esprit, Agilité, Technique, Charme).

De la bonne nourriture pour récupérer des forces !

De la bonne nourriture pour récupérer des forces !

Kiryu Clan recrute !

Kazuma Kiryu est aussi revenu pour remettre de l’ordre dans les villes de Tokyo et Onomichi qui sont contaminées par la vermine (Clan Justis). Vous serez alors aux commandes d’un groupe d’individus qui seront prêts pour la baston. Dans ce mode, Kiryu n’intervient pas, il envoie ses sbires sur les membres du clan Justis. Pour envoyer vos unités, sachez que ces dernières ont un coût.

Pour finir sur ce mode de Yakuza 6, vous pourrez également recruter des gens. Il vous faudra les battre pour qu’ils vous montrent leur respect. Ainsi, vous pourrez créer une hiérarchie dans vos troupes. Plus vous progresserez, plus la difficulté augmentera. Ce mode est aussi disponible en ligne pour plus de challenge.

En avant !

En avant !

Un Japon de toute beauté !

La saga Yakuza a toujours su m’émerveiller grâce à ses détails qui remplissent de vie les jeux Yakuza. Yakuza 6 a d’ailleurs été développé avec un nouveau moteur graphique (Dragon Engine). Et on peut dire que ce dernier fait un excellent travail.  Les cinématiques sont de toute beauté, les plans de caméras également, tout a été fait avec une minutie rare. La modélisation et les animations des personnages sont juste presque réalistes. Les détails apportés aux visages des personnages (grain de peau, chevelure, sueur, etc..) sont juste parfaits.

Venons-en maintenant, aux deux villes disponibles du jeu. Que ce soit Tokyo ou bien Onomichi, ces dernières fourmillent de détails permettant une immersion et un réalisme ahurissant. Toutes les rues, magasins sont positionnés comme dans la vie réelle. Un énorme soin a été apporté à ces petits détails qui peuvent tout changer. Chaque ville est remplie d’activités telles que le base-ball, karaoké, restaurants, salle d’arcade, etc…

Que va t-on faire aujourd'hui ?

Que va t-on faire aujourd’hui ?

Conclusion !

Ce Yakuza 6 est pour moi le meilleur Yakuza, de par ses graphismes, sa bande-son, son histoire, ses personnages charismatiques, ses valeurs, ses mécaniques de RPG très complètes, etc… Si l’anglais ne vous dérange pas, je ne peux que vous le conseiller. Venez reprendre le contrôle de Tokyo, vous êtes le Dragon de Dojima !

Donnez-nous votre avis sur Yakuza 6 en commentaire ou sur notre page Facebook.


 

 

 

Good

  • Nouveau moteur graphique
  • Une bande-son magnifique
  • Scénario aux petits oignons
  • Des combats ultra-nerveux
  • Système RPG
  • Des villes criantes de vérités

Bad

  • Sous-titré anglais uniquement
  • Sinon rien d'autres...
9

Chef d'oeuvre

Graphisme - 9
Gameplay - 9.5
Bande son - 9
Scénario - 8.5
Je suis fan du jeu vidéo, et plus particulièrement de la VR !
Average User Rating Write A Review 0 User Reviews
8.8
2 votes
Rate
Submit
Your Rating
0

Lost Password

Sign Up