Le Huitième opus de la licence Resident Evil est disponible !
Resident Evil Village, c’est 3 mètres de Dimitrescu,des événements surnaturels et surtout l’épopée d’Ethan Winters !

Je vous partage mon avis sur ce jeu qui en fera frissonner plus d’un ! Let’s Go.

Avant tout

Bienvenue dans le dernier volet en date de la série Resident Evil ! (sorti le 7 mai 2021)

Cet épisode se démarque totalement des précédents, mis à part une ressemblance avec le septième volet. Mais clairement, je peux le dire en début de test, Resident Evil Village est une énorme claque ! Alors que d’ordinaire, dans un RE on se retrouve un peu trop souvent face aux mêmes zombies au sein d’une ambiance un post-apo, ici je me suis un senti comme un Van Helsing des temps modernes. Et cela n’était absolument pas dérangeant, car Capcom a su amener cette histoire de manière tout à fait cohérente.

En effet, vous serez vite confrontés à pas mal de bestioles qui semblent plus sortir d’un univers fantastique que d’un scénario d’anticipation en pleine cité urbaine. Mais, ne vous inquiétez pas, le côté horreur, terreur voir un peu torture psychologique s’imposera bien souvent durant votre gameplay.

Hérésie pour les fans ? En tous cas, c’est une bouffée d’originalité qui serait dommage de laisser passer dans votre expérience de fan de jeu vidéo et d’épouvante.

Resident Evil Village Avis

Winters is coming

Dans Resident Evil Village, on incarne Ethan Winters, un bon père dans une famille naissante. Alors qu’il allait mettre sa fille, Rose, au dodo, ils se font soudainement kidnapper. Le lendemain, Ethan se retrouve seul face contre neige et commence à marcher pour trouver de l’aide. Clairement, on n’est pas seul et on ressent déjà le lourd boulot de Capcom sur l’ambiance sonore. My God, je n’ai jamais pris autant de temps pour traverser un bosquet. Le vent souffle dans tes oreilles, des bruits de pas te tracassent au loin, des bruits derrière ton dos qui te pousse à te retourner…

Tu avances et tu te rends compte que tous les habitants prient la même entité, Dieu n’est pas là, non, ici c’est Miranda qui gère. Miranda semble être une entité avec des attributs divins et semble plutôt plus portée sur le noir que le blanc.

Le temps passe et la révélation tombe, Miranda et ses bras droits, “Les Nobles”, détiennent Rose. Miranda, Dimitrescu, et d’autres nobles que je vous laisserais découvrir sont donc un mur à abattre pour espérer revoir votre petite Rose.

Dans ce jeu aux graphismes juste MAGNIFIQUES, vous devrez vous battre, fouiller, enquêter et résoudre des énigmes pour arriver à vos fins.

Resident Evil Village Avis

Je Survis ou je Frappe ?

Si vous êtes un vieux de la vieille et que vous vous souveniez du Resident Evil 1 en vue à la troisième personne avec des angles de caméra différents à chaque plan, sachez que votre série a bien changé !

Beaucoup le savent, mais la série Resident Evil a fait un sérieux virage dans sa façon de faire vivre ses jeux. On a quitté la vue à la 3ème personne pour une vue FPS et les munitions sont PARTOUT. C’est probablement un point négatif. Au niveau du gameplay, on se sent par moment plus proche d’un FPS horrifique qu’un survival exigeant. Attention, ce n’est pas pour cela que la survie est mise au placard !

Même si vous êtes surarmé, à quoi bon quand on est face à des vampires immortels dont un d’entre eux mesure 3 mètres de haut ? Effectivement, certains ennemis seront à votre portée, mais d’autres, comme un Némésis, vous poursuivront durant votre partie. La fuite fait donc clairement partie du gameplay.

Pour vous débrouiller un minimum dans cet univers, il vous sera également possible de commercer avec Le Duc, mais également de crafter des munitions ou des pièges.

Resident Evil Village Avis

Par contre, un bon négatif à l’horizon. La difficulté. Clairement, le jeu est trop facile ou trop dur. Peu importe votre choix de difficulté, vous ne trouverez jamais votre compte. Le mode standard est “ok”, vous aurez l’impression de rouler sur vos ennemis et boss. Le mode hardcore, lui, est bien trop… Hardcore pour profiter de votre jeu.

Le Flippomètre à 200%

My God, malgré la présence de ce côté plus bourrin que certains opus, ne croyez pas qu’on se sente forcément plus confiant. Ce jeu transpire la terreur et Capcom la maîtrise. Ils nous proposent à travers ce jeu une ode à la terreur. Durant mon gameplay, j’ai pu goûter à de nombreuses ambiances et Capcom s’est bien joué de moi pour me mettre dans tous mes états. Un monstre qui nous poursuit dans un manoir, des Jump scare, une ambiance étouffante et pas mal de pression psychologique, Resident Evil Village m’a offert des parties inoubliables et m’a rabiboché avec les jeux d’épouvante. Espérons qu’ils auront aussi bien réussi avec leur série Netflix.

Le titre réussi avec brio dans sa théâtralisation horrifique.

Vous sentez la Détresse ?

Et est-ce qu’on saigne des yeux ?

Clairement pas, le jeu est magnifique. Le titre est détaillé et offre un mode photo qui nous permettra de zoomer sur n’importe quel détail. Regardez un cadre au loin, zoomez et oui, des enfants difformes et monstrueux, parfois ça fout les boules, oui, mais on les voit bien.

Combien de fois j’ai pu m’arrêter juste pour contempler ce qui m’entoure où juste déstresser en regardant les panoramas. Même poursuivi, n’oubliez pas de regarder ce que le jeu a à vous offrir.

Faites fonctionner votre écran 4K, vous ne le regretterez pas !

Resident Evil Village Avis

Envie de passer le pas, de partir à la recherche de Rose, d’affronter des créatures et de flipper à mort ? Le jeu est disponible à 59,99€ en bundle sur Steam. Soyez Malin et utilisez le code YMCA sur Eneba pour l’acheter à 37,49€ ! Vous pensez plutôt prendre l’édition Deluxe ? Utilisez le code et elle sera à vous pour 44,15€ !

9/10

Une Saine Terreur

Le huitième opus de la Série est d’une justesse incroyable dans ce qu’il nous a présenté cette année. Nous passons de l’action à la survie sans forcément ressentir une prédominance dans un sens ou un autre. Le jeu est magnifique et saura vous faire vivre une histoire incroyable tout en jouant avec votre courage. Un univers lugubre et fantastique à ne pas louper.

Étiqueté dans :

, , , ,