Tiraillé par la dernière aventure de Sonic Frontiers ? Essayez-le vous-même en septembre si vous avez la chance de vous y rendre !

Sonic Frontiers sera présent et jouable par le public à l’EGX cette année ! L’entrée controversée dans la légendaire propriété intellectuelle de SEGA a déjà divisé la communauté des joueurs en deux camps, les amoureux et les détracteurs, après la révélation de son gameplay initial. Le meilleur moyen de se faire une opinion sur le titre est de se rendre à Londres pour l’essayer soi-même.

Sonic Frontiers est le premier jeu Sonic à monde entièrement ouvert, permettant aux joueurs de se déplacer librement entre les différents lieux de l’univers plutôt que de progresser dans une série de niveaux. Alors que les jeux Sonic en 3D ont permis à ceux qui les contrôlent d’explorer une série de vastes zones (je vous vois bande de grands fous, Sonic 06), celui-ci pousse cette expérience à un niveau plus élevé.

L’EGX se tiendra du 22 au 25 septembre au centre ExCeL de Londres. Si vous voulez savoir pourquoi ce jeu fait tant de bruit, c’est l’occasion idéale de le découvrir par vous-même. C’est aussi la première fois que le public aura l’occasion de le tester. Les mégafans de Sonic, impatients d’être parmi les premiers à contrôler Sonic dans sa nouvelle aventure, ont donc de bonnes raisons de s’y rendre.

Bien entendu, d’autres jeux seront également présents. Pendant tout un week-end, il y aura des stands d’exposition de jeux, des événements et bien d’autres choses à découvrir. Qui sait, vous trouverez peut-être l’un d’entre nous dans les parages…

Avez-vous l’intention d’essayer Sonic Frontiers en vous rendant à Londres ? Faites-le nous savoir ci-dessous.

Sonic Frontiers

Étiqueté dans :

, , ,

À propos de l'auteur

Nokrai

Mais, vous savez, moi je ne crois pas qu’il y ait de bonne ou de mauvaise situation. Moi, si je devais résumer ma vie aujourd’hui avec vous, je dirais que c’est d’abord des rencontres, des gens qui m’ont tendu la main, peut-être à un moment où je ne pouvais pas, où j’étais seul chez moi. Et c’est assez curieux de se dire que les hasards, les rencontres forgent une destinée… Parce que quand on a le goût de la chose, quand on a le goût de la chose bien faite, le beau geste, parfois on ne trouve pas l’interlocuteur en face, je dirais, le miroir qui vous aide à avancer. Alors ce n’est pas mon cas, comme je le disais là, puisque moi au contraire, j’ai pu ; et je dis merci à la vie, je lui dis merci, je chante la vie, je danse la vie… Je ne suis qu’amour ! Et finalement, quand beaucoup de gens aujourd’hui me disent : « Mais comment fais-tu pour avoir cette humanité ? » Eh bien je leur réponds très simplement, je leur dis que c’est ce goût de l’amour, ce goût donc qui m’a poussé aujourd’hui à entreprendre une construction mécanique, mais demain, qui sait, peut-être simplement à me mettre au service de la communauté, à faire le don, le don de soi…

Voir tous les articles