Blizzard est en plein coup dur. Son Capitaine Allen Black a décidé de quitter l’équipage et de partir pour d’autres horizons.

Blizzard sans Leader

La société qui a vu naître World of Warcraft ou encore Overwatch est bien parti pour naviguer en eau trouble pour un petit moment. En effet, J. Allen Brack a décidé de quitter la société suite au procès en cours concernant des harcèlements sexuels et discriminations envers les femmes au sein de la société. Cette annonce a été faite sur le site Web de Blizzard.

En son absence, ce ne sera pas un, mais deux directeurs qui auront la tâche d’occuper le poste de Brack.

Deux Directeurs aux Commandes

Sans le fameux Allen Black aux commandes, Blizzard aura besoin de deux experts pour mener le bateau à bon port.


Le Premier, ou plutôt la première, fut l’ex-dirigeante de Vicarious Visions, qui a récemment été intégrée à la société mère de Warcraft. Depuis Janvier, Jen Oneal fut vice-présidente exécutive du développement chez Blizzard.

Quant à Mike Ybarra, il a rejoint Blizzard en 2019 après une longue carrière chez Xbox. Celui-ci a précédemment occupé le poste de vice-président exécutif et directeur général chez Blizzard.

“Les deux dirigeants sont profondément engagés envers tous nos employés, envers le travail à accomplir pour que Blizzard soit le lieu de travail le plus sûr et le plus accueillant possible pour les femmes et les personnes de tout sexe, de toute origine ethnique, de toute orientation sexuelle ou de toute origine, envers le maintien et le renforcement de nos valeurs et envers la reconstruction de votre confiance. Forts de leurs nombreuses années d’expérience dans le secteur et de leur profond engagement en faveur de l’intégrité et de l’inclusion, Jen et Mike dirigeront Blizzard avec soin, compassion et dévouement à l’excellence. Vous entendrez bientôt parler de Jen et Mike”.

Blizzard

Quant à Brack, aujourd’hui ex-président, il a partagé son avis sur les deux co-présidents dans un communiqué. Celui avoue être convaincu que ses remplaçants apporteront le leadership dont Blizzard a besoin pour avancer à plein régime vers le changement.

M. Brack quitte la société pour “saisir de nouvelles opportunités“, a déclaré la direction d’Activision Blizzard dans son propre communiqué. Nous en saurons peut-être davantage le 3 août, lors de la prochaine conférence téléphonique de la compagnie.

Le procès en question

Ce qui a précipité la sortie du président fut bien évidemment le fameux procès dont il a été accusé.

Celui-ci a été lancé contre Activision Blizzard par le département de l’emploi équitable et du logement de Californie. Ce procès inculpe Blizzard de violation de l’égalité des salaires, de discrimination sexuelle et de harcèlement sexuel, entre autres. La poursuite mentionne également que certains employés masculins “se livrent à un badinage sexuel et plaisantent ouvertement sur le viol, entre autres choses.”

Nous sommes en attente de plus informations pour le moment. N’hésitez pas à suivre nos articles pour en apprendre davantage.

Étiqueté dans :

, ,